dimanche 15 février 2009

Discussions

L'action de grève de présentation des forfaits initiée par Vernon Train de Vie prend fin ce dimanche 15 février : notre action a été visible, collective, pacifique et symbolique. Nous ne tenons pas à radicaliser le mouvement dans une spirale sourde et aveugle. Afin de montrer à nos partenaires ferroviaires, SNCF et Région, que les usagers de la gare de Vernon savent se montrer constructifs, notre association préfère donc arrêter ce mouvement de grève des usagers, unique depuis fort longtemps sur cette ligne.

Nous allons en effet rencontrer la SNCF ce lundi 16 février à Paris-St-Lazare en compagnies d'autres représentants d'usagers de la ligne et d'élus. Nous espérons que des engagements seront pris aujourd'hui par la SNCF, commandités par la Région, pour que nos transports soient demain de meilleur qualité, décent et respectueux pour les usagers-clients. Bien sûr les améliorations à court-termes ne seront pas oubliées : aménagements de certains horaires, baisse des tarifs, continuité des roulements estivaux...

Nous demandons donc aux usagers de présenter leur titre de transport lorsqu'il est leur est demandé par le personnel de bord, sans réticences ni refus d'obtempérer : nous savons que des opérations "coups de poing" de contrôles sont en préparation à partir de la semaine prochaine, aussi il serait dommage de payer une forte amende, même si la cause est noble. Bien sûr, le port du badge "Usagers normands en colère" n'est ni dangereux ni illégal, et nous vous incitons à le conserver tant que la situation l'exigera.

Nous tenons aussi à vous rappeler que les actions individuelles sont aussi déterminantes que celles de vos représentants : continuez à remplir le formulaire de retard, le cahier de réclamation en gare de Vernon, envoyez vos courriers et mails à la Région pour exprimer votre colère !

Vernon Train de Vie vous informera rapidement de l'évolution de nos discussions avec la SNCF et la Région.

14 commentaires:

Thierry a dit…

Cette action que nous avons commencé depuis une semaine a été assez suivie et je tenais particulièrement à remercier tous les usagers que j'ai vu , comme moi , arborant fièrement le badge coloré .
Arrêter aussi vite et facilement , et ceci avant la négociation , met en doute notre crédibilité et notre opiniâtreté à fédérer le mouvement . La SNCF doit se demander si notre action est sérieuse , il y a 3 jours elle craignait la contagion , aujourd'hui l'élan est coincé dans l'oeuf ....
Je trouve cet arrêt trop hâtif , pour ma part je continuerai à refuser de montrer mon abonnement . Nous n'avons encore rien obtenu et déjà nous abaissons les armes , quel dommage , et quel doute vous mettez dans toutes les têtes qui à ce jour vous faites confiance !
Le slogan du départ était " Ne soyez pas résigné ! " , et ce lundi 16 février , vous nous dites d'arrêter alors que nous n'avons rien obtenu

Je ne connais pas l'avis des autres bloggueurs , mais pour ma part je suis décu

et vous qu'en pensez vous ?

Gaëtan a dit…

"cesser le feu" peut être un préalable à la discussion.

Dans ce cas, je trouve cela aussi trop rapide: si la discussion était possible si vite elle aurait dû avoir lieu avant notre action et pas 1 semaine après.

Le rapport de force que nous avons établi n'a pas été suffisamment abouti et nous le paierons dans les discussions futures.

Alors nous envisageons de reprendre si nos attentes ne sont pas satisfaites ? mais bien entendu qu'elles ne le seront pas !

Sur la base des éléments que le bureau nous a communiqué, je pense donc également que nous aurions du poursuivre.

Une association est celle de ses membres, et comme dans toute grève peut-être aurions nous du voter pour décider de la fin du mouvement, après présentations des éléments nouveaux apportés par la direction de la SNCF.

Chris a dit…

@ Thierry, Gaétan et à tous les autres...

Ne soyez pas déçus...Grâce à vous, le mouvement a été un franc succès et jamais VTV n'a été autant contactée et les usagers de Vernon aussi visibles qu'à la suite de cette semaine d'action :

- les media ont été nombreux à relayer l'action (TV, radios, journaux, Alcala, etc.)
- le Conseil Régional a écrit à l'association pour proposer une entrevue avec Alain Le Vern (grande première !)
- les élus des communes voisines qui n'avaient pas encore rejoint VTV ont pris contact (Aubevoye, Val de Reuil, Oissel...)
- et enfin la direction de la SNCF a convié les membres de l'association a une réunion "de crise" ce soir même à St Lazare.

