jeudi 16 décembre 2010

Le chiffre du jour : 10 000

Il s'agit du nombre de suppressions de trains par an, toutes lignes et toutes causes confondues, en gare de Paris-St-Lazare.

Ce chiffre peut paraître énorme, mais cela ne fait "que" 28 trains sur l'ensemble d'une journée... Dans l'absolu, cela reste inacceptable. Cette année, avec la suppression de rames multiples TER 2NNG en rames simples, le chiffre va certainement exploser.

14 commentaires:

Jérôme a dit…

Quelle est la source de ce chiffre invraisembable ?

"Que" 28 par jour, c'est quand même énorme, même si l'on rapporte ça à toutes les lignes et toutes les heures, cela reste quand même énorme.

Philippe a dit…

Ces suppressions sont inadmissibles et font de la vie quotidienne de l'usager un véritable calvaire.

Je propose qu'à chaque suppression corresponde une réduction du prix de l'abonnement ou du billet SNCF.

h a dit…

Je ne trouve pas celà si énorme, il suffit de rester 1h30 à PSL pour voir le ballet des voyageurs tel des pigeons qui fonce entre la voies 1 à 17 vers la voies 27
Bah oui c'est malin les trains de banlieues voies 27 !!!!!

Donc oui je dirais au moins 3 à 5 trains de banlieues supprimés par soir

PS
avant le cadencement il y avait une partie voies 1 à 17 et les autres pour les trains grandes lignes, mais tant que celà fait sourire les agents sncf de voir tout ce bétail se rentrer dedant courir, tomber alors tout va bien

Olivier a dit…

10000 sur combien de trains au total par an ?

Thomas a dit…

mettre un train de banlieue voie 27 j'ai jamais compris... enfin je ne cherche plus à comprendre...

Dans un JT 20H j'ai vu le chiffre de 20% des trains ont eu un retard de plus de 5 minutes en 2009 en France.

Pour info :
Près de 20.000 demandes d’indemnisation de navetteurs mécontents à la suite des retards de train ont été introduites en 2009 auprès de la SNCF. Parmi celles-ci, 15.878 ont été acceptées pour un montant total de 141.460 euros.
Cette somme représente environ 8,90 euros de compensation par navetteur, rapporte Le Soir Magazine dans son édition de ce mercredi.

Depuis 2006, la SNCF est légalement obligée d’indemniser les voyageurs en retard. Pour prétendre à cette indemnisation, les voyageurs doivent avoir subi un retard occasionnel d’au moins 60 minutes ou des retards répétés d’au moins 15 minutes sur une même ligne.

Le service clientèle de la SNCF a traité, en 2009, 19.129 demandes de compensation. 16.825 demandes (88%) concernaient des retards de longue durée et 2.304 demandes (12%) des retards plus légers.

Pour les retards d’au moins une heure, la ristourne équivaut à 100% du prix du trajet. En ce qui concerne les retards répétés, la compensation varie entre 25% et 50% du prix des tickets. Dans les faits, aucun argent liquide n’est versé. La SNCF attribue des ristournes sur des billets de train ultérieurs.

PS : remplacer SNCF par SNCB, nous sommes en Belgique.

+1h = 100% remboursé
Retards répétés : 25 à 50 %...

et en France ?

stephadc a dit…

Si il y a des trains de banlieues sur les voies 20 à 27 , c'est pour limiter les croisements d'itinéraires entre les différentes destinations que desservent les trains de PSL!
En pointe , il n'y a pas d'autre choix que de mettre des banlieues là bas !
Combien de fois vous êtes vous retrouvés arrêté quelques instants avant les quai ?

JM27120 a dit…

En ce qui me concerne, c'est terminé. J'ai été pendant 7 années un usager mais en direction de Rouen, j'en ai eu marre du bazard de la sncf jamais en manque d'excuses (c'est vrai que c'est du quasi quotidien, le disque est bien rodé !), un honnête agent de rouen me disait même que le frois avait parfois bon dos ?! à cela est venu s'ajouter le beau parking de vernon, la belle zone violette, initiative de la mairie qui est fière de son oeuvre (cf. canard local déclaration de Monsieur PIEDNOIR adjoint au maire), ils sont fières de prendre du fric aux travailleurs !!! Monsieur PIEDNOIR a d'ailleurs pu goûter il y a quelques temps aux joies d'être un usager pris en otage par des services défaillants (vol ryannair dérivé sur bruxelles) masi par contre lui il a eu le doirt à la une du même journal local...bref, ras le bol, j'ai repris la voiture, signé : un ex usager pompe à fric pour des services publics non adaptés, de plus en plus chers et défaillants !!!

loric a dit…

Je songes aussi a reprendre la voiture

stephadc a dit…

JM27120, pourtant dans le sens Vernon-Rouen le matin , c'est assez fiable !
Je n'ai jamais enregistré de retard sur ces trains (bien qu'ils soient souvent courts)!

