vendredi 30 janvier 2009

Rappel : réunion samedi 31 janvier




Nous vous rappelons que l'association de défense des usagers, Vernon Train de Vie, vous confie à une grande réunion d'informations et d'actions suite à la crise des trains que nous subissons depuis novembre, accentué par le cadencement !

La réunion se tient à la Mairie de Vernon, samedi 31 janvier 18h30, en présence d'élus et des médias. Nous aborderons notamment les futures actions que nous allons engager et nous vous transmettrons les derniers éléments d'informations dont nous disposons (futurs tarifs, cadencement).

Diffusez autours de vous l'annonce de cette réunion, nous comptons sur votre présence.

Ne soyez pas résignés, défendez-vous, rejoignez-nous !

jeudi 29 janvier 2009

Un jeudi "noir"..de rêve !

Sans aucune ironie ni moquerie, voilà bien longtemps que nous n'avions pas voyagé dans d'aussi bonnes conditions !

Comme je l'évoquais déjà dans un commentaire, je me suis retrouvé ce matin dans le train 3102 qui, depuis le début du cadencement, est un train direct Rouen - Paris qui ne s'arrête plus à Vernon malgré nos demandes répétées car... c'est impossible ! Sauf les jours de grève...Prévu à Vernon à 7h56, il n'avait que 5 petites minutes de retard, comme s'il voulait vraiment retrouver, à la minute près, son ancien horaire : 8h03...! Snif...!
Voyage en 1ère classe. Voyage au calme et..direct jusqu'à Paris ! Arrivée à l'heure : 8h50 pile. Comme au bon vieux temps..! re-snif !

Mais j'appréhendais un peu le retour ...

J'avais repéré sur la grille prévisionnelle le ...18h50. Quel bel horaire !
Mais allait-il fonctionner ? Etre annulé ? Etre en retard ?
Arrivé à PSL à 18h25, j'aurais pu embarquer dans le 18h30. Mais le 18h50 était déjà là, bien sagement mis à quai. Un magnifique V2N qui semblait me dire : "Viens..! Installes-toi comme tu le faisais avant que les cadencementeurs nous séparent ! Assieds-toi en 1ère, aujourd'hui c'est moi qui invite...!"
Alors j'ai cédé, prenant le risque de voir partir le 18h30 et être trahi par le 18h50...

Mais non ! Tout s'est bien passé dans un train direct quasi-désert...Oh, allez..une petite dizaine de minutes de retard en arrivant à Vernon. Mais c'était le regretté 18h50 ! Alors on lui pardonne !

Les gens en descendant avaient le sourire...Voilà des mois que cela n'était pas arrivé !
Les agents SNCF qui nous attendaient à la sortie du tunnel s'étaient déjà préparés à entendre quelques nouveaux mots... Ils ont été surpris de voir arriver des voyageurs souriants, réclamant que la SNCF se mette en grève plus souvent....! Irréel ..!

Je n'ai pas à prendre le métro pour rejoindre mon travail. Mais apparemment, les personnes et collègues avec qui j'ai discuté semblaient dire que cela fonctionnait plutôt pas mal...!?

Beaucoup de ceux qui ne travaillaient pas aujourd'hui étaient également bloqués par la garde des enfants qui n'étaient pas accueillis à l'école.
Ils nont donc pas eu le plaisir de retrouver l'une des rotations les plus fréquentées avant le 14 décembre : 8h03 / 8h50 aujourd'hui disparue...!

C'était biennnn !
Le slogan de la réunion de samedi prochain (18h30 à la mairie de Vernon) est excellent :

"RENDEZ-NOUS NOS TRAINS !"
Demain hélas : trafic normal. Fin du rêve ! Les emm..recommencent ! On parie ?

mercredi 28 janvier 2009

Trafic perturbé le 29/01/09...ca nous change !


Pour ceux qui n'ont pas eu l'info ou qui n'ont pas eu l'occasion de passer à la gare aujourd'hui, voici les prévisions de trafic pour la journée de demain (distribuées le 28/01 matin à la gare de Vernon)Cliquez l'image pour l'agrandir

BON COURAGE A TOUS....!
N'oubliez pas la REUNION organisée samedi 31 JANVIER à la mairie de Vernon à 18H30.

VTV et le Collectif à la télé...

Certains membres de l'association Vernon Train de Vie, accompagnés du président du collectif, ont participé à une émission diffusée le 27 janvier dernier sur Vivolta, chaîne cablée.

Le thème de l'émission concernait le service public en général. Mais cela a été l'occasion de faire passer quelques messages sur les conditions de transport difficiles que connaissent les usagers de la ligne Paris - Vernon - Rouen - Le Havre...

Peut-être pas une grande audience mais toutes les occasions sont bonnes pour faire parler de l'association VTV, du collectif et montrer aux dirigeants de la région et de la SNCF que nous sommes là !

Voici le lien pour voir le court reportage :

Lien vers site Vivolta

En attendant les prochaines actions ...!

N'oubliez pas la REUNION organisée samedi 31 JANVIER à la mairie de Vernon à 18H30.

lundi 26 janvier 2009

En Normandie, l'air de la mer ça oxygène les cerveaux !

Sans commentaire, comparez et appréciez ...

Extrait de l'émission "C'dans l'air" d'Yves Calvi, sur France5, intitulée "SNCF: déraille pour les usagers", diffusée le 16 janvier dernier.



Merci à M. Alcala : SNCF, la Région de Basse-Normandie suspend sa contribution financière

dimanche 25 janvier 2009

Reportages (bis)

Voici un autre reportage de José Alcala suite à l'accident de personne en gare de Paris-St-Lazare ce vendredi 23 janvier dernier, qu'il m'est permis par son auteur de diffuser sur ce blog.

Reportages

José Alcala était présent avec sa caméra ce vendredi dernier en gare de Vernon après le début d'émeutes suite à la suppression du Vernon - Rouen de 7h09 et au passage sans arrêt à 160 km/h du paris - Rouen qui aurait pu "sauver" les travailleurs et étudiants vernonnais tentant de rejoindre la capitale normande. Cet incident qui aurait pu très mal se terminer en raison du passage à très grande vitesse de l'Express rouennais est symptomatique des dysfonctionnements au sein de la SNCF : l'absence de communication entre le personnel de terrain, les cadres supervisant la ligne depuis Rouen ou PSL et la Direction.

Des représentants de notre association on rencontré ce week-end du personnel de terrain en gare de vernon : ils sont tout aussi furieux de ce qui s'est passé et ils nous assurent que tout sera fait pour que cette affaire remonte en haut lieu à la Direction Régionale SNCF de Rouen. Du reste, il est prévu que des cadre SNCF, dignes représentants de cette armée mexicaine, soient présents en gare de Vernon ce lundi matin.

