mercredi 23 mars 2016

IC se simplifie la gestion des réservations

La direction d'Intercités nous informe qu'à partir du 31 mars les volants marque-place ne seront plus disposés dans les voitures "corail". Elle les remplace par l'affiche suivante à l'entrée des voitures:
Cela signifie que dorénavant, dans les trains "corail" le client abonné ou le client sans réservation ne pourra pas savoir s'il est assis à une place réservée ou non. Et donc, quand un client avec réservation lui demandera de lui laisser la place, il faudra bouger et trouver une place plus loin, s'il en reste...

Sur PSL-Vernon-Rouen, le cas ne se présentera pas souvent car à part sur les trains de 18h50, 20h20 et 20h50 nous avons essentiellement des V2N, VO2N et TER 2NNG. Par contre, sur PSL-Rouen-Le Havre... ça risque d'être chaud!

Intercités dit vouloir faciliter les réservations en les proposant jusqu'à la dernière minute. Elle va surtout simplifier sa gestion archaïque et chronophage qui consiste en une impression puis à la mise en place manuelle des vignettes... pas simple, surtout lors d'une mise à quai tardive ou d'une réutilisation de rame (ce qui est devenu courant). Mais elle va surtout compliquer le voyage des abonnés et des clients sans réservation.

Dîtes nous ici comment ça se passe pour vous. On pourra faire suivre à la direction Intercités. Il faudrait au moins limiter le nombre de place "réservables" dans les voitures, ou bien le nombre de voitures avec des places susceptibles d'être réservées, afin que les abonnés puissent connaître et prendre prioritairement les places "non réservables".

23 commentaires:

Anonyme a dit…

Ben cela se passe très bien comme d habitude....
Drôle de question!!!

Xav a dit…

ca sera la galère pour les abonnées Rouen-Paris dans les corails, car on sera susceptible de se faire éjecter à tout moment sans parfois être sur de retrouver une place. Notamment le vendredi dans le 16h50.. et si on laisse une place réservé pour s'asseoir à une autre avec la possibilité de se faire éjecter de nouveau... et se retrouver à s'asseoir par terre.. car plus de place disponible

Xavier

Anonyme a dit…

Si j'ai bien tout compris de cette nouvelle. Que tu paye ton abonnement (ce qui est mon cas mais jusqu'à quand - car toujours et encore toujours des PUTAINS DE TRAINS COURTS) pour voyager debout pendant que des fraudeurs annuels voyage en première cela ne les dérange pas.
Mais si un malheureux abonné est assis sur une place réservée, il doit se lever pour laisser sa place.
Hors de question!!!
Que fait de nos jours la SNCF pour nous donner envie de prendre le train plus souvent (c'est ce qu'il dise dans leur publicité). Je voudrais bien le savoir.
Pour terminer et pour faire suite à la fantastique émission Cash Investigation de mardi dernier, cela ne vous dérange pas PONTE de la Sncf ce qui se passe chez Géodis.
Vous êtes vraiment des.....

Gueudou a dit…

Si la SNCF veut vraiment moderniser la gestion des réservations, au bénéfice de tous ses usagers, il y a plein de possibilités :
- permettre la réservation de place sur un aller-retour par jour aux abonnés forfait via l'appli
- équiper les trains de led vert/rouge comme dans certains parkings pour connaitre les places réservées
- afficher sur un écran a l'entrée des wagons les numéros de places réservées
Etc..

Je suis sûr que d'autres que moi ont plein de meilleures idées, une séance d'Open innovation du style hackaton avec des gens motives ne coûterait rien et permettrait de faire émerger de VRAIES bonnes idées utiles.

En bref, je suis effaré que les abonnés soient traités comme des clients de seconde catégorie alors que nous permettons aux lignes Intercites de garantir un chiffre d'affaires minimal garanti.

VTV a dit…

Vos idées sont bonnes mais pour ajouter une gestion d'afficheurs et de leds dans les voitures corail, cela nécessite un budget, des travaux et du temps (profiter d'une rénovation par exemple). Et donc, pas à l'ordre du jour selon moi...

