jeudi 28 février 2008

Cagnotte

Ce soir, j'ai reçu dans mon courrier une nouvelle fois 2 bons de 4,60 € de la part de notre nouveau conducteur en chef, Mr Guillaume Pepy, suite à des retards d'il y a quinze jours. Fichtre ! Le traitement s'accélère...

Je rappelle à tous ceux qui ne prennent pas le temps de réclamer les bons de retard en gare de Vernon ou de Paris les règles suivantes :
  • Le retard doit être imputable à la SNCF. Cela ne couvre donc pas la présence de personnes sur les voies comme il y a peu, un accident de personne ou une grêve...
  • Le bon de retard est valable à partir de 30 minutes de retard, exactement, pas une minute de moins.
  • Le bon de retard est à réclamer avec une enveloppe SNCF "T", avec la référence du train, la durée du retard et le tampon de la gare d'arrivée.
  • Attention, une attestation de retard n'est pas un bon de retard ! Il ne sert qu'à justifier ses retards auprès de son employeur, et rien d'autre. Demandez donc un "BON DE RETARD", tamponné au titre de l'horaire garanti.
  • Envoyez votre bon de retard dans l'enveloppe, avec les photocopies de votre forfait, de votre abonnement, de l'éventuel justificatif d'achat et de l'éventuel carte orange ou Navigo Intégrale. Personnellement, je photocopie tout cela sur une seule feuille, accompagné d'un mot poli expliquant que mon employeur conserve à raison les originaux pour les URSAFF.
  • Remplissez le petit questionnaire SNCF, ajoutez-le à votre enveloppe sans dépasser les 25g, indiquez au dos vos coordonnées. Postez sans affranchir.
  • Attendre 1 mois environ pour recevoir l'indemnité forfaitaire de 4,60 € valable pour l'achat de votre prochain forfait par exemple...
Bien sûr, vous pouvez faire toutes ces opérations de scribouillard dans le train, pendant un retard...

3 commentaires:

H-Pi a dit…

Bon allez normalement c'est sûr, on va débarquer à Vernon, le 1er avril. (ca sent le début d'une aventure ferroviaire comique). Bon, normalement je suis pas trop du genre "poissard" donc esperons que ma venue améliore les choses... en même temps, Vernon a l'air d'avoir un filtre "anti-chance" assez puissant...
j'arrive à l'hotel(normandy), et hop le wifi ne marche plus, comme par enchantement, on essaye un restau au hasard, et on tombe sur le plus pourri du coin. (restau de la poste ou un truc comme ca), avec tenez vous bien un bout de gravier dans le riz. le gars m'a même pas offert l'apéro ou le digestif en compensation, (c'était du genre : "ah bon, tiens, étrange... ça devait être dans les sacs que j'achète chez Metro"... et la je me suis dit, "ah mais c'est pour ça que c'était dégueulasse...(quand je pense qu'ils proposaient aussi un menu à 45 euros...OMG" )
Le lendemain, ma pizza au normandy, carbonisée, et on s'est dermerdé pour rater la séance de ciné...
Mais bon, on va perséverer!

donc voila, début des hostilités avec la SNCF, 1er avril :)
et ca sera un plaisir de commenter les articles :D

Peut être à bientôt dans une caisse à bétail.

Stéphane a dit…

Je n'ai jamais déjeuner au restaurant de l'hotel d'Evreux, mais on ne m'en a jamais dit du bien...

Pour info, certains restaurants pourront néanmmoins vous réconcilier avec la table vernonnaise : le premier d'entre eux est "Les fleurs" rue Potard/Carnot, restaurant gastronomique assez cher. La pizzeria Pizza Bella et la créperie voisine sont également dignes d'intérêts et nettement plus économiques. Une autre pizzeria rue Carnot est pas trop mal.

Dans tous les cas, pensez à réserver !

Anonyme a dit…

et que votre trajet soit de 100kms minimum!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!