samedi 13 décembre 2008

Quand la télé pratique le publi-rédactionnel

Un JT de week-end comme bien d'autres, un journal de 13h de France 2 que je regarde d'un oeil distrait ce samedi quand j'entends ce mot les mots "petite révolution … trains corail, TER …".
Je me précipite pour monter le volume, abandonnant au passage ma petite fille, 16 mois, la cuillère pleine de purée à la main.

Hypnotisée devant l'écran, j'écoute ce sujet qui m'occupe tant depuis presque 4 mois et va impacter ma vie de famille dès lundi. Les images défilent, images d'illustration sans grand intérêt, tandis que s'égraine le discours qui nous est servi de concert par la SNCF et la Région depuis ces mêmes 4 mois, la même interview de notre ami Roland, les mêmes grands arguments, les mêmes auto-congratulations sur cette évolution géniale.
A noter cette joli parabole de Yann le Floch' qui nous explique les 15% de trains en plus par le ré-ordonnancement des horaires, comme des bagages mieux rangés dans la coffre d'une voiture qui permettent d'en mettre plus que si on les y jetait n'importe comment ! Moi qui voyage, comme vous, la plupart du temps avec mon manteau et mes sacs empilés sur les genoux, voire sur ceux de mon voisin d'en face, faute de coffre à bagages, j'apprécie tout particulièrement cette explication. A moins que ce ne soit une remarque purement misogyne, à destination de toutes ces voyageuses qui n'y comprennent rien au rangement de la SNCF mais se plieront comme elles pourront pour voyager, bien rangées, dans des trains surchargés aux horaires inadaptés et rallongés à partir du 14 décembre.

Et l'avis des usagers dans tout ça, leurs inquiétudes, leurs questions, voire leur colère ? Rien, pas un mot, tout juste deux gentils retraités (enfin j'imagine) qui pourront "se fier à des horaires plus simples à retenir". Quoi dire d'autres quand on introduit le sujet par un joyeux "changement plutôt bien accueilli".

Et là je m'insurge ! Où est le traitement de l'information, l'analyse du sujet, la recherche d'éléments AUTRES QUE LE DISCOURS PUBLICITAIRE de la SNCF, bref, où est le travail de journalisme ? Pourtant la presse locale à su le faire depuis 4 mois mais là, rien, le néant absolu … En presse écrite, on appelle ces pages des "publi-rédactionnels", des pages de pub déguisées en pages d'info mais avec ce libellé en haut à droite qui évite la confusion des genres.
France 2 a choisi la facilité, le point de vue unique mais a oublié d'avouer son choix. Et cela pourrait s'appeler de la collusion.

Pire la chaine publique ose prendre part à la propagande en ouvrant son sujet par un "C'est Noël avant l'heure à la SNCF" ! Sauf que, nous voyageurs ne croyons plus au Père Noël depuis longtemps, enfin pas à celui-là !

Ce sujet me laisse sans voix, ou voie comme vous voudrez.

Heureusement, ma fille, souvenez-vous, livrée à elle-même pendant cet intermède, m'arrache un grand sourire quand j'aperçois le sien, fier et satisfait, entièrement barbouillé de purée !
Et dire que grâce à "cette petite révolution", c'est 30 minutes de ce bonheur là que je vais perdre tous les jours à partir de lundi.
Mais ça France 2 ne s'y intéresse pas…

http://jt.france2.fr/13h/

8 commentaires:

Gaëtan a dit…

"où est le travail de journalisme ?"

Je me trompe peut-être mais ce genre de mauvais journalisme me semble être monnaie courante depuis longtemps maintenant.

Et c'est pas la fin de la pub sur France Television qui arrangera ça!

Ca nous donne un aperçu de la suite: ce reportage est commandé par le politique de son introduction à sa conclusion, en passant par les micro-trottoirs.

nicolas de Vernon a dit…

je viens de mettre un commentaire sur le site de France2. Si le modérateur l'accepte vous pourrez le voir...

Chris a dit…

Tout à fait d'accord avec toi Emmanuelle !
Ce genre de reportage est proprement scandaleux !
Ce n'est qu'une reprise complaisante du dossier de presse communiqué par la SNCF, sans aucune recherche journalistique ni aucun sens de la contradiction.
Toujours les mêmes inepties sur les horaires plus lisibles et les mêmes conneries sur les trains en plus ! Avec en plus cette fois, Le Floch et sa tête de 1er communiant qui nous fait rire son coffre de voiture ! On nous l'avait jamais faite celle-là !
Halte au gag! Moi aussi ça m'agace !

Pourtant même n'importe quel stagiaire pigiste aurait pu facilement enrichir le sujet en lisant simplement les archives de la presse locale ou en interrogeant les "habitués" à la descente des trains.

Mais cela aurait signifié qu'une chaine publique aurait mis dans l'embarras une entreprise publique...Oh là là, pas autorisé çà !!...

Je tournerai quant à moi quelques images lundi matin et je me ferai un plaisir de les envoyer à France2. On parie qu'elles ne passeront pas !?

RDV lundi à 07h24.
Messieurs Le Vern et Bonnepart veulent nous faire croire que tout sera rose dans le monde des Bisounours cadencés ?
Montrons-leur ce qu'est la vraie vie d'usager de la SNCF !!

