mercredi 18 février 2009

Résumé de la réunion du 16 février

Je sais que de nombreux usagers attendent avec impatience le compte-rendu complet de la réunion que nous avons eu avec la SNCF ce lundi 16 février. Nous sommes rentrés assez tard ce lundi soir et nos occupations professionnelles ne nous ont pas permis de vous faire cet indispensable compte-rendu dans les heures qui ont suivi...

Nous publierons demain le contenu complet de notre compte-rendu dont voici déjà le résumé :

Suite aux différentes actions de VTV et au sérieux reconnu de notre association, la Direction Régionale Normande SNCF et Transilien nous a convié avec d'autres associations d'usagers à une réunion ayant pour sujet les dysfonctionnements de la ligne Paris-Rouen-Le Havre ce lundi 16 février à Paris-St-Lazare. La réunion a duré 2h30.

La SNCF nous a dans un premier temps présenté les chiffres de régularité du 15 décembre au 15 février : ils sont bien sûr bons car lissés sur la journée et en ne tenant pas compte des trains supprimés... Les associations demandent que ces chiffres soient présentés différemment en distinguant les heures de pointe des heures creuses et en intégrant les trains supprimés. Les usagers auront ainsi des chiffres correspondants mieux à leur ressenti.

Viennent alors quelques explications sur les suppressions, incidents et retards de cette période: grève d'une partie du personnel qui a eu aussi pour conséquence un retard dans la formation des conducteurs sur le TER 2N NG, problèmes d'organisation dans les centres de maintenance, les dépôts, et dans les gares terminus (PSL, Vernon, Rouen, Le Havre), problèmes sur le matériel (locomotives BB15000 liés à la réversibilité, locomotives 27000 du transilien). Les associations présentes s'étonnent et regrettent qu'une partie des problèmes n'aient pu être anticipés avant la mise en place du cadencement.

Enfin la SNCF présente les actions qui sont ou vont être menées pour améliorer la régularité (maintenance itinérante, travaux dans les dépôts pour faciliter et accélérer le entrées/sorties des trains, meilleur suivi des rames, fiabilisation des locomotives etc...). Encore une fois, une anticipation aurait peut-être évité certains retards.

La SNCF parle ensuite des travaux de RVB (rénovation voie ballast) pour l'été prochain qui engendreront une modification complète des horaires de juillet à fin septembre. Lourds travaux nécessaires pour éviter de futurs incidents de voies mais qui vont nous faire passer un été difficile : temps de trajets augmentés de 9mn, peu ou pas de trains en heure creuse, moins de trains en heure de pointe. Ça promet !

Au sujet du cadencement, point très attendu par les usagers, la SNCF est satisfaite de la grille (sic). Elle compte faire un comptage en avril pour étudier les éventuelles modifications. VTV indique à la SNCF qu'un comptage n'est pas suffisant mais qu'il faut interroger les usagers pour connaître leur avis. De plus, attendre avril est trop tard pour réellement modifier la grille horaire car RFF doit recevoir les dossiers d'aménagement fin avril. VTV demande que le comptage soit fait plus tôt et indique qu'une enquête sera à faire en parallèle (éventuellement par VTV sur Vernon). A l'issue de la réunion, VTV a transmis à la SNCF un premier document de proposition de modifications d'horaires.

VTV et les associations ont demandé que des réunions de ce type soient régulièrement mises en place car un échange d'information usagers / SNCF est nécessaire. Le message semble passé.

Enfin, des demandes ont été faites auprès de la SNCF au sujet des investissements à moyen terme à effectuer. La SNCF nous a répondu qu'il y avait une multitude de projets et que des choix étaient à faire. VTV a demandé qui était responsable du suivi, mais ça reste floue. Ce point est à poursuivre.

Les 2h30 de réunion n'ont pas suffi pour que la SNCF réponde à toutes les questions des associations. Nous demandons que d'autres réunions soient planifiées avec un ordre du jour et attendons les réponses sur les modifications d'horaires.

Nous avons déjà d'autres rendez-vous planifiés avec la SNCF :
  • début mars : tarification et questions diverses sur le cadencement
  • fin mars : la grande réunion d'aménagement concertés de la grille horaire sur l'ensemble de la ligne.

26 commentaires:

Anonyme a dit…

Des mots des mots.....
RENDEZ NOUS NOS TRAINS!
Et qu'ils soient à l'heure!

