mardi 4 mai 2010

Le Grand Paris se dévoile ce soir au Havre

Ce mardi 4 mai au Havre, un colloque réunit les principaux intervenants et acteurs du Grand Paris dont la Seine représenterait l'axe majeur du développement de la Capitale vers la façade maritime. Ce développement du Bassin Parisien vers la Normandie ne peut se faire sans les Normands et les principales villes de Basse et Haute Normandie, et à ce titre "ce colloque est en quelque sorte l’acte fondateur de la partie normande du projet du Grand Paris."

France 3 rassemble dans un site thématique l'ensemble des vidéos et reportages associés à ce Grand Paris, je vous invite à le consulter, ne serait-ce que pour se donner une idée de ce que les "grands" énarques et autres "penseurs" parisiens auront décidés pour l'avenir de notre Normandie : simple axe de transport de fret chinois ou réel appendice parisien ? Qu'avons-nous à gagner ? A perdre ?

Le projet de TGV Normand est bien sûr un des piliers du Grand Paris : mais alors que Le Havre pourrait être relié "théoriquement" en 1h15 à Nanterre La Folie (près de La Défense), qu'en serait-il pour les agglomérations intermédiaires, notamment dans l'Eure, et plus précisément Vernon ? Ne rêvons pas, le TGV ne s'arrêtera jamais à Vernon, et quand bien même il s'arrêterait son coût prohibitif pour "gagner" 5 minutes exclurait un grand nombre d'usagers actuels pour effectuer leurs rotations pendulaires quotidiennes vers Paris. C'est du moins l'avis de Vernon Train de Vie, et elle semble partagée par bon nombre d'usagers "au quotidien", qu'ils soient de Vernon ou de Rouen...

Lors de notre dernière rencontre avec Alain Le Vern, Président du Conseil Régional de Haute-Normandie, nous avons ressenti la très grande frilosité de la Région vis à vis de ce projet pharaonique et extrêmement couteux. Voici ce que nous en avons conclu dans notre compte-rendu de réunion disponible intégralement en téléchargement :

Alain Le Vern juge que les investissements prioritaires sont :
  • la construction d’une nouvelle gare à Rouen
  • la construction de 25 kilomètres de voies nouvelles entre Mantes et Poissy.
Ces réalisations peuvent, selon lui, être mises en service pour 2020.

Il privilégie ainsi une ligne haute performance avec des trains de grande capacité pouvant atteindre 220 km/h et circulant sur la voie actuelle rénovée et adaptée (les trains continueraient donc de desservir les gares actuelles).

Une ligne nouvelle réservée au TGV, et donc accessible seulement à une partie de la population, serait d’après lui, plus coûteuse et plus longue à construire (longueur des études, choix du tracé, procédures d’expropriations…). Dans ce cas, il ne serait pas prêt à la financer même s’il sait que la région Basse-Normandie et la ville du Havre y sont favorables.

2020... Et vous, vous aurez la patience d'attendre encore 10 ans pour que la situation s'améliore dans le Mantois ? Ne peut-on pas rendre prioritaire la séparation des voies Grandes Lignes et Franciliennes entre Mantes et Poissy ? Ce projet LRNVS (Liaison Rapide Normandie Val de Seine) fut budgétisé il y a quelques année à 535 millions d'Euros par RFF. Combien couterait aujourd'hui le TGV Normand ? 3 milliards d'euros (minimum)...

9 commentaires:

Nico de Saint Just à La Défense a dit…

Train 7 h 08 direction rouen supprimé ce matin

Jonathan a dit…

Bonjour,
le 8h53 pour paris supprimé également.

Ce matin dans le 8h11 de Vernon, tous les toilettes semblent fermés. Une maman avec son fils âgé de pas plus de 4 ou 5 ans avec une envie très pressente. Elle a parcouru tout le train sans rencontrer de contrôleurs bien sur. Et qui a gentiment ouvert les toilettes de la première rame en gare de bonnieres ??? Le conducteur !

Mais ils sont où les contrôleurs ??? Il n'y en a pas ou dorment-t-ils paisiblement planqués dans une cabine de pilotage de ces nouveaux trains mais sans toilettes bien sur...

VTV devrait demander des explications à la SNCF?

Peut-on laisser rouler un train sans personnel naviguant VISIBLE ? C'est assez honteux quand mm..

