vendredi 23 octobre 2020

Communiqué de presse SNCF Région Normandie

Voici ci dessous le communiqué de presse consécutif à la dernière réunion qui a eu lieu cette semaine entre la SNCF et la Région Normandie.

Nous reviendrons sur ce sujet après la réunion de crise qui se déroulera demain à Rouen en présence d'Hervé Morin.

Mais nous sommes sceptiques car on a l'impression qu'on nous propose du réchauffé:
- si l'arrivée de 3 rames TGV atlantique sur PSL-Rouen-Le Havre pour pallier au manque de matériel Omnéo est toujours mieux que rien, il ne faut pas oublier que les 6 rames coradia doivent repartir fin novembre... et quand on nous a promis qu'elles circuleraient en UM 10 voitures (500 places), on a pu constater qu'elles étaient souvent en US 6 voitures... 300 places sur PSL-Vernon-Rouen, c'est inadmissible.
- les agents supplémentaires à PSL pour améliorer les mises à quai et l'information: on nous a déjà vendu cette recette lors du plan Impact. On connaît le résultat...

Certes, on ne peut pas dire que rien ne bouge, mais la SNCF nous a déjà tellement promis...
Nous comptons sur la Région pour rester ferme devant les engagements de la SNCF.

Voici le communiqué de presse:

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
 
Le 22 octobre 2020
 
 
DES ACTIONS ET DES MESURES CONCRÈTES
POUR RETROUVER DES CONDITIONS DE TRANSPORT SATISFAISANTES SUR LES LIGNES NORMANDES
 
A la suite de nombreux dysfonctionnements subis ces derniers mois sur les lignes normandes, Jean-Pierre Farandou, Président-Directeur général de SNCF, s’est rendu ce matin au Conseil régional à Rouen, pour présenter à Hervé Morin, Président de la Région Normandie, le plan d’action SNCF visant à redresser rapidement la qualité du service ferroviaire, proposer aux voyageurs des conditions de transport au niveau de leurs attentes et mieux les informer.
 
L’échange entre les deux présidents a notamment été l’occasion pour Jean-Pierre Farandou de présenter Pierre Boutier, nouvellement missionné par le groupe SNCF pour redresser la performance du système ferroviaire en Normandie, en particulier sur les axes Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Caen-Cherbourg, en support des entités opérationnelles locales. Cette mission fait suite à la demande formulée par Hervé Morin fin août.
 
Pour mémoire, à l’occasion d’une réunion d’urgence qui s’est tenue le 24 août dernier, Hervé Morin avait demandé à Jean Pierre Farandou, Président de la SNCF, d’établir un plan d’action afin que cessent les dysfonctionnements subis par les voyageurs entre la Normandie et Paris. 
 
Un point d’étape est d’ores et déjà programmé en novembre pour dresser un bilan des différentes actions mises en place et effectuer si besoin les ajustements nécessaires.
 
 
I / AMÉLIORER LA DISPONIBILITÉ DU MATÉRIEL ET LES CONDITIONS D’EXPLOITATION
 

Depuis plusieurs semaines, le parc matériel normand est fortement en tension, en raison notamment des retards de livraison des rames Omneo par le constructeur Bombardier Transport (9 livrées sur les 25 attendues mi-octobre). Cette situation s’est trouvée aggravée par les impacts de la crise sanitaire ainsi que par plusieurs événements externes (tempête Alex, heurts d’animaux, autres incidents...) immobilisant 7 rames fortement capacitaires et entraînant des sous-compositions et des suppressions de trains.

Le plan de transport sur les lignes normandes s’en est trouvé lourdement affecté et les conditions de voyage se sont considérablement dégradées.

 

1.       Trois rames TGV en renfort pour les lignes normandes

SNCF Voyageurs met à disposition de la Région Normandie 3 rames de son parc TGV pour renforcer, pendant plusieurs mois, les liaisons sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre.