Une interview du maire de Vernon a été réalisée dans la foulée et le reportage a été publié sur le blog de José Alcala. Avec l'aimable autorisation de son auteur, voici la vidéo de cette interview, qui ne remplacera certes pas le train supprimé mais qui affirmera le soutien de notre mairie face aux nombreux problèmes ferroviaires que les administrés et voisins subissent depuis de trop nombreux mois.



Je rejoins Mr le Maire : Mr Alain Le Vern, président de notre région sinistrée, doit prendre acte de manière urgente et responsable des conditions de transports sur cette ligne Paris - Rouen - Le Havre qui n'en peut plus : la souffrance des usagers est réelle. Il ne s'agit pas d'un caprice. Nous pourrons lui rappeler que nous sommes aussi électeurs et que l'échéance régionale de 2010 approche à grand pas. La machine à perdre électorale est en marche...

Fiat Lux !

Cette semaine nous avons vu une nouvelle rame TER 2NNG faire ses premiers roulements entre Rouen et Paris-St-Lazare. Pour les vernonnais, elle est présente à Vernon à 5h29 et à Paris à 18h30. Les prochaines rames TER 2NNG feront en théorie le roulement 8h11 (Vernon) / 14h20 (Paris). Avec un rythme de une rame par mois, si tout va bien, le matériel TER 2NNG sera surtout disponible en soirée pour les vernonnais : 18h30, 19h30, 20h20.

Bon, sinon, ça donne quoi ces rames achetées par la Région Haute-Normandie et mise à disposition de Corail Intercité pour 75% des roulements ? Et bien, je trouve cela plutôt très positif, le matériel semble bien conçu, accessible et relativement silencieux. Les voitures ne sont plus séparées par des sas, ce qui est un peu déroutant au début car on ne sait plus vraiment se repérer dans le train.

Les points positifs (nombreux) :
  • Espace compartimenté moins "bétaillère" que les classiques voitures Corail et V2N.
  • Fauteuils avec accoudoirs avec une assise relativement ferme mais compensée par deux repose-têtes latérals
  • Repose-pieds escamotables
  • Tablettes
  • Prise électrique côté fenêtre
  • Large baie vitrée
  • Relativement silencieux
  • Porte-bagage plus spacieux que sur un V2N, enfin !
  • Climatisation
Les points négatifs :
  • Couleurs très "flash" et brillantes, l'ambiance peut réveiller un mort
  • On est assez secoué à l'étage
  • Pas de réelles différences entre 1ère et 2eme classe, sauf la couleur !
  • Store qui semble très fragile
  • Ambiance un peu "RER" high-tech, dû notamment au pelliculage anti-graffitis des parois et du plafond, déroutant au début.
Au bilan, je trouve ces rames modernes vraiment de bonne qualité. Bien sûr elles ne remplaceront pas la qualité "Pullman" des anciennes voitures Corails et leur aspect feutré : pour moi la référence reste les trains Corail rénovés de Basse-Normandie que nous pouvons croiser à PSL. 20 voitures Corail de première génération sont du reste en cours de rénovation pour notre ligne, nous verrons bien.

Bon, j'ai pu faire quelques photos pour ceux qui ne peuvent pas rentrer par le 18h30...














Encore une journée noire pour les usagers

Vendredi (23/01) fut encore une dure journée pour les usagers de la SNCF à Vernon.

Le matin, après la suppression du train pour Rouen, le direct Paris Rouen devait s'arrêter prendre les passagers abandonnés. Mais alors que le train est annoncé à l'approche, il ne s'arrête pas et file à toute allure vers Rouen. En plus du danger, les gens ne comprennent pas et la tension monte très vite sur le quai. Si quelqu'un peut témoigner en laissant un commentaire, merci.

Le soir, nouvelle galère avec l'arrêt total du trafic de Paris Saint Lazare de 17h30 à 19h45h.
De longues heures d'attente pour les usagers dans les trains, sur les quais de PSL ou dans les couloirs pour ceux qui ont opté pour les cars La Défense-Mantes.
Cette fois-ci, l'arrêt du trafic n'est pas la faute de la SNCF. Suite à un incident de personne, les passagers du train bloqué puis d'autres trains sont descendus sur les voies (par manque d'information? malgré le message du conducteur?). En tout cas, quand un train est arrêté en pleine voie, il ne faut jamais descendre du train sauf si le personnel de la SNCF nous le demande. Les conséquences sont catastrophiques et le danger réel.

Donc encore une fois, PSL est bloquée à la pointe du soir et nous sommes de plus en plus usés par ces conditions de transport.
N'hésitez pas à témoigner du voyage que vous avez vécu. L'information à PSL était-elle utile? suffisante? Dans les trains bloqués, comment ça s'est passé? Merci de votre coopération.

vendredi 23 janvier 2009

Les grèves passent, les TER 2NNG arrivent, les retards continuent

Après les terribles mois que l'on vient de vivre et surtout l'incroyable journée du 13 janvier, je me disais:
" ils vont mettre le paquet, plus de grèves jusqu'au 29, et les TER 2N NG arrivant, les trains vont enfin être à l'heure".
Vendredi dernier (16/01) a été une journée normale, comme je n'ai plus eue depuis le 15 novembre. Espoir...
Lundi, les affichages de Saint-Lazare n'indiquaient aucun train en retard, pas même un message en boucle sur les mises à quai tardives. Pas de foule en attente sous les panneaux, quel changement!
Ca faisait tout bizarre.
Hélas, j'ai vite déchanté: le 18h53 n'est toujours pas à l'heure (moyenne de 20mn de retard), hier, le 18h30 a eu 25mn de retard (mais dans le confort du TER 2N NG) et ce matin j'ai eu 13mn de plus dans le 6h11. Le 6h44 était indiqué comme supprimé.
Pourtant, avec le cadencement, on nous a imposé des trajets plus longs (de 5 à 10mn) pour avoir une grille robuste. Beau résultat...
Alors plus d'espoir? Nous sommes condamnés?

Heureusement, Mr Pepy va nous sauver; je le cite:
" Ce [les lignes normandes] sont des lignes qui ont vieillies, les voies ont vieilli. Nous sommes en train de faire des travaux et de rénover ces voies. Il y a donc beaucoup de travaux. Ce qui pose des petits problèmes de trafic, mais c'est pour la bonne cause. Dans quelques mois, nous aurons un service correct sur ces lignes normandes. Quelques années tout au plus. Le premier des nouveaux trains sur la Normandie est arrivé lundi dernier, c'est donc d'ores et déjà visible."

Allez, patience nous dit Mr Pepy, encore quelques années à attendre pour que ça aille mieux!
Snif! Je ne sais pas si je tiendrai jusque là...