Dave Galactus a dit…

Que dire à part que c'est une honte et que vous avez tout bien résumé:

Ca coute trop cher de mettre les petites étiquettes, alors démerdez vous entre voyageurs !

Dans les wagons l'ambiance risque d'être sympathique avant le départ...

Gueudou a dit…

OK pour le coût des led, mais quel est dans ce cas le fondement historique de la discrimination des forfaits qui ne peuvent pas réserver de place?
Avec les moyens actuels (nouvelles bornes, appli SNCF couplee au programme voyageur et qui s'est améliorée), c'est tout a fait envisageable.

Gueudou a dit…

OK pour le coût des led, mais quel est dans ce cas le fondement historique de la discrimination des forfaits qui ne peuvent pas réserver de place?
Avec les moyens actuels (nouvelles bornes, appli SNCF couplee au programme voyageur et qui s'est améliorée), c'est tout a fait envisageable.

Chris a dit…

Il n'y a pas forcément besoin d'inventer des solutions, il suffit parfois de regarder ce que font déjà les autres... Au Japon par exemple, dans chaque train vous avez des voitures de 1ère classe (Green car), des voitures avec "sièges réservés" et des voitures avec "sièges non réservés" utilisables avec un simple billet ou abonnement.

Resterait pour la SNCF à trouver le bon nombre de voitures pour chaque catégorie...Va falloir des comptages, des études, des analyses, des simulations, des contre-expertises, des avis d'usagers, une enquête publique, une validation par les 18 commissions concernées, l'accord des syndicat, du CE, du comité d'hygiene et sécurité...mise en place possible en 2040...!

En attendant, en ce qui me concerne, si je suis assis, je suis assis !! Désolé pour celui qui aura payé et qui voudra me déloger...Va y avoir du grabuge dans les rames !

Anonyme a dit…

La SNCF devrait mettre ses titres de transport à la Française Des Jeux, puisque trouver la bonne place assise va s'apparenter à la loterie...

VTV a dit…

Merci Chris, nous avons effectivement proposé à Intercités de distinguer les places réservables dans les voitures (et pas toutes les voitures). Elle nous a répondu quelle distinguerait les trains d'abonnés des autres trains (donc en gros les trains de pointe). Mais je pense que ça va se transformer en simple affichage sur toutes les voitures... A confirmer.

quant à la FdJ, nous allons la contacter pour organiser le jeu!

Anonyme a dit…

Bon allez je suis le vilain petit canard ici mais je me lance. Je suis contrôleur sur cette ligne donc nous nous croisons forcement régulièrement. Je lis souvent votre blog et mes collègues, comme moi même partageons la quasi totalité de vos remarques.
Cette histoire de places réservées non signalées, je sens pour ma part qu'on va avoir à notre niveau tout un tas de conflits en plus à gérer alors que c'est déjà bien compliqué.
Si vous vous voulez mon avis le problème peut être résolu sur un principe assez "simple", mais qui malheureusement n'est pas légal. Il suffirait de demander aux voyageurs sans billets de céder leur place à ceux qui en ont, et les abonnés auraient assurément de la place assise, compte tenu du nombre de PV que nous pouvons faire sur cette ligne. Mais cela reste du domaine du rêve j'en ai bien conscience.
Sachez tout de même que même si notre fonction apparaît comme répressive et que nos manières de faire en cas d'agressions par exemple vous exaspère (si autre chose était possible nous ferions autrement), nous sommes de votre côté. Après il y a des contrôleurs c..., comme des gens c... partout mais c'est un autre débat.
Pour en revenir à notre sujet, ce qui est inquiétant c'est que je ne vois pas comment nous pouvons, nous contrôleurs, gérer un conflit provenant de cette nouvelle décision. Je lis un usager qui écrit que finalement une fois assis il ne bougera pas. Et bien soit. Et comment je fais moi ? Je l'oblige à se lever par la force ? Non. Je le verbalise ? non plus ce n'est pas encadré et donc pas verbalisable. Et puis après tout, il n'a pas si tort. Alors Messieurs Dames souhaitons nous bien du courage, essayons d'être fermes mais corrects les uns envers les autres et peut être, je dis bien peut être que nous arriverons à trouver des solutions en ligne.
Pour ma part il m'arrive d'ouvrir l'accès à ma cabine en cas de surrocupation mais ceci est normalement formellement interdit. Alors on fera avec de la débrouille je crois qu'on n'a pas bien le choix.