Alex a dit…

J'ai l'impression que ça va être folklo cet été (même si c'est manifestement pour la bonne cause). Il nous faut bien plusieurs mois pour nous préparer psychologiquement. Pour la prochaine réunion qui parlera des aspects tarifaires, je me dis que s'il y a moins de trains et plus de retards sur cette période, on devrait payer moins cher non ? (je fabule peut-être...)

annick a dit…

Nous y travaillons depuis des mois, les résultats sont positifs depuis la création de l'association nous avons oeuvré pour nous faire connaître et se faire reconnaître aujourd'hui c'est chose faite. Paris ne s'est pas fait en un jour. A la prochaine réunion nous en serons plus.

Chaque difficulté est l'occasion d'avancer d'un pas pour chercher constamment le positif en toute chose, même dans les situations les plus «dérangeantes», sans issues apparentes.

Citations de André Harvey

Bueil à toute Vap'Eure a dit…

Bonjour

Vous dites : "les associations"

Seraient t'il possible d'avoir la liste exhautive de celle qui furent invitées ?

La presse écrite, informée par le couloir de cette réunion et, qui suit l'évolution du débat utilisateur//sncf//région avec de plus en plus d'intérêt, a contacté "Bueil" pour avoir notre retour et nos sentiments suite à cette réunion.
Dans l’ignorance (je l’ai appris tardivement par le collectif haut Normand et qui me proposait éventuellement d’intercéder pour Bueil), nous nous en sommes sorti par une pirouette face aux journalistes, en arguant que nous n’étions pas encore invités par manque de d’enregistrement au J.O de cette nouvelle association.

Cordi@lement

Le président pour le bureau de :

--
"Bueil à Toute Vap'Eure"
L'association des utilisateurs des Trains à Bueil.
Bueil : Une gare régionale de la Haute Normandie.
Bueil : Une commune de la Communauté d'Agglomérations des Portes de l'Eure
Parlez en autour de vous
Faites vous connaitre

nicolas de Vernon a dit…

Cette réunion concernait l'axe Paris-Rouen-Le Havre.
Les associations invitées étaient donc situées sur cet axe.
Celles présentes étaient: Vernon Train de Vie, le Comité (Mantes, Rosny, Bonnières), le Collectif, l'UULHRP, la Fnaut Haute-Normandie et des représentants des mairies (Mantes, Rosny, Vernon).

Anonyme a dit…

Bueil à Toute vap'eure
j'habite à Rouen et je suis intéressée par ce collectif Haut Normand, savez-vous ou je peux les contacter.je n'arrive pas à trouver les coordonnées sur internet.
merci de votre réponse

annick a dit…

les médias sont la force des associations.Si nous voulons être écoutés mais surtout entendus il nous faut leur soutien.
Par la jeune expérience de VTV nous pouvons vous affirmer que si aujourd'hui nous sommes conviés aux réunions SNCF c'est en partie grâce à eux. S'ils vous sollicitent n'hésitez pas à leur répondre.

Anonyme a dit…

Vous parlez de RVB (rénovation voie ballast). Cela signifie quoi, en clair ? De quels travaux s'agit-il ? A quel endroit ?

Merci

Vincent a dit…

Je viens d'apprendre que la "grève" de présentation des coupons s'arrêtait. Je trouve cela bien cours pour une grêve (même nos amis de la SNCF nous habituent a plus !). Il suffirait donc d'une réunion, d'un peu de blabla et des sourires de quelques "responsables" de la SNCF pour nous la faire fermer. Si vous préférez passer dans le journal local, voir même passer au 20h et passer pour des tièdes ou des vendus… vous ne pourriez pas mieux vous y prendre. Les dirigeants de cette société archaïque on compris depuis bien longtemps qu'il fallait jouer la montre (sans aucun jeu de mot). Je suis profondément désolé que cela ait fonctionné sur les représentants de cette association (et je fais bien la différence avec les adhérents ou les consultants du blog dont je fait parti)

nicolas de Vernon a dit…

RVB (rénovation voie ballast):
les rails vont être changés et le ballast (cailloux) au dessous des rails vont être renouvelés aussi.
Les trains rouleront donc sur une voie neuve entre Mantes et Vernon (dans les 2 sens). Le confort sera amélioré et surtout cela évitera de devoir limiter la vitesse dans le futur pour cause de voie en mauvais état. Pour une fois, RFF anticipe...
Mais pendant les travaux qui se dérouleront de nuit comme de jour (en heures creuses) les trains ne pourront pas rouler sur la voie en travaux. D'où les horaires modifiés cet été.
Encore un mauvais moment à passer, mais pour la bonne cause.