Une première rame TGV circulera dès le début du mois de novembre, complétée de 2 rames TGV à partir de mi-décembre. Cette mise à disposition durera 7 mois, jusqu’à fin mai 2021. Chaque rame, issue du parc TGV Atlantique, assurera 3 trajets par jour sur cet axe. C’est la 1ère fois en France que SNCF met à disposition sur une période de longue durée des rames TGV pour assurer l’exploitation de lignes régionales.

 

2.       Mobilisation spécifique des équipes de maintenance

Pour compenser le retard de livraison des rames Omneo, la SNCF a été contrainte de maintenir en circulation 41 voitures Corail et 5 locomotives au-delà des délais prévus. Dans ce nouveau contexte, la SNCF a mobilisé 50 agents supplémentaires au plan de marche initial dans les Technicentres de Normandie et de Clichy. Elle a également sollicité le soutien de 4 experts de l’ingénierie du Matériel de Saint-Pierre-des-Corps.
 
Par ailleurs, la mobilisation des équipes de maintenance de Sotteville et Caen a permis de réduire de 50 % les délais de préparation des rames Omneo entre la livraison par Bombardier Transport et la mise en service commercial.  3 nouvelles rames Omneo ont ainsi pu être mises en service le 16 octobre.
 
 
II/ FOURNIR AUX VOYAGEURS UNE INFORMATION DIRECTE ET PLUS RÉACTIVE
 
1.       Garantir une information en temps réel et de meilleure qualité grâce à de nouveaux outils innovants
·         À partir de novembre 2020, le Centre Opérationnel régional sera placé en contact direct avec les conducteurs de train sur l’axe Paris-Rouen-Le Havre pour partager l’information en temps réel. Par ailleurs, le centre sera équipé en 2021 d’un mur d’images reprenant toutes les indications indispensables à la prise de décisions permettant une information voyageurs plus réactive et plus fiable.
·         Les informations sur la composition en temps réel des trains sont rendues disponibles sur l’Assistant SNCF sur iPhone, et le seront sur Android au premier trimestre 2021.
·         À partir de décembre, les explications sur les motifs des retards seront rendues plus explicites et plus précises pour les voyageurs, afin de permettre une meilleure compréhension de la situation (mise à quai tardive, difficulté dans la préparation du train…).
·         De nouvelles applications internes sont développées pour assurer une saisie plus rapide des informations liées à une perturbation et ainsi informer les voyageurs dans de meilleurs délais, de façon fiable et cohérente. 
 
2.       Déployer des moyens humains supplémentaires dédiés à l’information voyageurs 
 

·         Un directeur de production dédié aux trains NOMAD a été nommé en octobre en gare de Paris Saint-Lazare pour mieux coordonner les mises à quai et le départ des trains, permettant une information plus anticipée pour les voyageurs en cas d’aléas.

·         3 agents supplémentaires renforceront le Centre Opérationnel Escale (COE) de la gare de Paris Saint-Lazare en novembre 2020, dédiés spécifiquement aux annonces des trains NOMAD, en situation normale comme perturbée.

Le COE est en charge 24h/24h et 7j/7du pilotage de l’information voyageurs en gare de Paris Saint-Lazare : gestion de l’affichage des trains au départ et à l’arrivée de Paris Saint-Lazare, des annonces sonores, coordination et gestion des agents sur le terrain (escale, sécurité, nettoyage…).

·         Un coordinateur de l’information voyageurs intègrera, en décembre 2020, le Centre Opérationnel Régional à Rouen pour assurer la cohérence et la réactivité des messages à bord de l’ensemble des trains NOMAD, ainsi que sur les réseaux sociaux (@train_nomad). Le Centre Opérationnel Régional est la tour de contrôle en charge de la gestion opérationnelle et de l’information voyageurs des trains NOMAD en situation normale et perturbée.