Surtout, cette action a regroupé et fédéré les usagers de Vernon jusqu'ici résignés. Le port massif de notre badge a été remarqué par de nombreux voyageurs de la ligne et la mobilisation de Vernon est saluée par tous.

Vous avez raison, nous n'avons (encore) rien obtenu de concret. Mais il faut commencer par le début...Ce que nous avons gagné, c'est la reconnaissance, la légitimité et la représentativité qui manquait jusqu'à présent à notre jeune association.
A présent, VTV figure parmi les acteurs des discussions tripartites et c'est le point d'entrée nécessaire pour tenter d'obtenir des résultats plus concrets à l'avenir.
Grâce à vous tous, l'association VTV est désormais connue et reconnue et c'est déjà énorme !

Alors c'est vrai que l'on aurait pu "surfer" sur ce succès et prolonger le mouvement. Mais au double risque de :
1/ voir le mouvement s"essoufler et s'éteindre de lui-même (difficile de faire reprendre un feu sans braises...)
2/ voir le mouvement se "radicaliser" et entrer dans un rapport de forces qui ne nous aurait pas été bénéfique au final (des actions de contrôle "coup de poing" seraient en préparation...!?)

Alors ne vaut-il pas mieux suspendre de nous-mêmes l'action le temps que les premières discussions s'engagent ? Cela montre que VTV, ses membres et les usagers vernonnais sont responsables et ouverts au dialogue. Mais cela montre aussi que nous sommes groupés, unis, que nous pouvons être patients mais que nous pouvons être aussi mobilisés et actifs si nécessaire !
Observer une pause dans l'action nous permettra aussi de reprendre notre souffle et de repartir encore plus mobilisés et motivés si rien de satisfaisant et de tangible ne nous est proposé dans les jours ou semaines à venir..
Nous sommes dans un mouvement de longue haleine : la situation ne peut pas s'améliorer radicalement en quelques jours...Nous ne devons donc pas bruler toutes nos cartouches trop vite et garder quelques ressources...

Rassurez-vous, ce n'est pas la fin de l'action mais bien LE DEBUT !

Comme moi, vous pouvez continuer à arborer votre badge. Car nous ne sommes bien sûr pas satisfaits et, après avoir laissé sa chance au dialogue et à la négociation, il se pourrait bien que les vernonnais fassent encore parler d'eux !

L'union a fait notre force sur cette première action.
Continuons ensemble !

nicolas de Vernon a dit…

@ Tous, je comprends votre frustration, mais comme vient de le dire Christophe, ce n'est pas parce que la semaine de grève de présentation du billet est terminée que notre action se termine. Bien au contraire.

Suite à la réunion du 31 janvier et grâce à la mobilisation de vous tous la semaine dernière, Vernon Train de Vie est maintenant connue et reconnue de tous les acteurs des transports (sauf RFF pour le moment...) avec qui nous avons ou allons dialoguer.
C'est une première étape.

En attendant un retour des réunions en cours, il faut continuer de porter les badges "usagers normands en colère" pour montrer à nos interlocuteurs que nous sommes encore mobilisés et prêts à refaire une action si rien ne bouge.
Mais en attendant, un conseil personnel: en cas de contrôle, montrez votre badge, engagez un dialogue avec le contrôleur et montrez votre billet en règle. Le moindre refus peut vous valoir une amende et un accueil avec la police (même si vous êtes en règle).
En attendant, le badge n'est pas illégal et est visible de tous.
Restons mobilisés.

Thierry a dit…

Je pense qu'il est sage de se ranger à votre décision . L'action a été visible , mais doit continuer .
Vous avez été à la fois percutant et très au courant des faits lors de la réunion à la mairie de Vernon . Je pense donc que vous êtes à même de prendre la bonne décision par rapport à la situation actuelle .

Je suis par contre surpris de l'absence d'info sur la réunion d'hier soir à PSL , des centaines de personnes aimerait savoir ce qu'il s'est dit . Donc un petit message même court en accueil du blog serait le bienvenu

Toujours est il que nous sommes avec vous , et que pour ma part je pense que l'action doit continuer tant que le trajet Vernon/Paris ne se fait pas en 45 minutes . Je pense notamment aux trains du matin qui arrangent les vernonnais . Ce matin le train de 6h11 est arrivé à PSL à 7h12 , ce trajet normal de 1h01 doit disparaitre des grilles SNCF ! En 2009 c'est intolérable , Vernon n'est pas une gare de banlieue !