nicolas de Vernon a dit…

@ Vincent,
Nous comprenons tout à fait que vous puissiez être déçu.
Je vous conseille de lire les explications signées de Chris et moi même dans les commentaires du sujet "Discussions".
Cet arrêt n'est pas un terme à notre action, bien au contraire.
Nous laissons maintenant la place au dialogue avec la SNCF, la région, l'Etat, et peut-être RFF.
Notre carnet de rendez-vous se remplit rapidement.
Mais ne doutez pas que si les réponses ne sont pas satisfaisantes, de nouvelles actions seront alors menées. Nous espérons que vous serez toujours là avec nous et les usagers.

Anonyme a dit…

SNCF 1 VTV 0

Thierry a dit…

Bonsoir
j'étais le premier bloggeur à être déçu par cet arrêt très rapide de la grève de présentation des billets.
Pour ma part j'ai choisi de vous faire confiance , car vous me paraissez fins techniciens et plein de bonne volonté . Je fais donc un appel à tous les vernonnais pour suivre vos directives
Ce matin , j'ai même acheté mon forfait , après 1 mois sans payer !

Par contre j'ai décidé de continuer de ne pas montrer mon forfait , ce soir je suis tombé sur un contrôleur hyper sympa et compréhensif
j'ai découvert que vous aviez raison , les agents SNCF sont parfois de notre coté , et notre action doit se faire en collaboration avec eux

Donc je lance un appel à vous de VTV , et à tous les usagers visiteurs de ce site , soyez en règle et refusez de montrer votre titre de transport
écrivez des mails à Mr levern
indiquez les retards de trains sur le site du blog
réagissez aux discussions
soyez constructifs
pas agressifs

mais surtout déterminés
Ne lâchez rien , tant que nos trains ne sont pas revenus

Je suis persuadé que pour que le combat continue , il ne doit pas s'arrêter !

Thierry

Mr BonnePoire ;-) a dit…

Je suis très surpris de la réactions de certains. Sans doute la peur de ne rien voir bouger.

A titre personnel, je ne croyais pas à une telle dynamique de VTV en si peu de temps. Je ne croyais pas à l'action de non présentation des billets.
Il y a des signes qui ne trompent pas; une visibilité, des non-réponses de la SNCF/ Le Vern montrant leur agacement.

Alors BRAVO! Félicitations, et un grand merci à vous qui consacrez du temps et de l'énergie.

Un usager peu impliqué jusque là

Bueil à toute Vap'Eure a dit…

Bonsoir,

To anonyme : "Bueil à Toute vap'eure
j'habite à Rouen et je suis intéressée par ce collectif Haut Normand ...//..." Ils sont joignable à @dresse : ctfhn@hotmail.fr (M.Benoit MEURIE)

To Nicolas de Vernon : Dommage ... Mr le maire de Bueil et nous aurions été intéressés de pouvoir nous joindre à vous.
Mais il est vrai que nous sommes sur l'axe Paris-Evreux-Cambrousse.
cdtl

"Bueil à Toute Vap'Eure"
L'association des utilisateurs des Trains à Bueil.
Bueil : Une gare régionale de la Haute Normandie.
Bueil : Une commune de la Communauté d'Agglomérations des Portes de l'Eure. Plus de 30 communes : Vernon - Pacy sur Eure - Bueil

jloutrel a dit…

Bonjour, Je viens d'acheter un terrain à La Chapelle Réanville pour faire construire. Originaire de Conches en Ouche, je suis parti vivre sur Paris pour le travail. Mais aujourd'hui papa j'avais envie d'offrir une meilleure qualité de vie à ma fille tout en conservant mon boulot à côté de PSL. Je suis avec beaucoup d'attention votre combat et j'avoue que je ne suis pas vraiment rassuré quant à mon futur rythme de transport. Je souhaiterais connaître le prix de l'abonnement entre Vernon et Paris s'il vous plaît. Merci

annick a dit…

JLoutrel

Actuellement nous disposons d'un forfait Vernon Port Villez à 86,40 € par mois en première année puis d'une carte intégrale zone 1 à 6 à partir de bonnières à 112,10 € par mois en prélèvement automatique
soit un total de 198,50 € par mois sachant que la carte intégrale est remboursée à 50 % par l'employeur.

