mercredi 14 janvier 2009

Hier, 3h aux urgences pour une crise de stress

Hier soir, comme tous les usagers de la ligne, je tente de rentrer chez moi (à Vernon) par Montparnasse.
Dans les couloirs de Vaugirard, je me retrouve parmi la foule, parqué comme du bétail, en attendant un train non bondé. J'arrive à monter dans un train omnibus pour Mantes, il est 18h44, 1h10 de trajet prévu.
Malheureusement, ce train s'arrête à Clamart pour une durée indeterminée suite à un problème électrique en ligne.
Tout à coup, je ne me sens pas bien, je descends sur le quai et me dirige vers la gare où des agents de la SNCF m'ont accueilli (merci à eux) avec de l'eau et du sucre.
Après une pause de 3/4h pour récupérer, je décide de repartir pour Mantes.
De retour à Montparnasse, je reprends un train (20h10), las, ce train roule à très faible allure, et à nouveau je me sens mal.
Je décide de m'arrêter à Viroflay où quelqu'un de ma famille peut venir me récupérer.
Arrivant à la gare, et me sentant proche de l'évanouissement, je demande de l'aide au guichetier qui appelle les pompiers.
Me voilà aux urgences à Versailles où je reste 3 heures; bilan: aucun problème de santé (tant mieux), en fait j'ai eu une crise de stress!
Depuis novembre, nous subissons des retards quotidiens: je comptabilise pour ma part 39 trajets à problèmes (retard, suppression...) sur 80!
Depuis le 15 décembre, je ne peux plus dormir dans le train du matin devenu omnibus.
Avec le cadencement, mes temps de transport explosent (+30mn par jour en théorie, +1h en pratique).
Je suis en bonne santé (dixit le médecin) et pourtant je n'en peux plus.

Il est inadmissible qu'un conducteur se fasse agresser.
Il est inadmissible qu'un syndicat en profite pour mettre le bazar.
Il est inadmissible d'imposer ces conditions de transport aux usagers.
J'en veux à la SNCF de ne pas faire ce qu'il faut pour avoir un service normal.
J'en veux à la région HN pour avoir imposé le cadencement alors que la SNCF ne pouvait pas l'assurer.
J'en veux à Sud Rail qui pavoise après avoir mis le chaos à PSL.
Mais je reste combatif pour retrouver des conditions de transport dignes!
Je serai à la réunion de Vernon Train de Vie du 31 janvier à Vernon (Mairie).
Merci aux agents de la SNCF qui m'ont aidé, aux pompiers de Viroflay et aux urgences de Versailles.

6 commentaires:

théodore a dit…

Salut Nicolas,
pour ma part j'ai réussi hier à me faire prêter une voiture par un ami, ce qui m'a évité cette innommable galère.

Je te félicite pour ton message auquel je souscris à 300%. Il est à la fois factuel et mesuré. Si tout le monde se comportait comme çà en particulier autour des acteurs de PSL, ce serai moins le bazar !!

Pour ma part j'ai déménagé à St Marcel à Noël et pris mon premier abonnement mensuel vernon/Paris début janvier. Sur 12 trajets que j'ai fait :
- pas un seul n'est parti à l'heure pile
- Pas un seul n'est arrivé à l'heure pile
- les retards oscillent entre 8minutes et 1h hors mardi noir...

Je trouve tout simplement surréaliste, et franchement déprimant.

Haut les coeurs !! et rdv le 31/01

Bernardo "El Nanabozo" a dit…

Salut Nicolas,
visiblement tes batteries étaient à plat ;) et j'espère que tu vas mieux après cette journée éprouvante ;
Pour ma part, je témoignerais tout comme toi de mon installation à St-Marcel au mois de juillet après 15 ans passées à Montparnasse.
Loin de le regretter, les problèmes de trains peuvent être un frein et c'est bien dommage. Le charme de la campagne normande, la qualité de vie, le silence le soir sont les choses que j'apprécie le plus comme beaucoup d'entre nous ex-parisiens ou ex-banlieusards.
Devons-nous être "punis" parce que nous souhaitons vivre à un endroit agréable et non en ville, entassés ??? Ce n'est par plaisir que nous faisons 1h de train le matin et autant le soir. J'adorerais être à 12 mn de mon boulot mais il faudrait que je me ré-installe dans mon ancien appart' de 45 m2 avec mon 3ème enfant qui montreras son nez bientôt...
Vive la vie à la campagne !

christine a dit…

bonjour nicolas,
nous sommes à deux à voyager... et un bébé nous attend le soir... donc à deux, nous arrivons à détresser pendant le trajet afin que nous profitions pleinement du bébé (pour le peu que nous le voyons)...
il faut vraiment trouver des solutions pour ne pas porter ce fardeau la sur soi...
bonne zénitude à vous

Chris a dit…

Nicolas, j'ai lu tes péripéties sur le blog et dans le Démocrate ce matin...
Et bein dis-donc...!
J'espère en tous cas que tu vas mieux maintenant...

L'idée du sac de survie de Bernard était une boutade au début mais ça va devenir une réalité...!?

Reposes-toi et ne t'inquiètes pas : tous ensemble on va y arriver !

ACTION !

nicolas de Vernon a dit…

@Christophe,

Merci je vais bien, je suis même rassuré puisque le bilan de santé est bon. Mais c'est vrai, en ce moment, quand je monte dans un train, je ressens un stress qui mardi a dépassé mes limites.
Vive le cadencement!
Dois-je envoyer ma prescription d'exomil à Mr Le Vern?

Emmanuelle a dit…

Blague à part, constitue un dossier médical, on ne sait jamais...