Si on ne bouge pas, on pourra attendre encore longtemps!
Venez à la réunion organisée à la mairie de Vernon par VTV, samedi 31 janvier à 18h30.

mardi 20 janvier 2009

Amende 35€ annulée !

Victoire ! pourrais-je crier 1 mois après ma première prune de 35€ faute de pouvoir recharger mon Navigo en gare de Vernon.
Le lundi 1er décembre, j'ai eu le privilège d'être verbaliser par un contrôleur assez zélé car mon Navigo n'était pas rechargé. Je précise que j'étais dans le (regretté) train de 8h03... Évidemment, le contrôle a eu lieu entre Vernon et Mantes, mais est-il encore besoin de le préciser ?
Après avoir payé par CB ma "régularisation" et malgré la présence de mon forfait (à jour) , j'ai donc pris ma plus belle plume pour envoyer aux services concernés (RATP et SNCF), un courrier pour plaider ma cause et demander au mieux une annulation ou au pire une régularisation sur la base d'un billet pris dans le train (14€ je crois). J'ai bien précisé que je ne pouvais pas recharger mon Pass à Vernon. J'ai évidemment joint à l'envoi une photocopie de mes justificatifs précédents.
Au bout de 3 semaines, j'ai reçu un courrier d'une dame de la SNCF (Barbara Sui), m'expliquant qu'elle comprenait ma fâcherie et qu'elle allait étudier mon cas dès que je lui aurais envoyé l'original du reçu de l'amende.
Ainsi, il y a quelques jours, j'ai reçu un mot me disant qu'elle avait le plaisir de supprimer ma prune et donc de me rembourser en bons voyages SNCF ! Youpi !
Je sais que nous sommes nombreux dans ce cas, et que beaucoup d'entre nous ont pris la décision de ne pas prendre de forfait pour le mois de février. Si vos avez une amende de 35€ (forfaitaire), n'hésitez pas à leur écrire.
Attention : Je ne dis pas que c'est une recette miracle et qu'à tous les coups on gagne, mais cela vaut peut être le coup de tenter sa chance car le mois de décembre m'a couté cher : 86.40€ de forfait + 35€ d'amende + 121€ de Navigo pris à mon arrivée à PSL...
Une question > ayant tout réglé par CB, n'y avait-il pas un projet de rembourser ou de recevoir les dédommagements directement sur le compte bancaire ???

lundi 19 janvier 2009

Chat avec le Président de la SNCF


(c) SNCF

Après le crash de la gare Paris-St-Lazare du mardi 13 janvier dernier, les usagers de cette gare sont invités à s'exprimer et à dialoguer avec Guillaume Pepy, Président de la SNCF, le mercredi 21 janvier de 17h à 18h (appréciez l'horaire de planqués). Pour vous inscrire, remplissez le formulaire officiel.

Cette rencontre se fera également avec le Directeur du Transilien, Jean-Pierre Farandou, et il s'agit d'une bonne occasion, pour nous NORMANDS, d'exprimer nous aussi notre ras-le-bol et notre colère en tant qu'usagers-usés du Paris - Vernon. Nous avons par la même occasion la possibilité de rappeler l'échec du cadencement voulu par les Régions HN et IDF et de leur indiquer les différents préjudices que nous subissons quotidiennement.

La Normandie en général, et Vernon en particulier, ne doit pas se laisser influencée ni abusée par les instances dirigeantes Franciliennes : nous devons sortir de ce bourbier entre Mantes et Poissy ! Rappelons leur l'urgence de la séparation des voies Grandes Lignes / Transilien, il s'agit de la clef d'un transport ferroviaire intelligent et réussi pour TOUS les usagers de Paris-St-Lazare.

2eme démarque

Le Collectif des Transports Ferroviaires de Haute-Normandie (CTFHN) que notre association Vernon Train de Vie a rejoint très récemment a reçu de la part de la Direction des Lignes Normandes une nouvelle lettre présentant les mesures commerciales suites au cataclysme du mardi 13 janvier dernier en gare de Paris-St-Lazare :

Madame, Monsieur,

Pour compenser les clients de la gare Saint Lazare ayant connu des difficultés en janvier (mouvements sociaux, fermeture de la gare St Lazare le 13 janvier, mises à quais tardives des trains), Corail Intercités met en œuvre des mesures commerciales décrites dans le message joint.

Je vous remercie de relayer cette information auprès des membres de votre association.

Armelle Le Hire Ringenbach
Directrice des Lignes Normandes Corail Intercités

Voici les mesures :

Clients munis de billets pour le 13 janvier:

Remboursement intégral des billets (sans retenue, quel que soit le tarif y compris Fréquence, billets ouverts compostés le mardi 13 janvier ou billets avec un train désigné pour le 13 janvier) pour les clients des lignes Paris – Rouen – Le Havre et Paris – Caen – Cherbourg.

Clients abonnés Forfait :

Sur remise d’un abonnement Forfait mensuel ou hebdo ayant une origine ou une destination Paris Saint Lazare et valable le 13 janvier 2009, le client pourra bénéficier d’une réduction de 15% sur son prochain abonnement Forfait mensuel ou de 40% sur son prochain abonnement Forfait hebdo.

Le client présente au vendeur son abonnement Forfait mensuel ou son Forfait hebdo ayant une origine ou une destination Paris Saint Lazare et valable le 13 janvier.

Le client obtient un prochain abonnement Forfait mensuel avec une réduction tarifaire de 15% ou un prochain abonnement Forfait hebdo avec une réduction tarifaire de 40%

La lettre originale est disponible également en téléchargement, si vous avez besoin de justifier cette remise auprès des guichets de la SNCF qui ne sont pas forcément toujours au courant des mesures de leur Direction.

Une remarque très importante : il est bien précisé dans cette mesure que le titre de transport doit comporter une destination Paris-St-Lazare, ce qui n'est pas le cas pour la très grande majorité des usagers de Vernon et Gaillon, puisque nos forfaits sont valables jusqu'à ex-Port-Villez et complètent le Navigo 1-6. Il n'empêche que nous sommes nous aussi en droit de demander un dédommagement car nous ne sommes pas en banlieue francilienne (même si parfois cela y ressemble malheureusement beaucoup) et que nous avons subi les mêmes désagréments que les autres usagers de la ligne.