Je fais partie des militants qui estiment que l'action doit exister tant que nos trains ne sont pas revenus

Cela fait partie des demandes d'origines

Vernonnais battons nous !

nicolas de Vernon a dit…

Pour le compte rendu de la réunion d'hier, merci d'être un peu patient. Nous sommes revenus à 21h20 après 2h30 de réunion et aujourd'hui nous travaillons... Mais n'hésitez pas à venir nous voir sur le quai (pour moi Vernon 6h11 et PSL 18h53 ou 19h30)

Anonyme a dit…

Je suis ok avec thierry...
Assez déçu par le mail d'arret de le grève... car rien n'a changé!

Est ce dû à la peur des forces de police ou de la SNCF?

Trop tôt... il faut continuer et ne pas baisser les armes si vite tant que rien de concret n'aura été fait : surtout le réamenagement des horaires et des train à l'Heure...

Les grévistes SNCF eux savent tenir... peut être devrions nous leur demander des conseil ;-))

Anonyme a dit…

Vous savez l'association des usagers de bonnieres mantes existe depuis plus de 15 ans, et qu'ont ils obtenus ???
Ben rien si ce n'est le pire.

Dégradation de la ligne depuis toutes ces années, matériel ancien, bref on voit que sa pense dans les associations, mais les grands décideurs (Mr LE VERN) ont toujours le mot de la fin, donc association/syndicat même combat !!! au bout y a rien du tout et votre cadencement vous en avez jusque decembre 2009 minimum alors c'est sûr faut être patient ! très patient !!!!

Gaëtan a dit…

Ne soyons pas si sévère, l'association de Vernon n'a pas si longtemps d'existence et fait déjà des résultats.

La traduction concrète sur le terrain devra venir, mais pour ma part je suis le mot d'ordre d'arrêt de la grève, ceux qui nous représentent sont plus à même de juger.

J'attends avec impatience le retour de ces discussions au sommet !

Une question pour Nicolas : tu dis "Le moindre refus peut vous valoir une amende et un accueil avec la police (même si vous êtes en règle)." mais n'était-ce pas déjà le cas la semaine dernière ?

Anonyme a dit…

Vous n'étiez pas encore nés que les associations militaient déjà pour le respect des voyageurs, et vous en connaissez le resultat aujourd'hui ? Rien !!!!!!! donc longue vie à VTV et surtout bonne chance pour l'avenir, le combat n'est pas gagné, est loin d'être gagné !!!!!

Contexte de la réunion :

Ce mardi 3 avril 2007, à la demande de Louis GOMEZ, Jean-Paul HUCHON a accepté de nous rencontrer en nous proposant de voyager avec nous.

Notre réunion a donc démarrée sur les rails dans le train de 18h25 à Saint-Lazare, puis s’est poursuivi dans un café à Mantes la Jolie.


Objet de la réunion :

Améliorations des conditions de transports.

Le Comité des usagers dénoncent les dysfonctionnements, manquements de la SNCF.

Le Comité des usagers déplore le manque de concertation des dirigeants de la SNCF.

Le Comité des usagers déplore le manque de coordinations entre Paris Saint-Lazare et Rouen.

Le Comité des usagers présente ses requêtes auprès du Président du STIF.

Appréciation et solutions de Jean-Paul HUCHON. Ecoute et explications de Madame LIPSIQUE.


Conclusions :

Le Président du STIF a expliqué que le Syndicat des Transports d’Ile de France est maintenant conduit par des élus et que la SNCF est tenue par des engagements et par un système de malus.

Jean-Paul HUCHON a annoncé qu’à partir de début juillet, 44 locomotives remplaceront progressivement sur Saint-Lazare celles actuellement utilisées à raison de deux par mois.

Jean-Paul HUCHON a rappelé que le STIF a pris la décision de supprimer les zones 7 et 8 à compter de l’été prochain ce qui va permettre une réduction des tarifs pour les usagers concernés et que l’augmentation des tarifs ne sera pas supérieure à l’augmentation du coût de la vie.

Jean-Paul HUCHON va rencontrer le 19 avril ses homologues de Basse et Haute Normandie et interviendra pour que la situation des usagers Franciliens soit prise en compte.

Jean-Paul HUCHON va intervenir auprès de la Direction de la SNCF pour que les horaires d’été prennent en compte les besoins des usagers de notre ligne.


