vendredi 10 octobre 2008

Bilan de la semaine, Acte 1

Comme nous vous l'annoncions précédemment, la semaine qui s'est déroulée a été riche en évènements et réunions très stressantes pour les membres de notre association Vernon Train de Vie. Nous sommes plus que jamais sur le terrain, sachez-le !

  • Vendredi 3 octobre, 18h

Après une semaine d'attente et la relance efficace de Mr le Maire de Vernon, nous obtenons enfin une réponse de la part du cabinet du président de la Région Haute-Normandie, Alain Le Vern, afin que nous puissions convenir d'un rendez-vous en début de semaine.

  • Dimanche 5 octobre, 12h

Nous profitons du Grand déballage pour faire signer la pétition entre deux averses. Une centaine de signatures récoltées, ce n'était pas le bon jour... Bonne ambiance cependant.

  • Lundi 6 octobre

Après de grosses difficultés pour joindre le cabinet du président, nous obtenons in-extremis non pas une fin de non recevoir, mais un rendez-vous technique avec les hauts-fonctionnaires en charge du dossier (le DGA chargé des infrastructures et la personne en charge du dossier technique). Initialement nous voulions discuter directement avec le Président, mais celui-ci semble ne plus pouvoir nous recevoir, son planning étant trop chargé. Nous acceptons bien sûr le rendez-vous du mercredi 8 octobre à Rouen.

  • Mercredi 8 octobre, 7h00

Notre association a organisé un roulement de pétition sur les quais de Vernon pour cibler massivement les 1000 signatures que nous avons obtenus ! Merci à tous ceux qui nous soutiennent !

  • Mercredi 8 octobre, 18h30.

Nous avons le rendez-vous avec la direction technique de la Région. Nous sommes soutenus par certains de nos élus (1er adjoint de la Mairie de Vernon, et conseiller à la CAPE). La réunion a duré 2h dans une ambiance très technique et courtoise où nous avons pû exposer et redire nos inquiétudes ainsi que nos propositions déjà données à la Région par l'intermédiaire de la Mairie de Vernon. Nous sommes écoutés, en toutes sincérité, le message est bien passé mais nous apprenons que nos propositions sont rejetées techniquement par la SNCF après transfert de notre dossier par la Région.

Et voilà pourquoi :

  • La Région n'est compétente que sur les TER, pas sur les Corail Intercités sur lesquels nous voulons quelques aménagements d'horaires. Cela est vrai, certes, mais la Région peut avoir son mot à dire c'est bien elle qui décide des horaires de ces lignes "Nationales".

  • L'argument de "partage" des trains entre Rouen et Vernon ne fonctionnera pas tant qu'il manquera de la capacité d'accueil structurelle à bord des trains Corail Intercités : la ligne ne dispose que de 4 trains bleus "V2N" d'une capacité de 1400 places, pas plus. Il en faudrait plus, et il n'y en a plus un seul sur le marché. C'est vrai également, mais alors pourquoi le train V2N actuel de 8h03 fait-il un arrêt unique à Vernon, et que demain il ne le fera certainement plus ? Nous demandons dès lors le type de train (V2N, Corail, TER 2N, VO2N) qui sera affecté à chaque horaire, un engagement pris également du côté de la Région auprès de la SNCF. Nous attendons ces éléments.

  • Le décalage des trains directs au départ de Rouen ou du Havre que nous proposons n'est pas envisageable en raison de la haute complexité de la capacité d'accueil des voies en gare de Rouen, double tunnel en Y bien connu des normands. C'est également vrai, mais ce décalage a déjà été effectué pour le cadencement, il manque ici un véritable effort de quelques minutes.

Et puis nous apprenons toujours dans cette fameuse lettre de la SNCF reçue par la Région, le coup de poignard dans le dos : Vernon n'est pas inscrit dans l'axe prioritaire Paris / Rouen / Le Havre. Nos intérêts particuliers doivent s'effacer devant l'intérêt général, et notamment la SNCF considère Rouen et Le Havre comme des positions commerciales bien plus intéressantes que ne l'est Vernon.