Vous le remarquerez je témoigne ici en "anonyme" parce que mes propos ne sont pas très corporate comme on dit et que dans mon contrat de travail, il est écrit que ce genre de propos peut m'amener à être sanctionné. Voilà, n'hésitons pas à échanger en ligne, on répondra si on peut à certaines de vos questions, nous prendront notes de vos retours (chose qui ne nous a même pas été demandé pourtant). Et puis c'est triste mais nous avons nous aussi besoin de vous car vous avez parfois des infos que même nous n'avons pas. Et le premier que je vois avec son abonnement non renouvelé le 1 avril je m'en occupe ;)

VTV a dit…

Merci contrôleur anonyme pour votre témoignage.
J'ai vu ce matin des affiches dans la voiture pilote et la suivante, cela signifie qu'Intercités ne chercherait pas à limiter les places "réservables" à une partie du train. Si c'est bien le cas, IC chercherait donc le conflit et c'est regrettable.
Avez-vous une idée du nombre de places réservées dans un train corail en général? (ou une proportion). Si la SNCF limitait à 1 ou 2 voitures les places "réservables" cela limiterait déjà les conflits, non?

Ensuite, je me demande: la réservation est payante ou gratuite?

Anonyme a dit…

Pour vous répondre le nombre de place réservées varie énormément vous l'imaginez selon la destination et le jour et heure de circulation du train. Par exemple un train qui revient de Deauville un dimanche soir compte beaucoup plus de réservations que sur l'axe Paris Rouen. Ceci dit, sur la ligne vous concernant environ une voiture ou un peu moins de première classe fait généralement l'objet de réservation. Concernant la deuxième classe c'est environ trois voitures mais de manière un peu dispersée donc des places restent libres dans toutes les voitures. Particulièrement les fauteuils situés aux extrémités de chaque voiture. Le principe j'imagine restera le même. Les places non réservées se situent généralement à l'avant du train au départ de Paris et à l'arrière dans le sens inverse. Les trois premières (ou dernières au retour) sont donc en principe toutes libres de réservation. En conclusion, des places libres il y en aura et ce ne sera trop la guerre j'imagine. D'autant que seuls les voyageurs occasionnels ou ne faisant pas le trajet tous les jours pensent généralement à réserver. D'autres ne sont même pas au courant que c'est possible.
Mais le problème est bien celui que vous décrivez, les places réservées sont un peu dispersées partout dans le train donc pas d'assurance d'avoir des voitures uniquement avec réservations et d'autres sans sur le principe.

D'autant que nous ne disposons pas du même outil que les contrôleurs TGV qui savent sur leur application quelle est le numéro de place libre ou occupée. Donc nous ne serons pas en mesure de vous dire, voiture 15 place 26 c'est libre par exemple.
De toute manière le principe de réservation ne tient la route que sur du corail. La TER2NNG n'est pas concernée et pourtant des voyageurs ont une réservation. Sauf que nous savons au dernier moment quel matériel arrive en gare.

J'espère vous avoir répondu.


Ces trains sont dit à réservation facultative. Il faut donc en faire la demande mais elle est gratuite. A la différence du TGV où elle est obligatoire et payante.

Anonyme a dit…

Le contrôleur Anonyme devrait être sanctionné pour non respect de son contrat de travail.

VTV a dit…

Le dernier commentaire est pathétique...

Merci contrôleur pour les infos.
C'est dommage qu'Intercités n'ait pas traité le sujet lors des réunions "regards croisés". Car plutôt que d'agir dans le dos des abonnés (et donc contre eux), je suis sûr qu'on aurait pu travailler ensemble pour trouver des solutions. C'est dommage...