Vincent a dit…

A Nicolas de Vernon,
Je comprend votre combat, je le trouve légitime et noble sauf qu'aucunes de ces qualités ne peut s'appliquer a votre/notre adversaire. Et c'est là ou mon avis diverge du votre.
Face à une direction de la SNCF d'une telle mauvaise fois, qui ne maîtrise en aucun cas ses employers ayant bien trop peur d'une grève ou d'un mouvement d'humeur, ces mêmes employers se croyant intouchables, tout ceci relayé par un état qui se tamponne royalement des problèmes de ceux qui se lêvent tôt, je pense que la solution diplomatique n'est pas la plus appropriée.
Quant à la soit disant solidarité des controleurs, je l'apparente plus à de la peur. Ils sont évidemment en première ligne et de ce point de vue, leur situation n'est pas enviable. Malgré tout, ils ont choisi leur métier, à défaut de choisir leur camp (il savent aussi être solidaire d'un lointain collègue, qui n'est même pas de la SNCF mais de la RATP)
donnant donc des situations inadmissibles comme la fermeture de St Lazare.
Pour conclure, je trouve la situation suffisamment grave, ayant dépasser depuis longtemps les limite du supportable, pour oublier les voix traditionnelles de négociations "à la petite semaine". La radicalisation me semble être la seule solution face au "foutage de gueule" de la SNCF et à un État voyou.
Cordialement

Chris a dit…

A Vincent
C'est une autre façon de voir les choses et je ne suis pas loin de partager en partie votre avis. Mais développons un peu...Supposons qu'on vous suive : la radicalisation, pour vous ça se traduit comment ? Lundi matin, on décide de radicaliser le mouvement : on fait quoi ? Que proposez-vous concrètement ?

Vincent a dit…

A Chris,
Au risque de me répéter, il est impératif de bien comprendre contre qui nous nous battons. Un anonyme citant Shakespeare l'a, a mon sens, parfaitement compris.
La SNCF, malgré son statue de "service publique" - qu'elle a complétement oublier -, se concentre uniquement sur ses profits. Loin de moi l'idée qu'une sociéte n'est honorable uniquement lorsqu'elle est en déficite mais la SNCF se doit avant tout de servir ses usagers dans des conditions descentes (également pour son personnel). Cela s'appelle le respect de son client.
Ayant cerné l'intéret qu'elle nous porte (enfin à notre porte-monnaie), le seul moyen est de ne plus payer son titre de transport. Pour résumer : taper là où cela fait mal.
Je crois qu'un département de l'ouest, ne paye déjà plus ce qu'elle "doit" à la SNCF, concidérant que les prestations n'étaient pas à la hauteur…
Cela porte un nom : la désobéissance civique !

Chris a dit…

Vincent,
Vous pensez sûrement à la région Basse Normandie lorsque vous parlez d'une collectivité qui a décidé de suspendre ses redevances à la SNCF ?
C'est vrai qu'il faut saluer Mr Beauvais, président de cette région, pour son courage et son implication. Mais il s'agit d'une région, qui a donc des pouvoirs, un impact et des soutiens qu'une simple association ne peut avoir...
Et malheureusement le président de notre région n'a pas choisi d'imiter son homologue ! Car il se trouve dans une position assez délicate puisqu'il est à l'origine de la mise en place "forcée" et prématurée du cadencement, cause, en partie, des problèmes que nous connaissons.

Taper là où ça fait mal, comme vous dites, et ne plus acheter son titre de transport ? Soit ! Mais cela ne peut avoir un effet que s'il s'agit d'un mouvement massif et général.
Croyez-vous que nous soyons en mesure de convaincre et de fédérer tous les usagers, ne serait-ce QUE de Vernon, autour d'une telle action ?
Entre ceux qui n'approuveront pas, ceux qui s'en foutent, ceux qui auront "peur" de l'amende, ceux qui ne pourront pas car leur employeur prend en charge une partie de leurs frais de transport et réclame un justificatif mensuel, ceux qui ne seront pas au courant (il y en a toujours), qui restera-t-il ?
Une poignée d'irréductibles, répartie de surcroit dans différents trains ? Donc ennuis à bord des trains ou à l'arrivée et effet 0 auprès de votre cible...!
La grève de présentation des titres ne nous a pas privés du soutien des catégories d'usagers que je viens de citer (sauf ceux qui s'en foutent mais ceux-là quelle que soit l'action...ils s'en foutent !) et nous a permis d'attirer l'attention, de montrer notre détermination et de devenir des interlocuteurs reconnus. Quand on connait les difficultés de communication avec les dirigeants de la SNCF et de la région, réussir à mettre un pied dans la place et faire entendre sa voix est déjà énorme...! A nous maintenant d'essayer d'en tirer partie et d'obtenir des résultats, ce qui est loin d'être gagné je vous l'accorde.