 
3.       Renforcer la culture de l’information voyageurs à tous les niveaux
 

·         Des actions de sensibilisation auprès des agents des gares, des trains et des centres opérationnels sont lancées dès octobre 2020 ainsi que des formations complémentaires pour prendre la parole et garantir la cohérence entre les messages. Ces actions se poursuivront toute l’année 2021.

·         La prise en compte des attentes des voyageurs sera renforcée afin d’adapter l’information voyageurs en temps réel grâce aux signalements faits sur les réseaux sociaux.

·         En lien avec les associations, dès novembre 2020, les plus gros incidents ou anomalies feront l’objet d’un retour d’expérience précis, afin d’apporter des pistes de progrès concrètes et partagées.

 
L’ensemble des moyens humains supplémentaires et ces nouveaux outils vont permettre une meilleure information pour les voyageurs. En cas de perturbations, ils seront notamment mieux orientés vers des solutions alternatives, en particulier à Paris Saint-Lazare :
 
·         Information réactive à bord en cas de retard au départ d’un train,
·         Orientation vers le premier train utile au départ,
·         Accès facilité aux portiques Transilien en cas de changement de voie vers cette plateforme.

 

III/ AMELIORER LA PERFORMANCE DU RÉSEAU

Depuis cet été, les équipes de SNCF Réseau sont engagées dans la mise en œuvre d’un plan d’action visant à améliorer la performance du réseau et la ponctualité des trains normands. De grandes mesures sont actuellement déployées à tous les niveaux de l’entreprise, en Normandie et en Île-de-France, afin de répondre aux attentes de la Région Normandie et des voyageurs.

Parmi les mesures les plus notables :

1.       Une régularité accrue  

Une « taskforce ponctualité » à Paris-Saint-Lazare est opérationnelle depuis le 19 octobre (sa mise en place, initialement prévue en décembre, a été accélérée). Elle aura pour mission d’améliorer la ponctualité au départ des trains normands en gare de Paris-Saint-Lazare, et in fine la régularité.

2.       Une meilleure gestion des travaux

Un ensemble d’actions est mis en place pour assurer le bon déroulement des travaux de nuit et donc une reprise des circulations voyageurs à l’heure chaque matin. L’ensemble des travaux prévus en Normandie pour les six prochains mois va faire l’objet d’une analyse fine. Des actions pour sécuriser les chantiers les plus critiques seront mises en place (réaffectation de moyens, restitution du chantier en anticipation, renoncements …). Par ailleurs, pour chaque chantier complexe en Île-de-France et en Normandie, une organisation dédiée est mise en œuvre, avec notamment la désignation d’un chef de projet senior pour accompagner le pilotage de l’opération.

3.       La maîtrise de la végétation

L’équipe en charge de la végétation en Normandie a été renforcée dès cet été. La priorité pour l’équipe est de traiter dès novembre les zones les plus critiques de l’axe Paris–Caen–Cherbourg. L’objectif est de diminuer les incidents liés à la végétation sur le réseau (ex : chute d’arbres) et donc d’améliorer la régularité.

En outre, un contrat de performance est en cours de préparation pour signature entre SNCF Réseau et la Région Normandie dans les prochaines semaines.

mardi 13 octobre 2020

Ils le font exprès?

 Pas un jour ne se passe sans un gros problème sur notre ligne.
Ces derniers jours, nous avons eu:
- suppressions d'1 ou 2 trains en pointe matin et soir suite à l'indisponibilité du matériel 
- incidents sur l'infrastructure (rail cassé, problème de signalisation, de contrôle d'aiguillage etc...)
- incidents dans le tunnel du Roule (qui est en travaux)
- heurts d'animaux, arbres tombés sur les voies
- bagages oubliés dans le train ou en gare
- feu de locomotive
etc..
Et ce matin, un train est sorti du dépôt des Batignolles avec des cales non retirées => interruption du trafic pour retrouver les cales tombées sur les voies. Et je ne parle pas du train qui va être immobilisé un certain temps!