JM27120 a dit…

STEPAHDC effectivement comme tu le précises c'est assez fiable par contre heureusement en ce qui me concerne je bosse dans un entreprise aux horaires variables donc pas de souci par contre je mets à la place de celui ou celle qui doit ouvrir un commerce...ou celui qui doit prendre une correspondance. Le soir c'est plus compliqué et surtout un train toutes les heures aux heures de pointes pour les transports régionaux haute normandie pour des salariés oeuvrant en haute normandie, c'est bien insuffisant, si vous louper votre train et que vous devez attendre une heure pourquoi pas des navettes que des longs trains vides je pense au 7h06pourquoi pas des parkings gratuits Pourquoi ne pas favoriser les transports en commun La voiture et sa pollution a encore entre guillemets un bel avenir

Emmanuelle a dit…

@stephadc : on ne doit pas parler des mêmes trains alors !!! Demandez donc aux gens sur les quais de Vernon, direction Rouen, combien de retards ils ont dû subir cette année le matin, c'est une catastrophe !
C'est bien simple, habiter Vernon et travailler en HN c'est un non-sens ferroviaire tout simplement. Le retour à la voiture est à ce jour la seule solution d'autant que la SNCF refuse de faire s'arrêter des direct Paris Rouen vides, malgré nos demandes répétées.

Stéphane a dit…

Vernon Train de Vie a totalement conscience des insuffisances honteuses en ce qui concerne la liaison pendulaire Vernon / Rouen : un train par heure, cela est inadmissible, surtout avec les retards très fréquents du 7h07, omnibus.

Faire un Vernon / Rouen en 50 minutes quand tout va bien ne présente aucun intérêt face à un trajet en voiture ! Avec le cadencement de 2009 et la suppression de la liaison directe Vernon / Rouen, des usagers normands ont repris leur voiture.

Parmis les dossiers en cours, l'amélioration de la desserte Vernon / Rouen est une des priorités de VTV : en particulier nous nous battons avec Intercités pour que le train 3101 de 6h53, quasi vide, au départ de PSL pour Le Havre fasse un arrêt unique à Vernon vers 7h35. Actuellement cet arrêt n'ets pas possible sauf si son départ est avancé de 3 minutes. Nous n'arrivons pas à obtenir des informations sur ce qui empêcherait ce "recalage" à H+50 d'un départ vers Le Havre des trains IC le matin, alors que qu'il est anormalement à H+53.

Avoir un train direct Vernon / Rouen / Le Havre apporterait une bouffée d'oxygène aux travailleurs et étudiants de l'agglomération vernonnaise. Une vraie liaison régionale qui plus est...

stephadc a dit…

Pour l'arrêt du 3101 , je ne vois pas pourquoi il faudrait avancer son départ de 3 mn à PSL!
Il faudrait que nos dirigeants apprennent (ou demandent) ce que c'est qu'un train (ou un sillon en l'occurence)!
Ce qui pose problème , c'est que c'est une desserte en con tre pointe , et que la grosse majorité des moyens est engagés sur la pointe!
LEs améliorations sont faisables , encore faut il qu'il y ait les myens et la volonté !

Stéphane a dit…

@StephADC

Après une réunion avec des horairistes de la SNCF et étude des différents sillons de la contrepointe, il apparait que le 3101 de 6h53 au départ de PSL ne pourrait faire un arrêt à Vernon vers 7h30 que si son départ est avancé de 3 minutes pour se recaler sur le cadencement H+50. Son sillon coupe celui d'un autre train.

VTV demande avec insistance à IC et la Direction des Lignes Normandes pourquoi le recalage à 6h50 n'est pas possible sur la contrepointe de PSL. Le même "problème" est présent pour le 7h53 et le 8h53.

Avec un peu de bonnes volontés, cet effort soulagera la vie de nombreux vernonnais se rendant à Rouen ou Le Havre et même aux "parisiens" qui se rendent à la SNECMA (Ariane) ou dans les lycées...