Mais vous semblez croire qu'accepter de dialoguer est un aveu de faiblesse et de résignation !? Vous semblez croire que les "représentants" de l'association se sont fait bernés et vont maintenant accepter tout et n'importe quoi !? C'est votre droit.
Je vous rappelle juste très aimablement que vous pouvez aussi faire partie de ces représentants si vous le souhaitez. Et je vous rappelle tout aussi aimablement que le fait d'avoir créé cette association, d'y passer des soirées et des week ends pour préparer communiqués, tracts, interviews et autres réunions, montre bien que ces représentants n'ont pas choisi de laisser tomber. Il n'est pas question pour eux d'oublier les revendications initiales et d'aller prendre le thé et les petits gâteaux à la SNCF pendant qu'on les endormira avec de douces berceuses et de belles paroles.
Dans tout "conflit", la phase de dialogue et de pour-parlers est une phase obligatoire et nécessaire...

Je rappellerai pour finir qu'une association légalement constituée est moralement responsable et juridiquement "attaquable"...Appeler ouvertement à la fraude et au non-paiement des titres serait non seulement irresponsable mais signifierait la fin de VTV...Une association si jeune....!!

Thierry a dit…

Bravo à Chris et à Vincent ! Je trouve vos coups de gueules et commentaires à la fois affutés et positifs

Je suis comme beaucoup de gens rangés du coté de Vincent pour la passion et la détermination imprimées par ces textes
et à la fois du coté de Chris pour sa raison et son envie de faire avancé au mieux le dossier qui nous intéresse actuellement

L'action future doit correspondre et fédérer ces 2 façons de voir les choses

J'apprécie énormément les choses faites par VTV et j'aimerai que le radicalisme entre un peu plus dans les actions futures , aux doses raisonnables

Nous avons donc tous "un peu de Tennessee en nous ...."

Courage et union pour tous les vernonais !

Thierry a dit…

Bravo à Chris et à Vincent ! Je trouve vos coups de gueules et commentaires à la fois affutés et positifs

Je suis comme beaucoup de gens rangés du coté de Vincent pour la passion et la détermination imprimées par ces textes
et à la fois du coté de Chris pour sa raison et son envie de faire avancé au mieux le dossier qui nous intéresse actuellement

L'action future doit correspondre et fédérer ces 2 façons de voir les choses

J'apprécie énormément les choses faites par VTV et j'aimerai que le radicalisme entre un peu plus dans les actions futures , aux doses raisonnables

Nous avons donc tous "un peu de Tennessee en nous ...."

Courage et union pour tous les vernonais !

Gaëtan a dit…

La désobéissance civile, c'est toujours illégal.

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sob%C3%A9issance_civile

La non-présentation du billet, c'était illégal et pas "à la limite de la légalité".

J'espère que l'existence même de l'association et donc de son exposition judiciaire ne nous empêchera pas toute action de ce type.

Bueil à toute Vap'Eure a dit…

Dans la continuité des propos de Chris et dans l’acceptation des remarques de Vincent et des autres posteurs.

Peut être, est-il indispensable de saisir ce qu’est une association vue par le droit français.

L’article 1 de la loi de 1901 est clair :
« l'association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d'une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices. Elle est régie, quant à sa validité, par les principes généraux du droit applicables aux contrats et obligations ».

Au sujet des actions, l’article 3 de la loi est explicite :
«Toute association fondée sur une cause ou en vue d'un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs, ou qui aurait pour but de porter atteinte à l'intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement, est nulle et de nul effet »

Une association est un lieu privilégié ou s’exerce la démocratie. Les décisions sont soumisses au vote des adhérents appelés à se prononcer en assemblées, le conseil d’administration est alors en charge de mettre en œuvre les décisions et rend compte à ses adhérents.

Une association dûment déclarée et enregistrée devient alors une « personne morale »
Sa voix qui n’est que celle de ses adhérents devient audible, recevable.

