mercredi 9 décembre 2009

Délégation VTV à Rouen

A l'occasion de la dernière séance plénière du Conseil Régional de Haute-Normandie à l'Hôtel de Région de Rouen, dans la matinée du lundi 7 décembre 2009, une délégation de 10 personnes de Vernon Train de Vie a pu interpeler les membres du Conseil Régional, avant leur entrée de séance, sur les nombreux problèmes que rencontrent quotidiennement les 3000 usagers quotidiens de la gare de Vernon.

La rencontre fut très rapide et remarquée par l'assemblée sans pour autant perturber le bon déroulement de la séance plénière. Il était en effet très important pour VTV de s'affirmer pacifiquement sur ce dossier : un exemplaire broché de notre rapport de 57 pages sur l'enquête réalisée par VTV au mois de mars 2009 a ainsi pu être remis aux conseillers régionaux, preuve de nos arguments et de nos revendications.

Les journalistes locaux et régionaux étaient également présents à l'Hôtel de Région, les chargés de communications de VTV avaient parfaitement fait leur travail, comme d'habitude : Le Démocrate, France Bleue Haute-Normandie, Paris-Normandie et France 3 Haute-Normandie nous ont permis ainsi de relayer notre action et nos revendications.

Voici l'extrait du journal télévisé "19/20" sur France 3 Haute-Normandie de ce lundi 7 décembre :

video

De même, notre chargé de communication, Emmanuelle Duval, s'est exprimée très librement devant les micros à propos de l'absence de dialogue constructif avec la Région et du besoin urgent de trouver une solution.

Dès l'arrivée de la délégation de VTV dans le hall du Conseil Régional, le vice-président chargé des transports, M. DUPRAY, nous rappelle que VTV et les usagers de Vernon se trompent de cible et qu'il faut avant tout demander des comptes à l'Etat qui n'a pas investi sur notre ligne, la Région ne peut rien faire d'autre... Le problème vernonnais est selon lui un problème purement lié à l'infrastructure et non au cadencement vendu par la SNCF aux Régions. Une fois de plus, le discours de la Région est de reléguer le problème à la SNCF et à l'Etat. Nous lui faisons remarquer que faute d'infrastructure suffisante, il aurait fallu mieux répartir les trains entre tous les usagers plutôt que de privilégier certains au détriment de Vernon. Le Président de la SNCF et Mr Le Vern se sont félicités d'avoir rapproché Rouen et Le Havre de Paris, nous leur rappelons que la conséquence est que Vernon et les gares de l'Eure se sont éloignées de Paris et de Rouen.

Le Président M. Alain Le Vern intervient ensuite : il dit devant la caméra qu'il nous répondra à notre lettre ouverte commune à tous les candidats des régionales 2010 que nous lui avons remis en main propre vendredi 27 novembre dernier à Vernon. Nous regrettons que ce passage ne soit pas diffusé sur le JT de France 3 ce soir... Qu'importe, les média étaient là et ont bien noté la promesse. Ils possèdent eux aussi un exemplaire de cette lettre ouverte. Nul n'est censé l'ignorer désormais.

Interviewé au micro de France Bleue Haute-Normandie, notre président Didier Jaumet a notamment précisé que cette lettre ouverte avait été rédigée de manière à pouvoir être adressée à tous les élus, quelle que soit leur couleur politique. Ces élus peuvent tous avec des moyens qui diffèrent selon la nature des mandats politiques détenus par leurs partis respectifs intervenir pour défendre les positions de notre association et les mettre en application dans les domaines qui relèvent de leurs compétences.

Le dialogue est cordial et pragmatique : nous faisons comprendre à M. Alain Le Vern qu'il y a UN problème sur Vernon et qu'il faut trouver une solution, que nous sommes apolitiques et certainement pas manipulés par l'UMP ou tout autre parti différent du PS. Nous ne sommes pas quelques agités capricieux avec des ambitions politiques mais nous représentons 3000 usagers de la gare de Vernon... Alain Le Vern redit que s'il y avait une solution pour les horaires inadaptés il l'appuierait comme il l'a fait pour le train de 18h50 au départ de PSL. Nous lui répondons que selon nous il doit il y avoir une solution. Mais pour la trouver, il faut la chercher et la décider. On a besoin de l'appui de la Région même si cela ne concerne pas que les TER. Ca a fonctionné pour le Corail Intercité du soir, ça doit pouvoir fonctionner le matin.

Les conseillers régionaux ont pu prendre connaissance des dossiers argumentés de VTV grâce à la générosité des adhérents qui ont pu nous réaliser plus de 70 exemplaires couleurs brochés. Un grand merci à toutes ces personnes !

Notre délégation était venue à l'Hôtel de la Région avec quelques moyens logistiques nous permettant d'assurer notre visibilité, banderoles et pancartes dont voici quelques textes :

- VERNON TRAIN DE VIE : Soyons acteurs de nos transports
- VERNON : tarifs grandes lignes pour service banlieue. ça suffit !