Je vous engage donc à réclamer cette remise de 15% munie de cette lettre. Notre association va également envoyer un courrier à Madame Le Hire, Directrice CIC des Lignes Normandes, pour demander de régulariser officiellement cette situation.

vendredi 16 janvier 2009

jeudi 15 janvier 2009 - 18H30 bienvenue dans le monde merveilleux de la SNCF

la bande de joyeux drilles que nous sommes avons décidé de prendre tous ensembles le 18H30. Arrivés à Paris Saint Lazare, vers 18H05, bizarre, très peu de trains à quai. Par magie à 18H10 sur le merveileux panneau lumineux s'affiche le petit message "retard probable 20 minutes" (à savoir que les usagers et la Sncf ne sont pas sur le même fuseau horaire) 20 minutes SNCF = 30 minutes sur nos montres. Nous décidons de nous diriger vers la voie 23 pour prendre le 18H53. A peine installés dans le train, la voie chaleureuse de Marraine la fée haut parleur nous annonce que le 18H30 va être mis à quai dans 5 minutes. D'un coup de baguette magique le 18H30 apparaît voie 24, (il est déjà 18H45) nous montons et attendons. La fée Clochette a saupoudré de sa poudre magique le 18H50 de Rouen qui quitte Saint Lazare à l'heure. Un mauvais sort a été jeté sur le 18H30 car lui est toujours à quai . Enfin 18H55 nous quittons le château Saint Lazare, mais arrivés dans la forêt de Sherwood arrêt brutal, nous sommes immobilisés, Cruella a encore frappé, nous cherchons Robin des bois dans les wagons en vain. Edgard le Chef de Bord dévoué nous annonce que nous sommes en panne, mais que Zorro essaie de réparer la locomotive il est déjà 19H30. Au bout de dix minutes nous repartons gaiement vers notre Normandie natale "Hé Hi et Hé Ho on rentre du boulot". Le Prince conducteur nous promène sur son beau cheval de fer blanc, nous en profitons pour admirer entre Poissy et Mantes les demeures de Cendrillon, Blanche Neige et la Belle au Bois Dormant. 20H10 nous arrivons à VernonLand avec quelques 60 minutes de retard.

La fée Carabosse SNCF a encore frappée hier soir, il est où le Prince Charmant TER, certainement pas dans le 18H30 jeudi soir. La Belle au Bois Dormant peut l'attendre longtemps son baiser elle n'est pas prêt de se réveiller avec le Prince SNCF. A moins que les marraines Région Haute Normandie, Corail Intercités et SNCF exaucent son voeu "des trains à l'heure"

La Pomme empoisonnée les usagers la mange tous les jours depuis le 15 décembre.

Bienvenue dans le monde merveilleux de Disneyland SNCF, avec Mickey, Donald et compagnie.

Pour votre prochaine campagne de publicité utilisez comme référence les Misérables de Victor Hugo plutôt que le Prince Charmant des contes de fées.

mercredi 14 janvier 2009

Quelques pas Saint Lazare le 13 janvier 2009

Encore un autre témoignage de notre reporter de guerre, sur le site de Paris-St-Lazare. A vous Bernard :

Vers 19h15, je passe à PSL pour voir de mes yeux la pagaille annoncée. Ma 1ère vision en arrivant en bas de la rue du Rocher est le parvis et la façade. Quel fouillis !

Il y a des motos de presse, de camionnettes TV avec leurs soucoupes paraboliques dressées sur le toit et surtout des forces importantes de police. Me frayant un passage entre les micros, les caméras et les passants/voyageurs éberlués, je me rapproche des escalators (à l’arrêt) que j’aperçois. Les portes sont donc ouvertes !

Nos dignes représentants de la Loi ne gardent pas une gare close : ils sont là à faire de la présence, de la dissuasion ou du soutènement de murs (rayez la mention inutile). Je me glisse alors entre la dizaine ou la vingtaine d’agents présents et je remarque alors qu’ils ont sorti la tenue des grands jours : matraques et jambières mais pas de casques ni de boucliers visibles.

A l’intérieur, c’est le désert. Un speaker égrène des villes, des quais et des horaires qui ont, semble t –il la gentillesse d’attendre les quelques voyageurs qui s’y précipitent. Quelques mètres plus loin, je me retrouve sur les quais où il y a 3 types de population : notre police nationale en petits groupes, des agents de la SNCF (aussi groupés, que craignent-ils ?) et quelques passagers perdus cherchant désespérément un moyen de rentrer chez eux. Cependant, je n’entends pas de cris de colères… On sent plutôt la fatigue et la résignation face à l’absurde.

Quelques trains sont à quai, mais cela n’a rien à voir avec le trafic habituel. Lorsque j’arrive sous le panneau « Grandes lignes », deux trains seulement sont affichés : Rouen et Caen. Voie 24, le 19h30 pour Vernon/Rouen est là quasiment vide et surprise, c’est un V2N (type de voiture à deux niveaux portée disparue à Vernon depuis le 14 décembre).

Je décide alors de ressortir par Amsterdam mais malheureusement je me heurte aux grilles. A travers la salle des Pas perdus, j’erre seul ou presque car je rencontre beaucoup de policiers toujours en groupe à chaque recoins : embrasures de portes, escaliers… On se sent tout de suite très à l’aise.


A la sortie, je me dirige vers les cars TV : TF1, France Télévisions, BFM, iTélé, RTL, Europe 1, tout le monde est là, une vraie réunion de famille. L’énervement général reflète le stress de la préparation du 20h.

Les syndicats savent parler d’eux, pas de doute. Puisqu’ils se sont mis en grève par solidarité avec leur collègue agressé (pauvre homme), nous pourrions les imiter : mettons-nous en grève de paiement par solidarité avec la prochaine personne verbalisé dès le matin ou avec le prochain train en retard…

Bernard

Descente aux enfers

Suite du cataclysme de ce mardi 13 janvier, avec un témoignage supplémentaire très représentatif de la galère encourue par de nombreux usagers de la ligne et de Vernon en particulier :

Je suis arrivé à la gare Saint-Lazare à 18 h00. Un employé de la SNCF m'a dit d'aller à la gare Montparnasse d'où partaient des directs en direction de Mantes avec correspondance ensuite pour Vernon et Rouen.

A l'arrivée à Montparnasse, de nombreux employés de la SNCF nous guident vers la voie 10 pour un train omnibus. Je demande alors quand part le prochain direct pour Mantes : il me répond que la locomotive a eu un incendie et qu'il y a des jours où rien ne va (je suis bien d'accord avec lui sur ce point).

Avec la SNCF, il faut toujours prévoir des trains de secours pour les trains de secours !

Je monte donc dans un omnibus qui s'arrête longtemps à Clamart, puis à Chaville et enfin à Versailles Chantiers où après un certain temps on nous dit de changer de train.

Je reprends cette fois un direct pour Mantes et à Mantes nous attend un TGV qui après encore un certain temps d'attente part pour Rouen en mode omnibus. Ma voisine de train avait pris ce TGV à Avignon et les voyageurs de ce train ont perdu aussi beaucoup de temps.