Le fait est qu'il n'est plus possible d'arriver à l'heure au bureau à Paris. Il n'est plus possible d'utiliser le train pour voyager entre la Normandie et Paris.
Nous sommes en colère contre la SNCF, incapable d'assurer le service malgré les millions injectés par la Région. C'est malheureux, mais nous en sommes là. Quel gâchis.

jeudi 10 septembre 2020

Arrivée de 6 rames Coradia Liner

Nous avons appris hier soir par la Région Normandie que 6 rames Coradia Liner (matériel régiolis au confort Intercités) sont retirées de la ligne Bordeaux-Nantes (actuellement en travaux) pour circuler sur nos lignes à partir d'octobre. Elles arrivent la semaine prochaine en Normandie.

Ces rames composées de 6 voitures à 1 seul niveau ne sont pas d'une capacité importante. Elles ne peuvent pas circuler en unité multiple (UM) car elles seraient trop longues pour nos quais.

De ce fait, 2 d'entre elles seront couplées avec du matériel régiolis Rouen-Dieppe (rame composée de 4 voitures) pour former 2 rames de 10 voitures  (6+4). Leur capacité sera au total de 500 places assises (un peu moins qu'une rame corail ou qu'une rame courte de TER2nng).
A partir d'octobre, nous aurons donc :
- 2 rames coradia 10 voitures engagées sur des missions comme le TER 13106 
- 2 rames coradia 6 voitures utilisées à des horaires moins chargés
- les 2 dernières rames circuleront sur Rouen-Dieppe pour remplacer les 2 rames utilisées sur nos lignes.

Avec l'arrivée (au compte goutte) des rames omnéos, cela devrait permettre de stabiliser (améliorer?) la situation. Nous verrons.


vendredi 7 août 2020

Remise en circulation du 13100 et du 13139 entre PSL et Vernon à partir du 24 août

Nous avions appris fin juin lors de la diffusion des horaires valables jusqu'au 11 décembre que suite aux travaux dans le tunnel du Roule, les TER 13100 (Vernon 5h58) et 13139 (PSL 21h12) étaient retirés de la circulation pendant toute la durée des travaux. Le tunnel étant fermé à la circulation de 22h à 6h tous les jours, ces trains ne pouvaient plus aller et venir de Rouen (sauf le vendredi pour le 13139).

D'une part nous n'avions pas été avertis de la disparition pendant 1 an de ces 2 trains, mais de nombreux usagers allaient être pénalisés puisque le dernier train à PSL aurait été à 20h12, ce qui est très tôt, et il n'y aurait plus eu de train arrivant avant 7h à PSL (à part le transilien de 5h13).

Avec la mairie de Vernon, nous avons alors agit auprès de la SNCF et de la région Normandie afin de trouver une solution. 
Ce n'était pas simple puisque, bien sûr, modifier le plan de circulation au dernier moment et en ces jours de crise sur le parc matériel est source de difficultés ou de refus.

Mais notre persévérance a payé: la SNCF nous a confirmé hier soir que les TER 13100 et 13139 seraient remis en circulation à partir du 24 août mais uniquement entre Vernon et PSL (le tunnel restant fermé aux horaires prévus).
La solution trouvée est de garer la rame assurant le 13139 en pleine voie à Vernon (les places sur les voies de garage étant prises par les autres trains stationnant à Vernon). Cette rame assurant le 13100 le lendemain au départ de Vernon. Il faut aussi gérer le personnel avec un terminus à Vernon au lieu de Rouen, les manœuvres en gare de Vernon etc... 
Nous vous le disons, ce n'était pas gagné d'avance!

Cette remise en circulation n'a pu se faire qu'avec la volonté de tous les intervenants de trouver une solution: nous remercions vivement la mairie de Vernon, la région Normandie et la SNCF pour ce résultat.