Mêmes nos interlocuteurs de la Région étaient très surpris de cette position et nous avons ressenti un certain malaise, sinon une indignation unanime autour de la table...

Nous sommes repartis par conséquent sans aucune position horaire favorable. Nous avons quand même quelques informations positives :

  • Des Corails seront mis en oeuvre en tant que TER afin de remplacer les bétaillère VO2N. D'autres VO2N seront relookés comme les TER de la Picardie que nous gouttons actuellement.

  • Les futurs trains TER 2N NG s'arrêteront bien à Vernon, tant qu'il n'y aura pas d'arrêts en région parisienne (donc en théorie sur le seul 7h24 du matin par exemple).

  • La Région s'est renseignée auprès de la SNCF pour avoir confirmation du maintien du "Complément" Vernon / Port-Villez. Nous le savions déjà, mais nous ne pouvons pas garantir sa pérennité, nous ne sommes pas naïfs.

Voilà pour le 1er acte. Le 2eme acte se concentre sur la journée du Vendredi 10 octobre, date à laquelle s'est réuni le comité de pilotage du cadencement à l'Hôtel de la Région pour l'adoption du projet entre les différents acteurs (Haute-Normandie, Basse-Normandie, STIF, SNCF, RFF). Une conférence de presse y a été organisée.

Nous y étions...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

en tous les cas, félécitations à l'ensemble de l'équipe dirigeante de l'association pour ce 1er acte même si, pour le moment, nous n'avons pas satisfaction de nos propositions sur les 5% d'aménagement de la grille horaire. L'association est maintenant visible, connue et reconnue. Si rouen et le havre sont prioritaires comme l'affirme la SNCF ils n'ont aucune considération pour les centaines de voyageurs qui déscendent à Vernon. Continuons nos actions pour obtenir satisfaction pour la prochaine grille de l'été prochain et même avant
n'hésitez pas à mettre en ligne un agenda de vos actions afin de réunir un maximum d'adhérent (réunion, action siganture pétitions ...)
merci merci à notre présidente de l'association et à l'ensemble de son secretariat pour leur engagement

Anonyme a dit…

Merci à tous pour votre engagement.

Les rouennais peuvent remercier M. LE VERN et la SNCF.
Quant aux vernonnais, ils subiront plus de retards et plus de trains pourris...
Que valent les 3000 voyageurs de Vernon par rapport aux 3000 voyageurs de Rouen?

Et dire que le cadencement était présenté au début comme une amélioration...pour nous ce ne sera qu'une dégradation de nos conditions de transport.
Pourquoi n'était-il pas possible de maintenir les horaires tels qu'ils étaient?

Bon courage pour la suite des évènements.
Une prochaine bataille s'annonce autour des tarifs...

Anonyme a dit…

Et pourquoi ne pas envisager une action "terrain", comme l'occupation des voies par des centaines d'usagers ? Cet évènement, en outre forcément médiatisé, (les usagers de Vernon exaspérés ne pas être écoutés) aurait à coup sûr une porté nationale, plutôt que localisée. N'oubliez pas non plus que les syndicats de la SNCF fourbissent leurs armes en vue des prochaines grèves.

nicolas de Vernon a dit…

Bravo à l'association pour les actions menées en si peu de temps. Il n'y a certes pas de modifications pour le moment, mais la SNCF et la région savent maintenant que les vernonnais ne sont pas contents. Et nous avons à mon avis des arguments à mettre en face de leurs pseudo explications:
- la SNCF est une entreprise de service public, elle n'a pas à favoriser une destination plutôt qu'une autre.
- le président de région dit que s'il accepte les revendications de Vernon, les rouennais seront mécontents. Il oublit de dire que Rouen gagne les trains que Vernon perd. Rouen aurait pu tout à fait se satisfaire des trains supplémentaires avec un arrêt à Vernon... Je trouve son comportement tout à fait méprisable.