lundi 26 janvier 2009

En Normandie, l'air de la mer ça oxygène les cerveaux !

Sans commentaire, comparez et appréciez ...

Extrait de l'émission "C'dans l'air" d'Yves Calvi, sur France5, intitulée "SNCF: déraille pour les usagers", diffusée le 16 janvier dernier.



Merci à M. Alcala : SNCF, la Région de Basse-Normandie suspend sa contribution financière

13 commentaires:

zozo27 a dit…

Tout simplement bravo !!!

A qui le tour ???

nicolas de Vernon a dit…

alors M. Le Vern, à qui le tour?
Ou alors, vous pensez comme la SNCF que tout va bien, peut-être????

Anonyme a dit…

Allez Alain ! Montre nous que toi aussi t'as des couilles !!!
Reconnais tes erreurs ! il est encore temps de réagir !
Ton cadencement est un échec, il n'a fait qu'empirer les choses !!!
ça suffit !

Chris a dit…

Difficile pour Alain Le Vern de s'élever contre une situation qu'il a si largement contribué à générer !
Rappelons quand même que le cadencement a été mis en place en Haute Normandie sous la pression du Conseil Régional et contre l'avis de la SNCF qui souhaitait un délai supplémentaire de 2 ans..

Anonyme a dit…

Effectivement, je ne le vois pas se désavouer.

Tout 2009 à savourer ce cadencement, en rêvant que Mr Le Vern déraille: RDV aux régionales de 2010.

isa a dit…

Ce matin, j'ai fait des photos au sein du train de 7 h 24 et les ai transmises à Monsieur Le Vern en lui demandant son aide...Toute erreur se répare, notamment lorsque l'on est président de régions - Son devoir est de nous faciliter la vie et non de la compliquer - Je vous informerais de la suite donnée à mon mail à la région

Bernardo "El Nanabozo" a dit…

Alain, mon ami, n'aie pas peur : ce n'est pas dégradant de parler comme le fait ce monsieur.
Lui, il n'a pas peur de dire ce qu'il pense de la situation, d'expliquer le problème que nous vivons tous les jours et surtout il agit !
Si en 2010 tout fonctionne et que les trains sont à l'heure, les gens ne t'en voudront pas/plus... Allez, un peu de courage >> arrête de payer cher pour pas grand chose et pense à 2010...

Anonyme a dit…

C'est une bonne carotte pour un homme politique ! et elle est encore devant toi alain !
Pour bien penser à ton avenir, tu devrais penser un peu à nous ! Tu nous as mis dans la mouise, sévèrement. Depêche toi de réagir avant qu'il ne soit trop tard, le cadencement n'est pas irreversible ! courage alain !

Alex a dit…

Bonjour. Est-ce que quelqu'un saurait m'expliquer pourquoi le train ralenti tjs au niveau de ce coin charmant qui longe un canal, devant ces superbes maisons qui ont les pieds dans l'eau (vers Poissy) ? Est-ce à cause de problèmes techniques ou parce que la quiétude des habitants est trop troublée si le train passe sans ralentir ? Quelque chose m'échappe...
Merci.

Chris a dit…

Alex,
Vous parlez de Villennes/Seine, situé juste avant Poissy. C'est le point d'entrée dans le traffic francilien. L'insertion est parfois (souvent) difficile...Voilà une des raisons des fréquents ralentissements. Il y en a peut-être d'autres plus techniques mais je ne les connais pas ? En tous cas, pas de raisons dûes au "voisinage" de ces belles maisons dont vous parlez...!

Alex a dit…

Merci Chris
Je comprends mieux.

Bon courage à tous pour demain

nicolas de Vernon a dit…

Alex, vous avez mis le doigt sur une conséquence du cadencement et de sa grille "robuste".
Depuis le 14 décembre, les temps de trajet vers Paris sont rallongés de 5 à 10mn.
Comme ça si un train est en retard (jusqu'à 5mn) avant Poissy, il fonce et ne rate pas son créneau.
Par contre si le train est à l'heure (ça arrive de temps en temps), il roule doucement car en fait il est en avance! Vous me suivez? Poissy est une zone tampon.
C'est le cas également entre Vernon et Mantes.
C'est pourquoi le matin, les trains en général roulent beaucoup moins vite qu'avant.
Mais dans les faits, ça n'empêche pas les trains d'arriver en retard.

Clarikel a dit…

Bien parlé M. Beauvais ! Espérons qu'effectivement votre action donne des idées aux autres Régions et à notre Président de Région en particulier. Reconnaître ses erreurs, c'est s'en sortir grandi ! A bon entendeur...