Louis GOMEZ a rappelé les demandes, propositions et positions du Comité des usagers :


A court terme :

La mise en service d’un train entre ceux de 16h53 et 17h45.

Le maintien de dessertes suffisantes au cours de l’été prochain.

Le respect par la Direction de la SNCF des ses engagements, notamment par l’application d’une réduction aux détenteurs d’une carte intégrale pour compenser les mauvaises conditions de transport fin 2006.

L’accord du Comité pour participer à des réunions avec le STIF et la SNCF.

La création d’une instance de concertation de proximité pour améliorer les conditions de transports et la création d’un comité de ligne.

La volonté du Comité de privilégier le dialogue entre les usagers et le personnel de la SNCF.


A moyen terme :

La mise en place d’un cadencement concerté pour les gares du secteur.

Création de dessertes supplémentaires en heures de pointes.

Création de dessertes supplémentaires en heures creuses et le samedi.


Présentation du Comité à bord du train

Louis GOMEZ, effectue la présentation du Comité des Usagers qui existe depuis 16 ans ainsi que les membres présents.

Les actions menées depuis 16 ans qui ne sont pas forcément visibles par les usagers : rendez-vous avec les élus, la Direction de la SNCF, les cheminots, la sous-préfète, réunions organisés avec la presse locale alternent avec des actions comme les manifestations à la gare de Bonnières ou le blocage de la gare routière.

Il est important de comprendre que le Comité est dans une démarche Responsable et Citoyenne et que cette méthode a largement fait ses preuves

Les doléances des usagers sont relayées par Louis GOMEZ et son équipe auprès de Jean-Paul HUCHON.


Les usagers

Chaque usager présent a pu intervenir sur les différents dysfonctionnements dommageables tant sur leur vie privée que professionnelle. Et faire part du stress qui les envahit de plus en plus.


Les Maires

Jean-Marc POMMIER relate les conditions désastreuses imposées aux usagers lors de l’incident du 20 mars, donne un avis négatif sur le comité d’axe et déplore le manque de concertation de la SNCF.

Françoise DESCAMPS-CROSNIER et Jean-Marc POMMIER dénoncent l’absence de train pendant 52 mn en heure de pointe et réclament la mise en place d’un train vers 17h30, ils considèrent qu’il est inacceptable que les usagers de Rosny et Bonnières subissent cette situation jusqu’à la fin de l’année.


Les Causes énoncées

Retards et suppressions de train. Jean-Paul HUCHON et Madame LIPSZYC clarifie cette cause :

- 45% des incidents sont liés aux locomotives trop vétustes, avaries de matériel obsolète,

- 35% des colis suspects, suicides, feuilles sur les voies, caillassage des rames, animaux,

- Le reste est lié aux infrastructures : l’aiguillage, la signalisation défaillante… …

Manque de réactivité de la Direction de la SNCF pour assurer sa mission de transport

L’intervention du Comité a été décisive pour mettre fin à la grève en décembre dernier

Fréquence des trains : moyenne de 50 mn entre chaque train aux heures de pointes.

Pas de train en journée au départ de Bonnières et Rosny, et au départ de Paris.

L’incorrection de certains membres de la SNCF, est hélas de plus en plus fréquente.

Des trains de plus en plus bondés du fait que le nombre d’usagers est croissant (ces nouveaux usagers ont quitté la capitale, la proche banlieue dû à l’inflation de l’immobilier).


Les Incidents

Rappel de l’incident du 20 mars dernier : avec la neige le train de 7h45 a dû pousser le train précédent jusqu’à Mantes la Jolie.

La SNCF a fait descendre les passagers du 7h45 directement sur les voies. Aucune indication, aucune organisation mise en place.

Il est important de noter qu’une personne suite à sa descente du train a été emmenée à l’hôpital de Mantes la Jolie, de plus les personnes d’un certain âge, les femmes enceintes et toute personne ayant un souci physique ont eu toutes les peines du monde à rejoindre le quai.



Les Conséquences pour l’ensemble des usagers

Des employeurs scrutent de plus en plus les retards répétitifs de leurs collaborateurs, à leur poste de travail, et rendez-vous professionnels.

Les salariés qui pointent voient leur journée de travail s’allonger.

La recherche d’emploi s’avère difficile, les employeurs sont au fait des dysfonctionnements des « banlieusards » utilisant les transports en commun.