Résultat : arrivée à 22 h 00 à la gare de Vernon (je me souviendrai de mon premier trajet en TGV sur cette ligne) et mes enfants toujours habillés, car j'avais appelé ma femme en lui demandant de se préparer à venir me chercher à Mantes au cas où.

Concernant l'origine de cette grève, si cette agression par des "jeunes " (alcoolisés disent les journalistes qui sont bien élevés, comme si l'alcool était une excuse) est évidemment injustifiée, je trouve quand même la réaction des syndicats disproportionnée avec les désagréments occasionnés. Au fait quelqu'un se souvient-il d'avoir vu les salariés de la SNCF manifester aussi fort quand un passager (dont ils ont en partie la charge quand même) se fait agresser ?

Soyons clairs : à titre personnel, je pense que les syndicats sont une bonne chose, mais il faut savoir rester raisonnable et apparemment cette grève a eu lieu parce que lors de cette agression l'attitude des grévistes a été critiquée.

Bien sûr, le personnel de la SNCF a droit à un salaire et des conditions de travail décentes, mais il ne faut pas oublier que si leurs revendications étaient toujours satisfaites, nous payerions encore plus cher nos billets de train (un équilibre toujours discutable bien sûr doit être trouvé ). La réaction de Sud-Rail dans cette affaire me paraît scandaleuse.

Nous n'avons pas tous les éléments permettant de juger le bien fondé de la politique de la SNCF, mais là aussi cette entreprise se doit de trouver un équilibre (qu'elle n'a pas trouvé à ce jour) dans l'allocation de ses ressources entre la rémunération des cheminots et les investissements nécessaires à la bonne continuité du service et cette journée illustre encore les carences en matériel de la SNCF.

Didier, vice-président de Vernon Train de Vie

Hier, 3h aux urgences pour une crise de stress

Hier soir, comme tous les usagers de la ligne, je tente de rentrer chez moi (à Vernon) par Montparnasse.
Dans les couloirs de Vaugirard, je me retrouve parmi la foule, parqué comme du bétail, en attendant un train non bondé. J'arrive à monter dans un train omnibus pour Mantes, il est 18h44, 1h10 de trajet prévu.
Malheureusement, ce train s'arrête à Clamart pour une durée indeterminée suite à un problème électrique en ligne.
Tout à coup, je ne me sens pas bien, je descends sur le quai et me dirige vers la gare où des agents de la SNCF m'ont accueilli (merci à eux) avec de l'eau et du sucre.
Après une pause de 3/4h pour récupérer, je décide de repartir pour Mantes.
De retour à Montparnasse, je reprends un train (20h10), las, ce train roule à très faible allure, et à nouveau je me sens mal.
Je décide de m'arrêter à Viroflay où quelqu'un de ma famille peut venir me récupérer.
Arrivant à la gare, et me sentant proche de l'évanouissement, je demande de l'aide au guichetier qui appelle les pompiers.
Me voilà aux urgences à Versailles où je reste 3 heures; bilan: aucun problème de santé (tant mieux), en fait j'ai eu une crise de stress!
Depuis novembre, nous subissons des retards quotidiens: je comptabilise pour ma part 39 trajets à problèmes (retard, suppression...) sur 80!
Depuis le 15 décembre, je ne peux plus dormir dans le train du matin devenu omnibus.
Avec le cadencement, mes temps de transport explosent (+30mn par jour en théorie, +1h en pratique).
Je suis en bonne santé (dixit le médecin) et pourtant je n'en peux plus.

Il est inadmissible qu'un conducteur se fasse agresser.
Il est inadmissible qu'un syndicat en profite pour mettre le bazar.
Il est inadmissible d'imposer ces conditions de transport aux usagers.
J'en veux à la SNCF de ne pas faire ce qu'il faut pour avoir un service normal.
J'en veux à la région HN pour avoir imposé le cadencement alors que la SNCF ne pouvait pas l'assurer.
J'en veux à Sud Rail qui pavoise après avoir mis le chaos à PSL.
Mais je reste combatif pour retrouver des conditions de transport dignes!
Je serai à la réunion de Vernon Train de Vie du 31 janvier à Vernon (Mairie).
Merci aux agents de la SNCF qui m'ont aidé, aux pompiers de Viroflay et aux urgences de Versailles.

SAINT-LAZARE vers 19h15 hier soir...

video
vive les téléphones portables !

mardi 13 janvier 2009

ATTENTION : GROSSES PERTURBATIONS AUJOURD'HUI 13 JANVIER !

A l'heure où je publie ce message, la gare St Lazare est TOTALEMENT fermée au public...

Voici le communiqué de la SNCF :

"Trafic suspendu en gare de Paris St Lazare
En raison d’une grève spontanée des conducteurs suite à l’agression d’un agent SNCF, la circulation est totalement interrompue pour les trains Grandes Lignes et Transilien au départ et à l’arrivée de la gare St Lazare. La gare est fermée depuis 10h ce matin et ce, jusqu’à nouvel avis. La SNCF recommande de reporter votre voyage."

J'aime cette dernière remarque !!

Selon Infolignes, pour rentrer sur Vernon ce soir, voici le programme :

16h20 : serait supprimé
16h53 : circulerait
17h30 : serait supprimé
17h33 : circulerait
17h53 : circulerait
18h30 : serait supprimé
18h33 : circulerait
18h53 : circulerait
19h30 : serait supprimé
19h33 : serait supprimé
20h20 : serait supprimé
21h20 : serait supprimé

J'emploie le conditionnel car ce sont les infos dont nous disposons à 12h45 et la situation peut évoluer / empirer à chaque instant ...!

J'invite fortement toutes les personnes qui liront ce message à vérifier régulièrement auprès d'Infolignes et à prendre leurs dispositions car il sera apparemment difficile de rentrer à Vernon après 19h00 !

N'hésitez pas à diffuser l'info autour de vous ...!

J'espère en tous cas que ce message aura aidé quelques personnes...



dimanche 11 janvier 2009

Peur de prendre le train

J'ai reçu très récemment un mail d'une voyageuse qui a désormais peur de prendre le train et qui envisage de quitter Vernon. Je vous retranscris son témoignage :

Alors, il était un soir, un soir habituel, où l'on ne pense qu'à rentrer chez soi. Ce soir là et comme depuis le fameux 14 décembre, nous (quatre jeunes femmes qui travaillons à Paris depuis des années) décidâmes, une fois de plus et toujours autant désabusées, de prendre le train de 18h30.

Pourquoi si désabusées ? C'est un train "Orange" qui nous attend, et le plus déconcertant c'est que l'on ne trouvera suffisamment de place que devant les toilettes et dans une voiture SUR-CHAUFFEE. Alors pour celles qui ont des problèmes de varices, migraines et "angoisse de prendre le Train", c'était le lieux parfait.