Jonathan.

h a dit…

@ Jonathan
Ils dorment bien dans une cabine de pilotage et n'en sortent pas jusqu'à psl, suivez les asseyez vous juste à côté et vous verrez
quand je leur ai demandé s'ils avaient bien dormi, l'un d'eux m'a jeté un regard et m'a dis de quoi je me mêle

vérification faites durant trois jours que j'ai pris ce train !

christophe a dit…

ce n'est en rapport avec le grand paris mais il y a des gans qui ont des idée plus ou moins moral



http://fr.news.yahoo.com/79/20100505/tfr-ils-sautent-les-portiques-et-mutuali-ba15d4f.html

Jonathan a dit…

Oui d'ailleurs dsl de parler de chose qui n'ont rien à voir avec le sujet ... :s

Une suggestion, peut-être mettre en place un forum afin de pouvoir parler de sujet hors sujet d'un article ?

Avenir-Pacy-Sur-Eure a dit…

Il semble que dans le mantois, les investissements n'interviendront qu'au lancement des travaux du RER E.
Autant dire que nous n'avons pas fini de galérer péniblement durant toutes ces années.
Car la priorité dans le mantois n'est pas la Normandie mais le désenclavement de la région et la désaturation du RER A.
Le président de la région n'a aucun pouvoir sur les travaux à réaliser ou non en IDF pour aménager son propre trafic sur les sillons de la région IDF.
Pour exemple, mantes station cette petite gare, voit passer + de 6000 voyageurs jour et Vernon la moitié vers Paris. Imaginons le nombre de voyageurs à Mantes La Jolie !
La masse semble primée sur le réseau normand à notre grand regret.
Le RER, c'est 1 train toutes les 10 mn maximum sur une branche saturée, je ne vous dis pas nous derrière comment nous allons voyager dans quelques années !

Affaire à suivre concernant la mise en place de ce TGV voulue par le président de la république.

Jonathan a dit…

"Le président de la région n'a aucun pouvoir sur les travaux à réaliser ou non en IDF pour aménager son propre trafic sur les sillons de la région IDF."

Ah bin ok, alors on supprime tous les arrêts des Corail et des TER Haut-Normands en région parisienne...

Que des directs à partir de Vernon.
Car si on n'est pas une de leurs priorités, je ne vois pas pourquoi on devrait supporter ces arrêts ...

Avenir-Pacy-Sur-Eure a dit…

@Jonathan

Vous avez Jonathan, en 1976, lorsque je prenais le train à Vernon nous étions en tout et pour tout 20 abonnés à nous rendre journalièrement à Paris.
Nous n'avions à cette époque que très très peu de trains pour nous rendre au travail.
L'IDF à cette époque était déjà très pourvue en desserte journalière et notamment le mantois.
Petit à petit ils nous ont accordés des espaces dans leurs sillons pour laisser passer des trains de (initialement) voyageurs pour finir aujourd'hui à des trains de travailleurs.
Cette ligne au-delà de l'IDF était une ligne pour les voyages et les gens ne l'utilisaient que pour se rendre sur leur lieu de villégiature.
Effectivement les époques font que l'évolution en terme de démographie demande le développement du transport en Normandie.
Il semble que la partie IDF a effectuée de grands bouleversements pour pouvoir implémenter sur son réseau les parties Hautes et Basses Normandes.
Souvent comme vous devez également le constater, ont nous reproche d'habiter trop loin mais comme vous ou l'ensemble, c'est les prix de l'immobilier, le calme et la verdure qui nous ont poussés à habiter dans cette belle région, alors c'est vrai, il faut faire de grandes concessions.
En toutes ces années j'ai vu beaucoup de gens disparaitre, d'autre arriver et repartir et puis encore et encore.
Dans tous les cas, il ne faut espérer mieux entre 15 et 20 ans donc pour moi je verrais sa de loin dans ma retraite bien méritée.

Cordialement.

wanda a dit…

@ Avenir de Pacy
Je ne comprend pas le déroulement de votre raisonnement, ni votre réponse à Jonathan. il est vrai qu'il y a 20/30 ans le nombre de passagers hauts normands était beaucoup moins important mais les trains étaient des Corail directs Vernon-Paris pour la plupart. Je ne vois pas en quoi le fait de laisser des sillons pour ceux-ci en Ile de France était un cadeau ! surtout qu'à l'époque RFF n'existait pas… l'Ile de France est une région comme une autre et je dis, comme Jonathan que si les 2 Normandies ne sont pas la priorité de l'Ile de France, gardons nos trains et stoppons les arrêts supplémentaires et gratuits en Ile-deFrance.