Anonyme a dit…

Bonjour VTV,
Ce qui est pathétique, c'est de n'avoir aucune communication dans les trains lors des nombreux incidents quotidiens sur cette ligne. Je préfère donc des contrôleurs qui communiquent lorsqu'on a besoin d'eux plutôt que des contrôleurs qui animent les réseaux sociaux des usagers en colère.
Des contrôleurs qui assument les décisions de leur société ou tout simplement qui tentent de les expliquer, je n en ai jamais rencontrés
Alors lire des post de la part d'un contrôleur héroïque et super proche des usagers ne m'amuse pas. Vous pouvez, par contre, penser que la solution viendra de vos discussions avec eux. Moi pas.

Anonyme a dit…

Un "controleur héroïque" ? Mais vous avez vous ça où ? Cela fait seulement trois ans que je suis à la SNCF et j'ai fait toute ma carrière dans le privé. Ce que vous vivez, je l'ai vécu. Les raisons pour lesquelles vous râler m'ont fait râler aussi. Alors oui j'essaye d'avoir une approche différente. Mais le sous entendu "le controleur super proche des gens" qui se fait passer pour un gentil alors que c'est un bon à rien ne m'amuse pas non plus. Promis la prochaine fois je ferais une annonce vous expliquant que vous devez vous levez au lieu d'intervenir ici pour essayer que tout le monde comprenne ce sujet de réservation de places. Et si vous ne vous ne vous levez pas promis je ferais arrêter mon train si il y a du conflit histoire que ce soit la SUGE qui gère ça puisque c'est son travail. Et je vous ferez encore une annonce pour vous l'expliquer. Croyez vous sincèrement que quand j'ai une information je me fais un plaisir de la garder pour moi et rigolant à l'idée de vous savoir sans information, ou que je ne sais pas ce qui se passe réellement ?
"Des contrôleurs qui assument les décisions de leur société ou tout simplement qui tentent de les expliquer, je n en ai jamais rencontrés". Alors continuons ainsi. Cela vous donnera raison et tout continuera à aller bien.
"Vous pouvez, par contre, penser que la solution viendra de vos discussions avec eux. Moi pas." Alors arrêtez de râler et continuez à ne discuter de rien avec personne, surtout pas avec les gens qui sont sur le terrain et donc les premiers témoins des problèmes quotidiens.
Allez je vous rassure des contrôleurs qui "animent les réseaux sociaux des usagers en colère" vous n'en trouverez plus. Ni même qui lisent ce qui s'y écrit. Je vous laisse Monsieur, ou Madame (puisque vous préférez rester anonyme également et qu'on se demande pourquoi), râler entre vous et vous signale que vous vous tromper de coupable et d'ennemi.
Enfin que penser de "Le contrôleur Anonyme devrait être sanctionné pour non respect de son contrat de travail" à part que, et malheureusement il faut en conclure cela, votre état d'esprit à une autre époque aurait été plus que douteux.
Désolé pour les autres personnes lisant mes propos mais ma démarche semble mal comprise donc je n'interviendrais plus ici. Nous essaierons d'échanger dans le train ce sera toujours ça de prit.

VTV a dit…

Contrôleur: ne faites pas cas des "raleurs anonymes" qui ne font que râler contre tout le monde (y compris contre VTV), qui se permettent de donner des leçons, mais qui surtout ne font rien pour changer les choses. Ils existent, faut faire avec.

Nous, comme vous, essayons de changer les choses. Ne nous arrêtons pas à leurs commentaires.

Faire prendre en compte nos remarques et besoins aux directions SNCF mais aussi à la région et à l'Etat, ça prend du temps, et ce n'est pas toujours (même pas souvent) suivi d'effets rapides.
Cette histoire de rame courte que l'on subit tous les jours ou presque depuis des années, sans voir d'amélioration, est un bon exemple pour dire que ça nous mine le moral.
Cette histoire de réservation sans indication des places n'est qu'une illustration supplémentaire de l'incompréhension grandissante entre les bureaux et le terrain. La SNCF ne cherche plus à nous faire préférer le train... c'est plutôt le contraire.
Tout est fait pour dissuader les abonnés à prendre le train. Les occasionnels l'ont déjà déserté.

