jeudi 29 mai 2008

Vernon 45 heures

Jeudi 29 mai 2008,
Gare de paris-Saint-Lazare, train 13115 de 18h50

Après une journée fatiguante au boulot, me voilà arrivé dans le tunnel sous les quais de Paris-Saint-Lazare et je vois toujours affiché les trains de 18h05 et 18h10. Bigre, cela pue... Confirmation 30 secondes plus tard par la voie off : tous les trains à destination de Rouen Rive Droite sont bloqués à PSL pour une durée indéterminée en raison d'un incendie déclaré dans une locomotive à Val-de-Reuil ! Autant dire que la soirée s'annonce longue, très longue...

Pourtant une étincelle de génie a peut être jaillie de la régulation SNCF : mais oui, Vernon est avant Val-de-Reuil, le Paris / Vernon omnibus peut toujours passer ! Allons l'annoncer aux usagers-usés...

Ce fut le cas en effet, mais après un caffouillage au niveau des voies (voie 26, voie 17), nous partons finalement vers 19h20, les seuls Haut-Normands à pouvoir partir de ce piège à rat. Les rouennais sont quant à eux toujours bloqués sur les quais de PSL. Mon pote du boulot me prévient par téléphone que leur personnel de bord leur annonce plus de 3h de retard ! Du coup les rouennais envisagent de partir sur Evreux, seule ligne fonctionnelle, pour se faire "rappatrier" en voiture sur Rouen... Il était trop pour eux de partir pour Vernon, nous étions en effet déjà partis...

Quant à nous, "chanceux" vernonnais, nous sommes finalement bloqués sur une voie de garage à Mantes en attendant que la régulation veuille bien nous faire repartir sur Vernon, le terminus de cette chaloupe VO2N bien salutaire. Après plus de 20 minutes d'attente à Mantes sans aucunes informations, nous repartons pour désservir Rosny-sur-Seine, Bonnière, Port-Villez et enfin Vernon. Il est 20h30. Entre temps, j'ai appris que les pompiers du Val-de-Reuil ne pouvaient pas circonscrire l'incendie de la locomotive en raison de la présence de pyralène dans le transformateur de la motrice et qu'une équipe spécialisée était attendue...

Bref, je tiens quand même à signaler la relative bonne gestion de cet incident de la part de la régulation de la SNCF à Paris : la mise en circulation du Paris / Vernon était en effet la seule et unique bonne solution à adopter dans ce cas là. Au moins cela a permis de libérer des quais à PSL quelques centaines de voyageurs.

Les rouennais ont été moins chanceux : ils patissent en effet de l'infrastructure spécifique à la ligne qui ne permet pas de doubler facilement et encore moins de pouvoir emprunter un trajet différent après Mantes. Cette expérience milite bien en faveur de la réouverture de la ligne Evreux / Rouen qui permettrait ainsi de contourner les problèmes...

Mon collègue de Rouen est passé par Evreux. Je n'ai pas d'autres nouvelles depuis...

Le tableau de cette soirée est éloquent :



J'ai pris mon bon de retard en gare de Vernon. Le bilan est lourd mais pas catastrophique eu égard aux évènements : 1h00 de retard pour un départ de Paris théorique à 18h50.

4 commentaires:

nicolas de vernon a dit…

Et oui, après un voyage de luxe mercredi soir, on a eu un jeudi noir... Comme pour toi, j'ai eu la chance de prendre le 19h25 (omnibus) qui est arrivé à vernon à 21h, le retard a donc été limité à 3/4 heure.
Il semble qu'après une certaine amélioration printanière, les incidents reviennent au galop: mardi soir, le 13115 tombe en panne (terminus Mantes...) et j'ai déjà eu plusieurs problèmes avec les "nouvelles" BB15000 fin avril.
Et hier soir, j'ai failli prendre une douche dans le train: une cascade d'eau est tombée du plafond peu avant Bonnières. Purge de la clim? Heureusement il n'y a pas eu de court circuit... Je l'ai signalé au conducteur.

Jacques a dit…

J'étais dans le train dont la loco a pris feu aussi subitement.
Je me demande ce qui se serait passé si l'incendie s'était déclaré sans le tunnel sous Venables.
Je trouve que "on" devrait déposer une plainte contre la SNCF pour mise en danger de la vie d'autrui

Jacques a dit…

Je voulais écrire DANS le tunnel sous Venables

David a dit…

Moi, je me demande surtout comment la SNCF peut continuer d'utiliser du matériel qui vient de prouver qu'il pouvait prendre feu à tout moment...