- VERNON n’est pas un trou Normand
- RENDEZ NOUS nos trains directs
- VERNON cadencé mais Vernon SACRIFIÉ
- VERNON ne veut pas devenir une gare francilienne


Ces slogans ont fait beaucoup d'effet dans le hall de la Région et devant les média. Les pancartes sont bien présentes dans le JT de France 3 notamment.

Certains conseillers dialoguent quelques minutes avec des représentants de VTV juste avant le début de la séance plénière. Une fois toute l'assemblée entrée dans l'hémicycle il ne restait que 2 personnes, les médias et la délégation de VTV. Notre objectif principal a été atteint : visibilité et sensibilité de nos revendications.

VTV entame une discussion avec M. Sylvain Radiguet (attaché de presse de M. Alain Le Vern) et nous lui expliquons tout le dossier qu'il semble ne pas maîtriser : le problème de fond, les conséquences, que nous ne sommes pas pour faire tomber une équipe mais pour résoudre un problème etc... En réponse à notre réflexions sur les rapports quasi-inexistants entre VTV et la région depuis mai 2009, il nous dit que si la Région ne nous a pas reçu c'est parce qu'on n'a pas demandé de rendez-vous et que si la Région n'a pas répondu à notre enquête il fallait la solliciter... Cette remarque est trop simple selon VTV et reflète bien l'état d'esprit de la politique de l'autruche et du poids de Vernon dans les transports ferroviaires Haut-Normands selon la Région !

Nous lui répétons que le dialogue ne peut pas être à sens unique, à notre initiative, que nous voulons travailler en partenariat avec les équipe de la Région en leur apportant notre expertise et nos connaissances de la réalité du terrain, nos informations pour contrebalancer celle de la SNCF. Selon nous, il n'est pas acceptable d'entendre de la part de la Région et de nos représentants politiques le même discours caricatural ("c'est pas nous, c'est eux"). Nous voulons leur soutien !

Finalement, l'attaché de presse nous dit que la Région nous recevra au cours d'une réunion afin de trouver une solution. Nous acceptons cette invitation que nous ne pourrons honorer qu’à partir de janvier 2010.

Juste avant de partir, la dernière personne présente nous dit que le PS nous recevra (cette personne n'a pas souhaité se présenter).

Bilan de l'opération :

- Les élus ont pu constater que les problèmes à Vernon étaient encore persistants et ils ne peuvent désormais ignorer d'avantage le problème des 3000 usagers de notre gare. Les rapports de notre enquête appuient nos revendications, nous espérons qu'ils ne seront pas trop vite oubliés...

- Concernant le Président Alain Le Vern et la Région : l'opération est plutôt positive car il a dit devant témoins qu'il répondra à notre lettre ouverte. La région nous recevra, mais elle est prévenue, pas seulement pour nous écouter !

- Politiquement, le PS semble s'inquiéter de notre action.

- Pour les quelques adhérents de VTV venus nous rejoindre, tous étaient visiblement satisfaits de cette opération qu'ils sont prêts à renouveler. Notre faible nombre n'a absolument pas été un problème car nous avons réussi à nous faire entendre et notre visibilité devant les caméras et micros des média a permis de ne pas nous faire oublier, ce qui était le second objectif de notre délégation. Nous remercions vivement ces adhérents pour leur dévouement et le temps pris sur leurs activités professionnelles et contraintes familiales. Bravo !

Vous pouvez constater que VTV suit toujours le dossier pour la défense des usagers de la gare de Vernon. Vous nous avez soutenus durant l'année 2009 en adhérant, vous pouvez voir que l'année 2010 sera également importante, alors n'hésitez pas à nous renouveler votre confiance et renouvelant votre adhésion pour 2010.

3 commentaires:

Nico de Saint Just à La Défense a dit…

MERCI !!!!

Thierry a dit…

Le combat pour redonner la valeur de la gare de Vernon ne fait que commencer . Les procédures techniques et relationnelles ont été tissées par le bureau de VTV durant l'année 2009 . 2010 sera peut être un aboutissement de certaines revendications auprès des instances régionales et de la SNCF . Mais pour donner du poids auprès de ces institutions , VTV a besoin de toutes les forces vives de la région de Vernon afin de justifier les effectifs d'usagers exigeant le retour des trains confortables , réguliers et rapides aux heures ou vous en avez besoin . En 2009 VTV vous a tous aidé , comme par exemple pour récupérer les 50€ pour chacun de vous après l'épisode social du printemps . En 2010 , VTV a besoin de vous , renouvelez votre adhésion , ou prenez là pour la première fois . Vos cotisations seront transformées en revendications pesantes et sonnantes auprès des prochains contacts avec Mr Le Vern
La victoire se rapproche , et nous y arriveront tous , mais pas sans vous !
Cliquez sur le petit lien bleu en haut à droite de la page d'accueil .....

M a dit…

http://usagersgares.blogspot.com/2009/12/je-me-suis-trompee-il-faut-se-mobiliser.html


Bravo à VTV pour tout ce que vous faites
Bon courage à tous les prisonniers des trains
Battez vous tous

M