Or, nous sommes convaincus du potentiel du ferroviaire sur PSL-Vernon-Rouen, avec la SNCF comme opérateur. De plus, c'est indispensable pour nous et nos territoires. C'est ce qui nous fait tenir.

Heureusement, nous rencontrons également des personnes à la SNCF qui bossent, sont passionnés, et souhaitent améliorer la situation. Eux aussi doivent faire avec les contraintes imposées par le big boss et l'Etat (et les syndicats). On voit ici et sur twitter, plein de gens qui se démènent et qui sont au service du client. Bien sûr, tous ne sont pas comme eux.
Agissons avec tous ceux qui veulent faire bouger les choses. Et merci à vous de nous lire et de nous faire partager votre sentiment et vos idées. N'hésitez pas à alimenter les commentaires ou à nous écrire à vernontraindevie@gmail.com

Anonyme a dit…

https://www.facebook.com/NicolasMayerRossignol2015/posts/1517866125187872:0

LIGNES INTERCITES PARIS-NORMANDIE : DU RESPECT POUR LES ABONNES !
Lettre du groupe Socialistes, Radicaux et Citoyens de la région Normandie au Président de Région :
Monsieur le Président,
Ce jeudi 31 mars entre en vigueur un nouveau système d’attribution des places au sein des trains Intercités reliant la Normandie à Paris. Il est désormais possible pour un usager de réserver une place dans un train jusqu’au dernier moment. La conséquence de ce choix est que les places réservées, qui étaient auparavant marquées, ne le seront plus.
Un grand nombre d’usagers réguliers des lignes Intercités normandes expriment la plus vive inquiétude. En effet, un usager abonné peut, à chaque arrêt, se faire déloger par un voyageur montant dans le train. Pour qui prend le train régulièrement entre Paris et la Normandie, il est clair que cette mesure est un coup supplémentaire porté à des milliers de femmes et d’hommes qui n’ont d’autre choix que de prendre le train pour se rendre sur leur lieu de travail dans des conditions de plus en plus pénibles. Rappelons qu’environ 30 000 Eurois et Seino-Marins prennent le train pour se rendre sur leur lieu de travail en Île-de-France.
Alors que vous avez exprimé le souhait que la Région prenne en charge l’exploitation des trains Intercités, nous, élus du groupe Socialistes et Radicaux à la région Normandie, vous demandons la plus grande vigilance. Il serait absolument inadmissible que la politique commerciale de la SNCF contribue à dégrader un service dont chacun s’accorde déjà à reconnaître l’indigence. Parce que les abonnés Intercités méritent le respect de la SNCF et de la Région que vous présidez, nous demandons la suppression de cette décision absurde.

Anonyme a dit…

Puisque la politique politicienne vient commenter ici, je voudrais rappeler au groupe Socialiste, Radicaux, etc... que la SNCF est une entreprise de gauche, avec un patron socialiste (ex conseiller de Martine Aubry), et servie par du personnel majoritairement de gauche comme chacun sait.
What else?

jean-michel Harel a dit…

La SNCF semble vouloir contrôler davantage les réservations et diminuer de plus en plus la liberté de choisir son heure et sa place dans un train. Je vois cette évolution comme une diminution de liberté... Ce n'est guère mieux dans les cars où il semble qu'on ne puisse acheter sa place dans le car mais il faut la réserver par internet.

En gros, cette évolution correspond assez à ce qui se passe dans notre société en ce moment. Bienvenue en enfer.

Michel a dit…

Bonjour à toues et tous,

Tour-Paris ne propose pas la réservation sur les trains aux heures de pointes.
https://maligne-intercites.com/tours-orleans-paris/2016/02/09/les-volants-marque-place-disparaissent-le-15-fevrier-sur-la-liaison-paris-bourges-montlucon/

Ca me semble une solution équitable ?? Pas surprise pour personne et même service pour tous...

Pour rentrer de Paris, je me mets dans les voitures de tête qui sont les seules où on trouve de la place sur les trains chargés (vendredi soir, train supprimé, train écourté par exemple) et ce sont celles où est pratiquée la "réservation invisible". Forcemment ça bloque...

On subit tous, usagés et employés, un service qui se dégrade...