Un entretien d’embauche qui a lieu en fin de matinée ou en plein après-midi, oblige d’attendre des heures sur Paris, du fait du manque de train en journée.

Les parents et leurs jeunes enfants trouvent de cet état fait leur vie familiale grandement perturbée.
Les retards impliquent un surcoût financier lorsque les enfants sont gardés par une nourrice, de plus le bien être des enfants s’en trouvent bousculés.
Les parents sont épuisés physiquement et nerveusement de cette vie trépidante à la campagne.

Certains usagers deviennent agressifs avec les employés de la SNCF. Louis GOMEZ déplore ce comportement et met en garde les dirigeants de la SNCF, d’où l’importance d’un dialogue entre les différents acteurs.

Les Observations de Jean-Paul HUCHON

Tout d’abord Jean-Paul Huchon a pu apprécier la dynamique, la méthodologie et les actions du Comité. Il a noté la force et l’implication des membres (courriers, médias, blog, réunions). Il souhaite un dialogue sérieux avec les différents acteurs.

nicolas de Vernon a dit…

@ Gaëtan,
La semaine dernière était une semaine particulière puisqu'une action collective sur la ligne a été engagée, la SNCF et l'ECT (établissement commercial train, direction des contrôleurs) étaient prévenus (par courrier) et les contrôleurs ont eu comme consigne d'engager le dialogue plutôt que de verbaliser les personnes montrant le billet de grève. Le contrôleur pouvait bien sur demander le billet valable (je ne sais pas si certains l'ont fait) et c'est pourquoi nous demandions aux usagers de le présenter si le contrôleur insistait.
Mais avant et maintenant, plus de tolérance... et si certains contrôleurs sont compréhensifs, d'autres le sont beaucoup moins...

Chris a dit…

Gaetan, Thierry et les autres ...
Je sens hélas un peu de résignation dans vos propos !?
Je vous assure qu'il ne faut pas ..!
Encore une fois, il n'y a pas, à mon sens, à regretter quoi que ce soit ! Notre action de grève a été une réussite mais ne pouvait (et ne devait pas) continuer trop longtemps pour les raisons que j'ai déjà évoquées.

Elle a été le coup de projecteur nécessaire pour propulser VTV et les vernonnais parmi les acteurs dont il faut maintenant tenir compte.

Les vernonnais ont montré qu'ils savaient s'unir, se mobiliser, s'organiser et qu'ils étaient déterminés ! Ils sont encore nombreux à porter leur badge. Les gens se reconnaissent, se parlent, échangent...

Moi en tous cas ça m'a remonté comme une horloge normande (normalement je sais, c'est un coucou suisse mais j'adapte)!
Je ne me sens plus seul à râler dans mon coin !

Nous allons maintenant pouvoir essayer de nous faire entendre et je sais que si les résultats concrets ne suivent pas rapidement, les vernonnais sauront à nouveau se mobiliser et se manifester !

La bataille est loin d'être gagnée mais il est déjà bon de savoir qu'elle sera menée !

A bientôt...

Bueil à toute Vap'Eure a dit…

Bonjour
Sur le post de anonyme dont le début est :
"Vous n'étiez pas encore nés que les associations militaient déjà pour le respect des voyageurs, et vous en connaissez le resultat aujourd'hui ? Rien !!!!!!! donc longue vie à VTV et surtout bonne chance pour l'avenir, le combat n'est pas gagné, est loin d'être gagné !!!!!

Contexte de la réunion :

Ce mardi 3 avril 2007, ... // ... "

Est bien ce la reprise d'un ancien post de 2007 ?

On y parle de Louis Gomez et l'asso du Mantois pour VTV ?

Peut être manque t 'il un morceau.
Merci de developper si possible.

Pour le bureau de "Bueil à Toute Vap'Eure" : Le président Eric PECHBERTY
"Bueil à Toute Vap'Eure"
L'association des utilisateurs des Trains à Bueil.
Bueil : Une gare régionale de la Haute Normandie.


Ps : Bueil une commune de la CAPE 27

nicolas de Vernon a dit…

En avril 2007 VTV n'existait pas. Anonyme a juste mis le compte rendu d'une réunion entre le Comité (présidé par M. Gomez et qui existe depuis 15 ans) et le STIF (présidé par M. J-P Huchon).
On peut voir que les mois passent sans résoudre les problèmes...
Pour le compte rendu de la réunion de lundi 16/02 à laquelle VTV a participé, voir le message sur le blog.