Enfin bref ... une fois de plus, PAS LE CHOIX tu prends ta voiture et surtout tu payes ton billet !

Donc, ce voyage commence et se poursuit avec une chaleur insupportable. Quand soudain, lors d'un croisement avec un autre train, une explosion retenti derrière nos têtes (une fenêtre des portes d'entrée s'était brisée), puis une seconde plus violente, bref....LA TOTALE.

Ayant eu peur qu'une autre fenêtre se brise aussi fort, nous quittâmes cette voitures pour une autre, NON chauffée cette fois.

Une autre jeune femme était installée prés des portes, et heureusement elle n'a rien eu, et je salue son courage car pour ma part cela m'a terriblement fait peur. J'ai imaginé le pire.

Prendre le train pour gagner sa vie, c'est très dur quand on part de Vernon. Je pense sérieusement à quitter Vernon, pour raccourcir ce trajet qui devient insupportable. Les trains de 7h52 et 8h03 étaient en retard, certes, mais confortable et moins long. Aujourd'hui avec le train de 7H42 je ne peux plus m'occuper de ma fille le matin et surtout j'arrive 20 mn trop tôt au bureau ! Quand au train de 8h11, j'arrive 20 mn trop tard !

Et le pire dans tout cela, c'est que nous n'en pouvons plus des conditions fatigantes de voyage.

Alors je suis avec vous et je vous remercie d'avoir pris l'initiative de défendre notre cause. Je serai là sans faute le 31 janvier 2009.

samedi 10 janvier 2009

Menteurs !

Vendredi 9 janvier 2009,
Paris-St-Lazare, train 13119 de 18h30

Ce vendredi soir, après être sorti de La Défense vers 17h50, je refais surface par le tunnel sous les voies de PSL au niveau du quai 26, espérant trouver une place libre dans le Corail de 18h30 qui me ramènera à Vernon. Hélas je ne trouve qu'un VB2N de type "RER" échoué sur ce quai pour on ne sait quelle raison...

10 minutes plus tard, la raison est évidente : il s'agit bien du 13119 de 18h30 à destination de Rouen ! On se fout de nous, comment peut on oser nous mettre à quai une telle bétaillère en fin de semaine alors que nous espérons tous rentrer chez soi et espérer oublier la semaine d'enfer que les cadecementeurs nous ont fait subir ?

Las, le même scénario se reproduit également dans cette poubelle roulante, très chargée : des annonces répétées nous annoncent toutes les 10 minutes le départ "imminent" du train, sans nous donner d'explications sur l'immobilisation en gare de PSL. Nous partons finalement 25 minutes plus tard, et nous nous trainons encore avant Poissy...

Au passage d'un train en sens inverse vers les Mureaux, la vitre de la porte coulissante droite de notre voiture (non, wagon pour bestiaux) explose certainement par une pierre du ballast projetée par le train voisin. Pas de blessés, mais une grosse frayeur et un froid glacial qui s'engouffre sur la plateforme. Le contrôleur qui se faisait tout petit jusque là est passé 10 minutes plus tard pour constater les dégâts : normalement la procédure aurait voulu que nous nous arrêtions et que nous évacuons cette voiture. Nous sommes restés dans le wagon, finalement ce n'était pas plus mal vu le retard supplémentaire que cela aurait engendré.

Nous arrivons à Vernon avec 35 minutes de retard, avec un bon de retard à venir retirer dans le local "opérationnel" de la Gare, accompagnés de la Police ferroviaire. Peu d'usagers prennent finalement le bon, certainement blasés et résignés. Je les comprends aussi mais de leur faisons pas grâce de ces 4,60 € par pitié ! Il n'y a plus de sacrifices à faire !

Par contre je ne comprends pas pourquoi les 35 minutes de retard que nous accusons une nouvelle fois cette semaine n'apparaissent pas officiellement sur Infolignes, alors qu'il s'agissait bien d'un Corail Intercités ! On nous ment ! On ment à la Région ! Mr Alain Le Vern, réveillez-vous ! Et vous pensiez menacer la SNCF de pénalités lorsque le service n'est pas rendu ? Laissez moi rire.

Mme Le Hire, puisque vous êtes Directrice des Lignes Normandes, pouvez vous nous donner une explication ? Voici le tableau de retard de cette soirée, où vous constaterez que le 13119 "circule normalement" :



Est-ce à dire qu'il est "normal" que le 18h30 demeure une bétaillère de type RER pour faire sa mission jusqu'à Rouen ?

Est-ce à dire qu'il est "normal" que la sécurité à bord ne soit pas renforcée et que la procédure de sécurité ne soit pas respectée ? Avec un vrai train Corail ou mieux un V2N, nous aurions pu changer de voiture plus facilement non ?

Enfin et surtout, est-ce à dire qu'il est "normal" que ce train accuse d'un retard de 35 minutes ?

Bientôt, nous trouverons tous normal de ne plus présenter le titre de transport lors des contrôles. Et je dirai même que nous trouverons anormal de payer un service qui n'existe plus. Vous êtes prévenus !

vendredi 9 janvier 2009

Témoignages

Notre association des usagers, Vernon Train de Vie, va très prochainement rencontrer un juriste pour établir un dossier de plaintes sur les préjudices subis par les usagers de l'agglomération de Vernon après la mise en place du cadencement, et par les très nombreux et graves problèmes de ponctualité, de sécurité et de qualité.

Pour établir un dossier "en béton", nous devons recueillir le plus grand nombre de faits précis et vérifiables : plus que des anecdotes sur les retards que nous continuons malgré tout à enregistrer et à diffuser mensuellement auprès de la région et de la SNCF, nous avons donc besoin de vos témoignages sur les préjudices professionnels (avertissements, blâmes, licenciements), financiers (utilisation d'autres moyens de transports par exemple), et physiques (arrêts de travail pour stress et dépression, troubles psychologiques).

Vous pouvez contacter l'association par email : vernontraindevie@orange.fr

Nous avons besoins de vous, nous ne pouvons agir seuls.

Vous prendrez bien un p'tit verre..!?

Ce soir, dans le train 13119 qui part théoriquement de Paris à 18h30 mais qui, ce soir encore, est parti avec 30 minutes de retard, la SNCF a décidé de nous offrir un verre...

Oui mais ....dans la figure !

Lors d'un croisement avec un autre train, une pierre du ballast est venu percuter le carreau de l'une des portes. Résultat : une explosion de verre sur les personnes assises sur les strapontins de la plateforme. Car nous roulions bien sûr dans un fabuleux... engin "14 juillet", un beau...machin bleu/blanc/rouge que les RER ont gentiment accepté de nous prêter ! Désolé j'ai vraiment beaucoup de mal à appeler ça un tr..un trai...J'y arrive pas !