Une association a des devoirs, certes, mais elle obtient aussi des droits. Ainsi, en fonction de son nombre d’adhérents, elle pourra influencer, imposer, se positionner, ester en justice, être reconnue et enfin participer tel un acteur de plein droit à de la vie publique et locale.

Se regrouper en association est une des spécificités françaises.
Nombre d’entre elles naissent et perdurent parce qu’elles suppléent à des carences de l’état.

C’est bien parce qu’il y carence de l’Etat que de multiples associations de défense des usagers sont dans le paysage associatif français, comme l’indique sans complaisances M. le Sénateur du Haut Rhin Hubert HAENEL dans son rapport intitulé « une organisation ferroviaire à la hauteur de nos ambitions » remit au premier ministre le 8 octobre 2008.
« La carence de l’Etat n’est pas seulement financière mais aussi stratégique tant pour les infrastructures que pour le service… » inscrit-il.
« Les carences de l’Etat, plus encore que les incohérences institutionnelles touchant à la structure des relations entre la SNCF et RFF, sont une des raisons essentielles des dysfonctionnements rencontrés » insiste t il.

M. le Sénateur HAENEL a la pertinence dans l’annexe intitulée « 10 ans à tirer le signal d’alarme » de son rapport qui porte sur un diagnostic 10 ans après la loi la loi n° 97-135 du 13 février 1997 - Loi fondamentale qui va créer les E.P.I.C SNCF et RFF - d’énumérer la liste des nombreux rapports et analyses déjà effectués à la demande de l’état.

Rien qu’à la lecture de ces 2 paragraphes supra, on « commence seulement » à apercevoir, à qui, à quoi, devront s’attaquer les associations d’utilisateurs de transport et, quels seront leurs interlocuteurs.

Ces associations seront confrontées à la SNCF - devenue une entreprise privée- semi-public parce que délégataire de services publics et financée partiellement par l’état, au gouvernement en place, aux conseils généraux, à la région, et à toutes entreprises et à tous acteurs de ce vaste domaine…
Acteurs qui entretiennent des liens parfois plus que commerciaux, de par nature rodés à la négociation.
Dans les projets que montent ensemble ces acteurs, interlocuteurs, et où se mêlent politique, économie, profit et amitiés, l’intérêt général est parfois le cadet des soucis.

Visitons les sites de Keolis (M. Pepy est aussi administrateur de Keolis. La SNCF c’est de l’ordre de 40 % actionnaire de Keolis) et autre Veolia (intéressons-nous à M. Cyrille du Peloux)
Renseignons-nous sur les attributions des marchés de délégation de services de transport par les collectivités, et rapidement en quelque clics sur le Net, nous engloberons d’un regard la dimension du champ de bataille.

Il faut alors se poser la question de l’action radicale et de son après.

L’action radicale ne sera de toutes façons pas du ressort des associations, parce que l’impact moral et social qui frôle son point culminant l’auto-générera.

Par contre pour les associations, l’action - elle - ne découle que de la vision.
La vision, c’est elle qui identifie les cibles et les plans d’actions.
La cible détermine les moyens actions.
Les moyens d’action résultants d’une juste vision amèneront à la réussite des objectifs.

Une association vient de se créer. Les objets de ses statuts même s’ils présentent des différences dans la formulation, sont fondamentalement identiques à celle de Vernon, du Mantois, de Paris Granville, de Château Thierry, et de milliers d’autres.

Une de plus ? A Bueil ?

Un constat, les associations de voyageurs manquent d’unité, de discours et de position commune sur les fondamentaux.

De l’expression d’attentes souvent limitées à « leur territoire », elles souffrent d’une faible représentativité pour obtenir des résultats tangibles attendus de leurs actions individuelles.

Mode d’action individuelle au demeurant parfaitement prévues, maîtrisées et gérées par les interlocuteurs qui disposent de tout un attirail d’outils pour répondre.

Manque de représentativité, pas de légitimité due à un manque d’adhérents, peu de résultats = peu d’adhérents, pas représentative, pas légitime : « le serpent se mord la queue »

Les associations en perdent un appui majeur pour infléchir les choix. Elles perdent l’apport des élus, député, sénateur, conseillers généraux et parfois comme en Basse Normandie du Président de la région qui pour certains sont prêts à s’engager avec les associations parce qu’ils ont conservé l’essence de leurs mandats.