ANNICK a dit…

On a l'impression que France 2 a reçu un don de notre belle région Haute Normandie.
et oui finit l'argent grassement amassé avec la publicité. bravo france 2 vous envoyez les caméras aux heures creuses à Paris Saint Lazare, vous avez certainement rencontré des retraités ou des rentiers mais certainement pas des usagers. Pourquoi n'êtes vous pas venus vendredi soir à 18H10 là vous auriez constaté que le cadencement fait certainement plus de mécontents surtout quand le train part avec plus 20 minutes de Retard.
En regardant votre JT j'ai l'impression d'être en 1936 en Allemagne.
et vous Messieurs Bonnepart et Le Vern, vous pensez certainement que les usagers on un QI d'huitre pour insister autant sur la facilité d'enregistrer les nouveaux horaires. Sachez que lorsque l'on prend le train 5 jours sur 7 on les connaît les horaires.
Quand aux journalistes payés grassement avec nos impôts allez regarder la presse régionale et locale et les différents blogs, les usagers de la sncf ne vivent pas eux dans le monde merveilleux de Disneyland.
contactez nous et nous vous informerons sur la dure réalité du terrain. Quant à vous M. Le Floch arrêtez de nous prendre pour des C... on n'a pas 4 malles et 3 valises par jour pour nous rendre à notre travail seulement un sac. Mais bientôt il nous faudra également le kit complet de survie car au vue de votre organisation on risque de camper à Saint Lazare avec pour compagnons les ratiers.
Rendez-vous lundi 15 décembre 2008 à 7H24 et vous verrez que l'on n'ai sûrement pas dans le monde magique de Monsieur Disney.

Anonyme a dit…

Je viens de voir le reportage, c'est incroyable de laisser passer ça sur une chaine publique...
Entre les 2 clowns bonnepart et lefloch et leur numéro du grand n'importe quoi (le jeu de la valise sncf et les horaires simplifiés : 7h24 ou 7h42 ou 8h11 pour les usagers de Vernon ???) et les 2 retraités filmés à des heures où la gare est vide... Je pense en effet que le reportage a été acheté à bas prix directement à la SNCF ! C'est digne de la propagande soviétique !!!!
Bravo !!!

Anonyme a dit…

je vous propose de préparer un nouveau cadencement : en 2010 la région change de cadencement : exit le vern !!!
c'est simple comme ses nouveaux horaires !
je viens de visionner le publi reportage de F2 : je ne comprends pas comment avec plus de train on libère plus de place pour le Fret ... en plus d'être un pauvre reportage à la solde de la région et de la SNCF c'est incohérent... comme le projet de cadencement depuis le début vous me direz...
Bon courage à tous

nicolas de vernon a dit…

Voilà un commentaire que j'ai envoyé à un Rouennais qui se plaignait des corails bondés ce matin:
Ce que vous avez vécu ce matin est le résultat du cadencement fait après de nombreuses études de la SNCF avec la Fnaut.
A vernon, cela fait plusieurs mois qu'on leur dit que ça ne le fera pas, mais la SNCF n'a rien voulu changer.
Pour créer des directs Rouen-Paris, des arrêts ont été supprimés sur les gares intermédiaires (Vernon entre autre). Ayant toujours autant de monde dans ces gares, les rames V2N (2 niveaux) sont affectées au trains omnibus. Il ne reste que les corails pour les directs que les Rouennais se sont empressés de prendre.
Nous voilà donc confronté à un dilemme:
des directs pour Rouen, mais en corail.
des omnibus pour les autres gares mais en V2N.
Et ne comptez pas sur les TER 2N NG, ils seront aussi pour les omnibus ou semi directs...
Quelqu'un a une solution?
Les propositions des usagers de Vernon ont eu une réponse négative de la SNCF.
On peut peut-être réessayer. Nous sommes tous dans le même bateau; C'est pourquoi le collectif avec Benoit Meurie a été crée.

Anonyme a dit…

Ce journaliste a dû recevoir le communiqué de presse officiel de la SNCF adressé à France 2, il n'a fait que reprendre dans son commentaire les éléments qu'il a jugé important. Personne n'a dû lui dire qu'il y a des associations d'usagers mécontents, d'ailleurs sont-elles connues à France 2, se sont-elles manifestées auprès de ce média ? De plus les journaux locaux comme "Le Démocrate" sont inconnus au niveau national comme l'édition locale de Paris-Normandie.
Afin de rétablir cet oubli, je vous conseille d'envoyer un dossier au médiateur de France 2 dont l'adresse est :
http://info.france2.fr/mediateur/
D'autre part lorsque vous voulez contacter un journaliste de France Télévisions il suffit de lui envoyer un mail avec : prénom.nom@france2.fr idem pour les autres chaînes (sans les accents,avec le trait d'union pour les prénoms composés)
Par ailleurs, arrêtez de dire que les journalistes du service public sont grassement payés, ils n'ont pas les salaires de TF1 et rien ne vous interdit de contacter M6, TF1, BFM, I-télé,et les autres.
Arrêtez de croire que tous les journalistes du service public sont tous aux ordres. Et puis n'importe quel stagiaire pigiste, comme certain le dise, aurait fait mieux : c'est mal connaiître le travail d'un pigiste qui a une épée de damoclès au dessus de sa tête s'il n'exécute pas ce qu'on lui demande de faire en peu de temps pour remplir l'antenne.
J'ai un ami journaliste qui y travaille et croyez moi ils ne sont pas tous comme celui qui a fait se reportage très litigieux.