Heureusement pas de bléssés ! Mais une belle frayeur pour cette jolie demoiselle assise juste à côté.

Bien sûr, une pierre qui se détache du ballast au croisement d'un train, ça peut arriver. Mais ce matériel d'un autre âge, utilisé sur le réseau Grandes Lignes, est-il vraiment prévu pour encaisser ce genre d'incidents ?

Horaire inadaptés, retards récurrents et maintenant sécurité limitée. Bravo messieurs les cadencementeurs, joli carton !

Je rappelle à tous ceux qui lisent ce blog la tenue d'une réunion des usagers vernonnais le samedi 31/01/09 à 18h30 à la mairie de Vernon. Parlez-en autour de vous et venez nombreux.

Le transport de bestiaux, y'en a marre ! On doit bouger !

En attendant, voici quelques photos et une vidéo des conditions de transport dans la vie réelle ! Rien à voir avec le monde des Bisounours dans lequel semblent vivre Le Vern et Bonnepart pour qui, rappelons-le, le bilan du cadencement est "globalement positif" !




video

jeudi 8 janvier 2009

Changeons de rythme


(c) Christophe

(c) Christophe

Ca y'est...ils ont pris le train....!!

A ceux qui pourraient croire que les cadencementeurs, c'est à dire les sommités qui ont pensé, réfléchi (pourquoi tu tousses..!?) et mis en place le cadencement que nous apprécions tous depuis un mois, ne prennent jamais le train, je dis..: détrompez-vous !

2 preuves à l'appui :
- la premiere sur le site de la région : cliquez ici
- la deuxième à la page 6 du magazine Ma Région de janvier 2009 : cliquez ici

Sur ces 2 documents, on voit très nettement messieurs Le Vern et Bonnepart (Alan & Rod pour les intimes..!) voyager à une heure de grande affluence, debout dans des trains pourris et pas chauffés...! Alors quand ils parlent de conditions de transport, quand ils vous disent que le bilan du cadencement est aujourd'hui "globalement" (!) satisfaisant : ils savent de quoi ils parlent tout de même !

Si le cadencement qu'ils nous ont concocté est le fruit de leur expérience de voyageurs, je comprend mieux !!

Si les régions Haute et Basse Normandie doivent un jour être réunies, je pense que Mr Le vern est l'homme qu'il nous faut ! Quand je vois avec quelle facilité il a réuni TOUS les usagers normands autour du même mécontentement et du même ras-le-bol, je me dis que la réunification n'a pas de secrets pour ce monsieur !

Regardez les infos, écoutez la radio, lisez les journaux, parcourez internet : partout vous trouverez des témoignages par dizaines, voire centaines, d'usagers pour qui le cadencement est une vraie catastrophe.
Pas besoin d'attendre Noël prochain pour vous dire, Alan & Rod, que votre cadencement est un TOTAL échec car mis en place trop tôt et sans concertation !

Du Havre à Vernon, en passant par Rouen, Motteville, Yvetot mais aussi Val de Reuil, Conches, Cherbourg, Granville...Toutes les lignes sont touchées !
La grogne monte, monte...Pour l'instant, chacun cherche à savoir qui est le plus à plaindre : les vernonnais contre les rouennais, la normandie contre l'Ile de France...Ce qui fait bien le jeu de la SNCF et de la région !

Mais quand toutes les cloches du mécontentement arrêteront de sonner les unes après les autres pour résonner à l'unisson, ça risque de faire mal aux oreilles de certains...!

La création d'un collectif, la réunion publique des usagers vernonnais prévue le 31/01/09 à 18h30 à la mairie de Vernon, les actions prévues par les différentes associations sont autant
de signes qu'Alan & Rod devraient arrêter d'ignorer..

STOP AU FOUTAGE DE GUEULE (appelons les choses par leur nom, je ne mets même plus les .........!)


TROP C'EST TROP - UNISSONS-NOUS ET REAGISSONS !
Tous les usagers sont les bienvenus pour envoyer à VTV leurs témoignages (familiaux ou professionnels) ou leurs suggestions d'action : vernontraindevie@orange.fr

mercredi 7 janvier 2009

La crise

Mercredi 7 janvier 2009,
Gare de Vernon, train 13104 de 7h24

Ce matin, -10°C sur les quais qui ne sont toujours pas ou très peu salés. Le train Corail 13104 direct de 7h24 nous prend à l'heure et avec de la place, c'est rare.

Hélas, nous allons subir une longue descente aux enfers entre Vernon et Poissy, avec une signalisation qui nous fait trainer lamentablement vers Paris, où nous avons le temps d'admirer le paysage sous la neige en région parisienne. Je dois aussi supporter les ronflements d'un usager-usé à l'autre bout de la voiture...

Nous arrivons à Paris-St-Lazare avec 40 minutes de retard, et pas un seul agent SNCF en bout de quai ! Nous devons suivre et attendre 15 minutes de plus dans une longue file d'attente devant l'algéco de l'accueil, faute de bons de retards. On se fout de nous ! Et encore, nous n'avons que de simples attestations de retard qui risquent fort de n'avoir aucunes valeurs au centre de traitement de Caen ! Vraiment du foutage de gueule !

Parti de la maison à 7h, j'arrive au bureau à 9h30.
J'hallucine. Bienvenu chez les fous.

Et ce soir, les 10 minutes de retard du 13123 de 19h30 sont passés complètement inaperçues, eu égard nos déboires du matin. On se lasse.

Pas tant que ça, la pression est au maximum !

Réunion samedi 31 janvier

Notre association Vernon Train de Vie aurait pû vous présenter ses meilleurs voeux dans de meilleurs conditions, mais je crois que vous attendez avant tout de nous des actions et de l'information : c'est ce que nous allons faire.

Nous convions donc les adhérents de l'association et les usagers de Vernon à une réunion d'information et de propositions d'actions le samedi 31 janvier à 18h30 à l'Hôtel de Ville de Vernon, une grande salle nous a été gracieusement mise à notre disposition par la mairie.

Outre le bilan des actions passées et de la mise en place du cadencement, nous vous présenterons notamment notre plan d'actions que vous devrez approuver ainsi que les dernières informations que nous disposons.

Vous n'en pouvez plus, nous non plus. Mr Le Vern, Mr Bonnepart, Mme Le Hire, vous êtes responsables de cette situation, nous n'avons pas à payer les frais d'une mauvaise gestion et d'ambitions électorales. Vous devez nous écouter et rétablir au minima des horaires décents et ponctuels.

mardi 6 janvier 2009

"Bonne journée monsieur !"

