vendredi 5 décembre 2008

Un lundi 15 décembre, 7h24, à Vernon

Le lundi 15 décembre, nous invitons tous les usagers à symboliquement être présent en gare de Vernon, de manière pacifique, pour tenter de prendre le dernier train Corail direct du matin qui nous restera, le fameux 7h24.

Nous serons assistés de nos élus (Mairie de Vernon, CAPE), et les médias seront également présents : Paris-Normandie, France 3, France-Bleue, Démocrate. Nos élus et certains des journalistes feront le trajet avec nous sur Paris pour prendre les témoignages des usagers.

Il s'agit ainsi d'un rendez-vous très important : nous devons massivement être présent ce lundi 15 décembre à 7h24 pour dénoncer les conditions de transport qui sont désormais réservées à la première gare de Normandie qui devient désormais la dernière gare de Banlieue, Vernon.

Soyez nombreux, rejoignez-nous et transmettez cette information et ce rendez-vous aux autres usagers qui ne sont pas encore adhérents à l'association.

Nous tenons aussi à ce que ce rendez-vous se passe sans heurts ni actes insensés. Nous ne cautionnerons ni tentatives de sabotage, ni actes insensés et irresponsables.

Nous comptons sur vous le lundi 15 décembre en gare de Vernon à 7h24 !
Nous devons être tous unis et non résignés !

3 commentaires:

bruno a dit…

Toutes ces personnes, élus, journalistes et manifestants qui ne prennent jamais ce train habituellement auront-elles acquitté un titre de transport ? Ce serait la moindre des choses. Le comble serait que des élus portant l'écharpe tricolore soient en fraude.
C'est vous qui voyez.

Gaëtan a dit…

Au contraire, je crois qu'une grève du titre de transport est un geste symbolique intéressant !

Les grèves des agents SNCF tendent à établir un rapport de force en préparatif de négotiations.

Les usagers ne peuvent-ils pas faire de même?

Le cas des élus se discutte car ils représentent l'autorité et le sens du geste est pour eux un peu différent.

Pour qu'une action de ce type fonctionne, il faut qu'elle soit très suivi. Peut-on imaginer de sonder les usagers sur le principe d'une telle action ?

Anonyme a dit…

Bruno, pour votre information tout journaliste doit avoir un titre de transport et en plus une autorisation de la SNCF pour faire des images que ce soit des photos ou un reportage pour une chaîne de télé sinon ils peuvent être poursuivis pour violation d'une propriété privée, payer une amende comme tout voyageur sans titre. De plus ils doivent demander l'autorisation aux usagers pour les filmer, les photographier.
Quant à affirmer qu'ils ne prennent jamais ce train, en avez-vous la preuve car les voyageurs n'affichent pas leur profession et qui sait ils le prennent peut être au Havre, à Rouen ?