jeudi 11 septembre 2008

Port-Villez, la gare fantôme

Suite à un commentaire d'une usagère de l'arrêt de Port-Villez, je voudrai revenir sur le statut de cette "gare fantôme" et de son avenir:
  • Actuellement, Port-Villez représente le dernier arrêt des Yvelines sur notre ligne, c'est-à-dire de la zone 6 du STIF. Cet arrêt permet ainsi aux vernonnais et aux nombreux autres usagers haut-normands (Gaillon, Val-de-Reuil notamment) de faire une "soudure" avec un complément sur la carte Navigo 1-6 zones pour se rendre quotidiennement à Paris. pour 67€ à partir de la 3eme année d'utilisation.
  • A partir du 14 décembre 2008, l'arrêt de Port-Villez ne sera plus desservi par les trains de la ligne Paris - Rouen - Le Havre : un service de taxi à la demande sera mis en place pour les rares usagers de cet arrêt.
Et maintenant quelques questions pertinentes (enfin je l'espère) :
  • Comment sera effectué en pratique ce service de substitution par taxi sur Port-Villez ? Depuis Bonnières et/ou Vernon ? Le taxi sera-t'il présent systématiquement ou bien faudra-t'il le demander par téléphone et attendre un certain temps ? Je doute franchement de la pérennité d'un tel service !
  • Tant que l'arrêt de Port-Villez est maintenu administrativement par la SNCF, nous pouvons raisonnablement penser que le complément Vernon / Port-Villez sera maintenu ainsi que pour les autres gares de la lignes (Gaillon, Val-de-Reuil). Mais après ? Qu'en sera-t'il une fois que le service de taxi sera fermé et que Port-Villez rejoindra la longue liste des gares fantômes (vous vous souvenez bien sûr de Limez-Giverny) ? Nous devrons nous acquiter du complément plus cher vers Bonnières, logiquement, non ?
  • Le maintien du complément vers la zone 6 du STIF n'est-il pas à terme condamné pour des raisons évidentes de simplicité et ne devrons-nous pas utiliser in-fine un forfait complet Paris - Vernon finalement moins cher ?
  • Je vous rappelle du reste que le complément est seulement toléré par le règlement de la SNCF, et de ce fait nous sommes en sursis. Qui paiera alors nos déplacements dans Paris et sa banlieue, car nous ne sommes pas tous à travailler à quelques minutes de la gare Paris-St-Lazare ! Ha, moins cher ai-je dit ? Vous avez la réponse...
Comme vous pouvez le constater, les questions qui se posent sur le sort de Port-Villez sont loin d'être ridicules car même si beaucoup d'usagers ignorent ou même méprisent pour certains cet arrêt, il touche indirectement une zone très sensible : leur porte-feuilles... Et là, c'est le nerf de la guerre.

Alors, je vous demande également de soutenir les quelques rares usagers de Port-Villez, ils sont finalement les garants de nos conditions tarifaires et du maintien de Vernon en tant que Grande Ligne.

3 commentaires:

Christophe a dit…

Bravo Stéphane pour votre blog et votre mobilisation.
Je suis abonné de la ligne Vernon / Paris depuis maintenant plus de 10 ans et, à la lecture de vos différents articles, je suis entièrement d'accord avec votre point de vue sur plusieurs sujets :

- ce projet de nouveaux horaires ne doit pas être rejeté en bloc et "par principe". Il ne faut pas le présenter comme 100% négatif. Nous devons obtenir son aménagement sur plusieurs trains stratégiques (ceux que vous citez notamment : 6h21, 8h03 et 18h50) plutôt que d'essayer d'obtenir son retrait.

- l'inquiétude sur le sort de Port-Villez et sur la tarification qui y est liée est primordiale.

- entièrement d'accord avec vous sur le passage de Vernon en zone 6. Je préfère moi-aussi payer un peu plus mais conserver un service "Grandes Lignes"

- Gaillon, voire Val de Reuil ,doivent également être pris en compte et consultés, même si les critères et contraintes sont légèrement différents de Vernon. L'union fait la force...

Grâce notamment à l'article paru dans le dernier numéro du Démocrate, votre action commence à être connue et vos inquiétudes largement partagées.
La phase d'information semble donc bien engagée et même si elle doit encore être prolongée (à votre dispo pour distribution dans les trains de 08h03 le matin et 18h50 le soir si besoin), quel est votre avis sur la suite de l'action ?

Comment coordonner les revendications et mettre sur pied une demande commune et cohérente d'aménagement de ce projet ?

Une fois cette demande établie, comment la faire connaitre et, espérons-le, accepter ?

Une action auprès du maire de Vernon ?
En lisant ses propos dans le dernier Démocrate, j'ai la nette impression qu'aucun soutien n'est malheureusement à espérer de ce côté..! Il semble n'avoir aucune notion des besoins et attentes des vernonnais en matière de transport. Il parait se satisfaire du fait que ces nouveaux horaires vont permettre, selon lui, de mieux désservir certaines communes. Il oublie juste que plus d'arrêts ne signifie pas forcément une meilleure désserte (si les trains sont bondés et que l'on ne peut pas monter dedans, il peut bien y en avoir plus...!) et que les communes dont il parle sont en dehors de la CAPE et de sa propre région..Ca en dit long sur son implication et son intérêt..

Une action auprès de la région ?
D'après un agent commercial avec qui j'ai discuté, c'est le président de région qui aurait fait cette demande de cadencement..
Certainement en faisant quelques concessions au STIF et à la SNCF..!?

Une action auprès de la direction de la SNCF ?

Une action de masse en coordination avec les agents SNCF eux-mêmes ?

Pas évident tout çà.. Une chose est sûre, c'est qu'il faut maintenant continuer à informer mais surtout consulter, regrouper et ..agir.
Il faudrait donc que quelqu'un prenne la tête du "mouvement" et coordonne les actions..

Voulez-vous être celui-là ?

Vous ne seriez bien sûr pas seul et vous pouvez d'ores et déjà, à mon avis, compter sur l'appui de très nombreux voyageurs réguliers..

Qu'en pensez-vous ??

A bientôt
Christophe

Stéphane a dit…

Merci christophe pour vos encouragements, je suis ravi que certaines personnes soient motivées pour ajuster ce projet de cadencement. Toutes les bonnes idées et volontés sont bienvenues !

Je serai également ravi de vous rencontrer car nous sommes visiblement sur la même longueur d'onde ! A l'occasion, je suis en général dans l'avant-dernière voiture du 8h03 et dans la deuxième voiture en tête du 18h50, à l'étage inférieur...

Concrètement, notre action, je le répète, doit être effectivement cohérente et constructive : si tout le monde voit midi devant sa porte nous ne pourrons nous faire entendre par la SNCF, nos élus et les média.

Je veux bien participer à ce "Collectif" mais que cela reste compatible avant tout avec ma vie personnelle et professionnelle. Nous verrons ensemble alors pour les responsabilités de chacun.

Je propose donc désormais de nos échanger nos emails afin d'en discuter ensemble, et pourquoi pas nous rencontrer un samedi par exemple autour d'un verre ;-)

Mon email personnel : stephane@gibier.org

kerine a dit…

et oui nous sommes peu nombreux à prendre le train à cette gare mais elle me permettait tout de même d'aller au travail sans investir dans un véhicule.
les taxis à la demande je demandes à voir et surtout j'attend toujours un affichage clair de la part de la sncf...