Mardi 6 janvier, gare de Vernon.

Aujourd'hui je profite d'un créneau pour renouveler mon forfait en gare de Vernon avec en tête les 25% de remise que la Direction des Lignes Normandes de la SNCF nous a accordé peu avant Noël ;-)

Las, je constate une fois de plus que si le personnel SNCF à Vernon est dans l'ensemble respectable et compréhensif, il n'en va pas de même d'une certaine guichetière qui se reconnaîtra qui a refusé de m'accorder la remise parce que je ne pouvais légitimement céder mon forfait de décembre : le service comptable aurait besoin de l'original de cette pièce, certainement pour les laisser dans un placard, et encore plus certainement pour éviter que nous les utilisions comme justificatifs de déplacements professionnels. Il n'y a pas de petits profits à la SNCF.

Je n'ai donc pas donné mon original du forfait de décembre car il est retenu par mon employeur, celui-ci m'accordant après négociations un remboursement à 50% sur présentation du titre : je suis privilégié, mais cela devrait être en théorie généralisé depuis le 1er janvier.

Alors, comment la SNCF va-t'elle justifier la rétention abusive de l'original de ce forfait alors que la nouvelle loi impose aux salariés de fournir à la demande ce même titre de transport ? Je leur fais grâce de ces 25%, j'attends 27,60€ de bons de retard depuis le début du cadencement... mais je m'en passerai bien.

Je suis resté courtois avec cette guichetière, mais j'ai bien noté son haut et fort "Bonne journée monsieur..." alors que je quittai le guichet. Vas-y, prend moi encore pour un c.. !

J'ai posté dans la foulée le 6eme bon de retard en 3 semaines.

lundi 5 janvier 2009

C'est reparti !

La nouvelle année démarre très fort en ce lundi de reprise : personnellement je totalise déjà 50 minutes de retard sur ma rotation (7h42/19h30) plus 20 minutes d'attentes ce matin pour ma correspondance vers La Défense (ligne L).

Ce matin, après avoir déposé mon fils à l'école à 7h30, j'ai toujours l'impression d'être un extra-terrestre et un Ténardier qui oblige sa progéniture à se lever tôt (6h30) et à marcher dans la neige pendant 10 minutes pour arriver le premier à l'école, afin d'avoir la "chance" de prendre le semi-direct de 7h42. J'ai regardé ce matin, je devais être le seul à déposer mon enfant...

J'ai pu voir passer la superbe bétaillère de 7h29 super blindée, signe évident de la suppression d'un train précédent. Bingo, le 7h24, le dernier train direct du matin pour Paris, a été purement et simplement supprimé, comme le vendredi de la semaine dernière... Cela devient lassant et désormais tellement prévisible ! Les usagers de Vernon se sont donc tous rabattus sur le Transilien VO2N "Bétaillère" de 7h29, et ce sont bien sûr les usagers du tronçon francilien qui en ont fait les frais, une fois de plus. Ce n'est pas faute de les avoir prévenus aussi...

Nous avons été aussi bien gâté par la suite, puisque le 7h42 que je compte prendre avec de nombreux usagers est un simple Corail de 800 places, et qui plus est déjà très chargé ! On croit rêver ! Même en queue de train, nous sommes contraints de voyager tous debout dans l'allée centrale. A Mantes, beaucoup d'usagers renoncent à monter. Un malaise d'un voyageur intervient vers Poissy, et une annonce demandant s'il y a la présence d'un médecin à bord est faite, sans grand succès visiblement. Nous n'en saurons pas plus, et nous arrivons sur PSL avec "seulement" 5 minutes de retard, mais aussi mal aux pieds.

'Plus jamais vous ne voyagerez debout !" -- Alain L.

Bien entendu, je dois aussi attendre les 20 minutes réglementaires dans le tunnel sous les quais de PSL pour avoir le train de banlieue de la ligne L vers La Défense. Le train omnibus est super lent car super compressé, et j'en ai super ras le bol :

Départ de la maison : 7h15
Arrivé au boulot : 9h15

Un voyage aller de 2 heures. Pas mal pour une reprise.

Le meilleur est pour la soirée : décidé de prendre le 19h30, je le cherche d'abord dans le tunnel et ensuite sur les quais, sans succès. Le "Retard probable" de 15 minutes affiché sur le tableau se transforme en 30 minutes. Enfin, il a fallu visiblement l'intervention du chef de gare de PSL et peut être du Directeur de la Régulation (un vernonnais), pour que le train Corail en provenance du Havre soit "réquisitionné" à la dernière minute pour devenir le train 13123 de 19h30. Le tour de magie nous permi de partir mais avec des difficultés de circulation entre les Mureaux et Mantes, rallongeant le service minimum de 15 minutes supplémentaires, et donc pour totaliser un retard de 45 minutes à Vernon !

Bravo, alors là je tire mon chapeau bas : il suffit de quelques flocons de neige et d'un petit -2°C pour que toute les machines s'enraillent, pour que les agents de manoeuvre des Batignolles ne puissent venir faire les préparations pendant leurs 59 minutes de "pause", pour que toute la SNCF s'enrhume.

B-r-a-v-o !

La trève de Noêl est passée, nous sommes fortement remontés et plus que jamais décidés à redonner aux usagers de Vernon les trains qu'ils ont perdus ainsi que des compensations liées aux préjudices professionnels et familiaux.

A très bientôt...

Réduction de 25%: soyez vigilents

La SNCF essaye au maximum de limiter les remboursements et réductions.
Jusqu'à présent, pour bénéficier de la réduction, il suffisait de présenter le forfait échu et le guichetier notait sur le nouveau que la réduction avait été faite et on gardait l'ancien.
Aujourd'hui, le guichetier garde le forfait (pour la compta!, sic). Donc si vous avez des enveloppes de retard "SNCF régularité" vous allez perdre l'original. Faites donc une copie avant d'aller au guichet ou alors demandez au guichetier d'en faire une pour vous. Sinon, adieu les enveloppes.
Lorsque je lui ai fait la remarque, le guichetier m'a répondu que je voulais jouer sur les 2 tableaux et je lui ai répondu que j'aurais préféré jouer sur aucun... sur ce, il m'a fait la photocopie.
Il me semble que la réduction est mise en place pour compenser (en petite partie) le stress, les conditions lamentables de transport et les retards que l'on subit depuis novembre.
Dire que cela remplace les bons voyage que l'on a eu uniquement sur les corails ne me semble pas une bonne manière de se faire pardonner.
Je considère que la réduction est un geste de la SNCF, mais en plus des enveloppes, pas à la place.
Etant donné le peu de corail intercité qu'il nous reste, ça compense à peine tous les retards et suppressions sur les TER.
Bonne année à tous.