C’est la vision qui identifie les cibles et les plans d’actions.
La cible détermine les moyens actions dans la poursuite des objectifs.
Les actions bien menées amèneront à la réussite des objectifs.

Aujourd’hui, pour nous associations proches de vous, la vision « collaboratrice » est une réalité qui se met en mouvement. Ces rapprochements qui s’organisent, cette synergie, nous permettront avec une légitimité accrue d’engager des actions tant attendues sur des fronts probablement inattendus.

Mais l’association n’est rien sans ses adhérents.
C’est la vision qui regroupe.
C’est le groupe et sa vision qui redonne la dignité à l’individu.
Le groupe identifie les cibles et les plans d’actions.
Le groupe « associés » peut mettre en œuvre les actions parce qu’il peut s’appuyer sur la compétence individuelle ou sur le groupe.
Une cible identifiée détermine les moyens actions dans la poursuite des objectifs.
Les actions bien menées amènent à la réussite des objectifs.

Etre le représentant d’une association demande une masse de travail et d’investissement. Celui-ci, qui peut être un des membres doit se documenter, s’informer et informer, se rendre disponible au détriment sa vie privée pour être pertinent dans ses interventions lors des rencontres où il sera invité.

Les responsables d’associations, les membres – parce qu’ils se refusent à les censurer - ne peuvent qu’inviter les anonymes qui vitupèrent, observateurs, sur les quais où sur les blogs à s’engager, à devenir des acteurs, à mettre à disposition de la communauté leurs compétences de toute nature.

A minima les associations ne peuvent que les appeler, vilipendeurs, à méditer sur leur engagement personnel alors qu’ils bénéficient du résultat des actions telle que celle dernièrement menées par les adhérents et les sympathisants de VTV et le Mantois ou d’autre associations loin de notre « surface géographique ».

Action qui à mis le prestataire SNCF - attaché à sa qualification ISO - sous les feux de la rampe et qui l’a contraint globalement à remettre à l’heure ses trains sur les quais.

Je suis quant à moi persuadé, sur la base d’autres expériences de luttes contre l’omnipotence, qu’il est possible par des voies inscrites dans l’annuaire des lois, de remettre sur les voies quelques trains.

Netcordi@lement.

"Bueil à Toute Vap'Eure"
L'association des utilisateurs des Trains à Bueil.
Bueil : Une gare régionale de la Haute Normandie.
Bueil : Une commune de la Communauté d'Agglomérations des Portes de l'Eure
Parlez en autour de vous
Faites vous connaitre

Vincent a dit…

Cher Chris,
Il va de soit que des actions "radicales" ne peuvent être caussionnées par votre association (ni par aucune autre d'ailleurs). Il serait vraiment infecte que des gens se servent de votre combat comme bouclier.

Vous avez choisi la voix "diplomatique", c'est votre choix et je le respecte. Je sais a quel point, s'occuper d'une telle entreprise demande du temps, du courage, de l'abnégation pour ne récupérer parfois que le fiel de ceux qui ne font rien.

Je continu a penser que le temps n'est plus aux discussions. Se mettre au pas du "temps administratif" qui est celui de la SNCF, me parait être une insulte à tous les usagers qui eux, sont dans le temps réel.
Je reste outré par le mépris dont fait preuve ce service public et le décalage qu'il n'arrive pas à admettre avec le privé (et je ne suis pas de ceux qui pense que l'on devrait leurs "sucrer" les primes, qu'ils sont trop payés, etc).

Mais ma colère est entière lorsque je suis obligé de prendre 2 trains d'avance pour arriver à l'heure au boulot (en plus c'est ma veine, mon patron a une aversion particulière pour les retards) et que je dois payer des heures sup' à la Nounou (qui les mérite amplement, certaines ne veulent pas en faire) parce que nous arrivons ma femme et moi avec 30mn, 1h, voir 2h de retard (c'est rare mais ca arrive trop souvant).
Nous sommes donc, contraint et forcés, de mettre en place toute une organisation qui n'aurait pas lieu d'être si le réseau fonctionnait comme il faut (inutile de stipuler que nous sommes des wagons entiers de ce cas !)

Alors pour en finir, je comprend votre combat, je crois en votre sincérité et votre courage mais je n'est pas le temps d'attendre… parce qu'en "attendant" je paye pour un service inexistant… enfin j'ai eu payé… parce que je ne paye plus.

Aimablement

PS : Penser a faire une bise à la gare (ou a une controleuse)
c'est la Saint Lazare aujourd'hui