Maintenant, espérons que la rame sera disponible et qu'une panne ne sera pas trouvée au dernier moment afin que le trajet soit assuré au quotidien...

Horaires du 29 et 30 août

 Les horaires seront "normaux" les week ends du 8/9 15/16 22/23 août.

Ils sont modifiés le weekend du 29/30 août comme suit:

- samedi 29 août

- dimanche 30 août

mardi 28 juillet 2020

La région Normandie suspend ses paiements à la SNCF et engage une procédure contre SNCF Réseau

Hier et ce matin, 13102 et 13108 ont été supprimés (sans faire arrêter les directs pour compenser).
A Vernon, le transilien 130902 a également été supprimé.
Avec l'absence des 13100 et 13106 pour l'été, cela fait donc 5 trains en moins pour se rendre à PSL entre 6h et 8h!
Nous avons bien sûr protesté auprès de la Région Normandie et de la SNCF (une fois de plus).
Voici la réponse de la région:
Cela ne fera pas arriver les omnéos plus vite, mais nous demandons également une juste répartition des trains afin d'assurer équitablement le service dans toutes les gares.
Ce matin, juste 2 trains pour Gaillon, Val de Reuil et Oissel, ce n'est pas normal!

mercredi 22 juillet 2020

Suite (et fin?) sur nos problèmes actuels

La SNCF nous explique les raisons des difficultés du jour:
Je fais suite mon précédent mail concernant les perturbations d’hier et plus particulièrement sur le défaut détecté sur 8 de nos rames TER à 2 niveaux provoqué par un obstacle en ligne.  
La localisation de cet obstacle a été trouvée cet après-midi : il se situe sur la voie reliant l’atelier de maintenance de Clichy et la gare de Paris Saint Lazare.
Des travaux sont réalisés en urgence et jusqu'à demain matin.
Cette voie étant temporairement interdite à la circulation jusqu'à la fin des travaux, les trains empruntent un itinéraire alternatif pour entrer et sortir de l'atelier.
Cela occasionne un temps de parcours supplémentaire compris entre 30 et 45 minutes.
Cette situation entraîne de nombreux retards.

Maintenant que la cause est trouvée, espérons que demain ce sera corrigé et que nos trajets seront meilleurs.

mardi 21 juillet 2020

Journée catastrophique

Nous avons encore eu une journée noire avec des suppressions et des retards importants ce matin comme ce soir. 
Avant de parler des suppressions, il faut noter que le 13102 (Vernon 6h19) a été arrêté 22mn à Vernon pour que les forces de l'ordre interpellent un passager qui ne voulait pas porter le masque (!).
Et ensuite, les principaux trains ont été supprimés mais pour une autre raison.

La SNCF nous a donné les explications suivantes:
Hier, un câble situé sur le côté des boggies (roues) a été endommagé sur 6 TER 2NNG. Cela a été découvert lors des visites de maintenance effectuée cette nuit. Conséquence immédiate: ces rames n'ont pas pu circuler aujourd'hui.
Des traces (rayures) ont également été repérées sur les rames corail au même niveau mais comme il n'y a pas de câble à cet endroit, il n'y a pas eu de conséquences pour ces rames (cette remarque permet de dire qu'il ne s'agit pas d'un sabotage).
La SNCF a recherché l'origine du problème sur la ligne: probablement un objet engageant le gabarit au bord des voies, mais à notre connaissance rien n'a été trouvé.
Tout le parc matériel Normand a été inspecté aujourd'hui, et 3 rames ont été réparées. Les 3 autres rames seront réparées demain ou jeudi, à réception des pièces de maintenance.

Conséquences pour demain matin: des trains seront encore supprimés.
Regardez l'appli SNCF régulièrement pour vérifier si votre train circulera.

Entre les gens qui ne respectent rien et les pannes, nos transports sont extrêmement difficiles.
Bon courage!