lundi 23 mars 2009

Le conducteur oublie de s'arrêter à Bonnières

Ce soir le train de 18h53 marque les arrêts habituels de Mantes et Rosny, mais au grand étonnement des usagers, ne ralentit pas à la sortie du tunnel et passe devant la gare de Bonnières à toute vitesse.

Comment cela est-il possible?
Je pensais qu'un des intérêts du cadencement était justement de rendre répétitives les missions des trains et ainsi de faciliter la vie aux aiguilleurs, conducteurs etc...
Il semble que cela ne soit pas le cas...

Après l'effet de surprise, les contrôleurs préviennent la gare de Vernon pour organiser un rapatriement des usagers de Bonnières vers leur gare. Le train de 19h53 à Vernon les prendra en charge avec un arrêt supplémentaire à Bonnières.
J'espère que le conducteur de ce train n'aura pas oublié de marquer l'arrêt!

15 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est un problème en augmentation depuis quelques mois!
Il y a eut une trentaine d'ommissions d'arrêts depuis 1 an environ(banlieue et TER et Grandes lignes)!
On n'arrive pas à expliquer ce phénomène !
Les conducteurs de St Lazare effectuent 11500 arrêts par jours , les missions des trains sont pourtant connus!
Dans l'ensemble , on pense à des absences de vigilance passagères liées à des difficultés de circulations , d'autres seraient liés à la fatigue , et d'autres font état de déconcentration suite à soucis techniques sur le train !
Même si cela reste rarissime , cela ne devrait pas être !
J'aurai des infos supplémentaires dans la semaine!
Stephadc

nicolas de Vernon a dit…

Merci pour votre commentaire. Au plaisir de lire vos infos.
Ce message ne cherche surtout pas à mettre en difficulté le conducteur. Ce n'est pas un problème de sécurité. Mais il faut réussir à limiter ce phénomène le plus possible!

Anonyme a dit…

Personnellement je trouve sa très grave.
Imaginez vous un conducteur de TGV qui oublierait de s'arrêter à Bordeaux ? la SNCF serait redevable de rembourser toutes les personnes pour le retard occasionner.
Mais ici l'indifférence est telle car la SNCF se dégage de ce genre de retard et néglige totalement ce phénomène.
Por résumer hier 2h30 pour aller au boulot le matin et autant pour en revenir soit 5 h00 de retards sur l'ensemble de la journée.

Je ne sais plus quoi faire pour préserver par ma vie privée si ce n'est de réfléchir à déménager.

Anonyme a dit…

également je trouve ce problème gravissime. Là il s'agit d'oublie d'arrêt d'une gare, mais imaginez ce même oublie à un feu rouge !
Evitez les têtes et queues de train pendant les travaux cet été !

Kerguel a dit…

A Stephadc, 11500 arrêts par jour soit 4 197 500 arrêts dans l'année et il y aurait seulement 30 oublis de s'arrêter de la part d'un de tes collègues ! Ce n'est pas rarissime, mais c'est très très rarissime donc.

On est d'accord Stephadc ?

Anonyme a dit…

Oui je confirme que c'est très très rare , mais cela dit il y a quand même une baisse de performance par rapport aux années précedentes!
Stephadc

Chris a dit…

@ Kerguel et Stephadc,

Tout d'abord, je vous (re)souhaite la bienvenue sur ce blog. Nous sommes heureux que des cheminots le fréquentent, surtout ceux qui, comme vous, semblent ouverts au dialogue.

Le message de Nicolas n'avait pas pour but de blâmer ou de mettre en cause le conducteur. Nous sommes tous d'accord pour dire qu'un arrêt manqué est extrêmement rarissime.
Simplement :
1/ c'est justement ce qui est rare qui mérite d'être raconté ou signalé...

