lundi 23 novembre 2009

Toutes ressemblances...

Toutes ressemblances avec des évènements passés sur la gare de Vernon ne seraient absolument pas fortuites car les usagers de la SNCF ne sont plus désormais des vaches à lait qui payent un service dégradé au plus haut prix : dans d'autres régions également, les conflits internes à la SNCF suscitent la colère des usagers.

En témoigne par exemple le combat mené actuellement par les usagers de la Roche sur Foron (Haute-Savoie) qui protestent contre la grève des contrôleurs qui perdure depuis plus de 15 jours. Certains naïfs pourraient s'estimer heureux de ne plus se faire contrôler, mais c'est sans oublier que le personnel ASCT (Agent Sur Chaque Train) est indispensable à la mise en route d'un train. Donc pas de contrôleur, pas de train... et c'est ainsi que la résistance s'organise chez les usagers qui n'en peuvent plus d'être contraints à s'organiser autrement (ou pas) pour se rendre à leur travail.

Voici une vidéo extraite du JT de France 3 Haute-Savoie du mercredi 18 novembre dernier qui vous rafraichira certainement certains souvenirs :



Vernon Train de Vie souhaite à ces usagers le rétablissement de leur ligne, vital pour leurs emplois.

5 commentaires:

wanda a dit…

Et oui tout le monde sa galère… la nôtre dure et perdure. Il y en a pour tous les goûts. Depuis 2 jours suppression du 7h29 qui entraînes des arrêts supplémentaires sur le suivant soit-disant semi direct de 7h42.Conséquence très simple entassement du bétail quand il s'agit de corail intercité et retard d'environ 20 mn pour les vernonnais qui n'ont rien demandé et qui se tapent en plus le mécontentement des usagers Ile-de-France qui n'ont rien à foutre dans ce train mais qui y sont parce que je sais pas qui a décidé ainsi. Bien sûr dans ces cas là, pas l'ombre d'un contrôleur, pourtant quelques fois on n'est pas à l'abris de gestes agressifs et de paroles lestes !
Et puis ce matin idem dans le 7h11, c'était un corail et j'ai entendu des mantais se plaindre qu'on les traitaient "comme des chiens". Bref, personne n'est satisfait de ce cadencement pernicieux. Pour le moment tout est calme mais on n'est pas à l'abri de futurs débordements.

Jean-Michel a dit…

Pourquoi donc les usagers de Mantes-la-Jolie n’auraient-ils rien à foutre dans ce train ?

Fred a dit…

Pour ma part, Je ne suis pas contre la présence d'autres voyageurs que ceux initialement prévu pour le train donné (si ça peux éviter à certains usagers d'attendre 30 min sur un quai), et prend pour mon compte, avec mécontentement quand même, le retard occasionné par ces arrêts supplémentaires. Seulement, j'aimerai comprendre. A Vernon, pourquoi, lorsqu'un train TER (en l'occurrence le 8h11) est supprimé ou accuse un fort retard (plusieurs fois cet été), il est impossible de faire arrêter le direct en provenance de Rouen passant quelques minutes plus tard. Raison invoquée par le chef de gare de Vernon: "il est impossible de faire arrêter le direct car ce n'est pas le même affréteur (TER pour le 8h11, corail inter-cité pour le direct). Ainsi, les usagers de Vernon doivent patienter. Sauf erreur, ne sommes nous pas dans le même cas pour le 7h29 (ter) et le 7h42 (corail inter-cité) ? L'affréteur ne change pas lors de sont passage en Ile de France !!! Je ne veux pas être mauvaise langue, mais y aurait-il une différence de traitement entre les voyageurs de Vernon et de Bonnières, Rosny et Mantes ?
Merci à l'équipe VTV de demander quelques explications auprès de vos interlocuteurs SNCF lors de votre prochaine entrevue.

nicolas de Vernon a dit…

Fred,
Il y a effectivement une différence entre les transporteurs CIC, TER, Transilien, Fret (hum...?). Mais aussi entre les trains CIC:
il y a les 31xx Le Havre-Rouen direct PSL et les 131xx Rouen-PSL qui s'arrêtent à Vernon.
Et effectivement, rare sont les 31xx qui marquent des arrêts exceptionnels à Vernon.
Combien de fois ça nous a été refusé à PSL lorsqu'un train pour Vernon était supprimé...
Votre sentiment de différence de traitement est légitime et est partagé par beaucoup d'usagers.

Jean-Michel a dit…

Jusqu’à preuve du contraire, le 7H42 à Vernon, c’est bien le 7H58 à Mantes-la-Jolie ?