2/ ce n'est pas parce que c'est rarissime que cela ne doit pas attirer l'attention.
Si les cas (rarissimes) de perforation des réservoirs survenus sur certains vols Concorde avaient été mieux pris en compte, les mesures de renforcement de la structure des réservoirs auraient pu être prises plus tôt et auraient peut-être évité l'accident..
La comparaison, je suis d'accord, est extrême.
Mais imaginez qu'à Bonnières, ce soir là, un voyageur attendant ce train s'approche de la bordure du quai...Ou même que le chef de Service de Bonnières se tienne juste au bord du quai comme cela arrive souvent pour "saluer" traditionnellement le conducteur...

Juste pour dire que le rarissime est parfois dangereux, justement parce qu'il est rarissime.
On devrait peut-être s'interroger et essayer de trouver une solution pour que cela n'arrive JAMAIS ?
Car le conducteur n'est qu'un homme, qu'il peut, comme l'explique Stephadc, être "distrait" par une multitude de bonnes raisons pendant son service...

Une programmation du style "plan de vol" qui signalerait par des alertes audios, à leur approche, les gares à desservir ?
Les lignes sont truffées de balises, de gps et autres équipements électroniques. On doit pouvoir imaginer quelque chose !?

Mais cela a un coût. Et peut-être que l'on ne s'en préoccupera que lorsqu'un accident...rarissime aura eu lieu...?

Anonyme a dit…

Personne ne dit comment les usagers de Bonnières et les suivants : vernon, gaillon, val de reuil et oissel sont rentrés chez eux et avec quel retard...?
AL

nicolas de Vernon a dit…

Il n'y pas pas eu de problème pour les voyageurs de Vernon et au delà puisque le train s'est arrêté à la gare suivante, Vernon, et a poursuivi son parcours normalement.
Le conducteur n'ayant pas "brulé" un feu rouge, il n'y a pas de descente du conducteur pour une gare manquée.
Pour les usagers de Bonnières, comme indiqué dans mon message, la gare de Vernon a retardé le départ du train de 19h53 pour Mantes qui les a pris en charge. Ce train a marqué un arrêt supplémentaire à Bonnières.

Anonyme a dit…

Concernant la présence au bord du quai , personne ne doit jamais s'y trouver , y compris les agents , par sécurité , c'est prévu dans le règlement des transport ferrés!
Quant à imaginer un système d'aide à la conduite , c'est possible bien sûr , mais pour le financement et la fiabilité , ce n'est pas gagné!
Le conducteur est le dernier maillon de la chaine de sécurité et il est aussi faillible donc nous avons déjà beaucoup de systèmes d'arrêt automatique des trains , même si toutes les portions de ligne ne sont pas équipées.
La gestion des arrêts en gare est toujours délicate car elle dépend de l'environnement de la ligne , des évenements que le conducteur a rencontré précedement , de préoccupations diverses perturbants sa vigilance et de condition d'adhérence!
Le plus simple et le moins onnéreux serait la généralisation des pancartes d'annonce des gares!
(hors réseau banlieue!)
Stephadc

nicolas de Vernon a dit…

juste avant la gare de Bonnières, il y a un tunnel de 2,5km, pas facile de mettre une pancarte dans le tunnel... et avant le tunnel, c'est la gare de Rosny...
Rien n'est simple!

Thierry a dit…

Franchement je pense que des erreurs peuvent arriver à tout le monde et dans tous les métiers . Alors je trouve odieux me mettre au pilori le chauffeur du train , il a été je pense assez blessé par cette erreur et cet oubli n'a rien de dramatique . Il ne faut donc pas en remettre une couche et plutôt aider à ce que ce type de fatigues ou d'étourderies arrivent le moins possible

nicolas de Vernon a dit…

Thierry,
Je ne vois pas dans le message d'attaque contre le conducteur...
Je ne fais que relater les faits.
D'ailleurs des cheminots nous font le plaisir de commenter et de nous renseigner.
Je pense qu'ils ne l'auraient pas fait dans le cas contraire.

Anonyme a dit…

Je pense qu'il faisait référence aux 3ème et 4éme commentaires!

Thierry a dit…

Tout a fait Anonyme !

ça nous change du tout à fait Thierry auquel je suis habitué !


Thierry