mercredi 27 février 2008

Piège à rats

Mercredi 27 février 2008,
Gare de Paris-Saint-Lazare, train 13115 de 18h50

Après quelques jours de congés bien mérités, me revoici sur notre ligne favorite, toujours à la recherche de matinées et soirées palpitantes.

Ce soir, nous avons eu droit à une nouvelle aventure inédite : la recherche de dangereux individus réfugiés dans le 13115 de 18h50 au départ de Paris, quai 23. Nous avons attendu en effet 16 minutes avant que le signal de départ de notre train ne soit autorisé par les forces de l'ordre militaires -- une dizaine de gendarmes -- ratissant à grande vitesse les voitures de bas en haut, de queue en tête escortés par le chef de bord. Bien sûr, le direct du Havre de 18h45 a semble-t'il subi lui aussi le même ratissage et assurément le même retard.

Bilan : à l'arrivée à vernon, nous avons accusé 28 minutes de retard au total. Je ne sais pas si les 2 individus "mal-intentionnés" ont été retrouvés, mais ils ont eu la mauvaise idée de prendre un train pour la Haute-Normandie, la fuite étant impossible...

5 commentaires:

nicolas de vernon a dit…

Mardi soir, nous avons aussi eu droit au jeu du chat et de la souris, mais entre la motrice et les voitures:
le 13115 est à quai, une belle BB15000R (R pour réversible!) en queue, mais malheureusement le fameux message "le train sera affiché tardivement".
Vers 18h40, les voitures sont désattelées de la loco, tirées par un locotracteur, puis la BB15000 quitte la voie 23. Un peu plus tard, revoilà les voitures voie 27, toujours poussées par le locotracteur, puis plus tard, la BB15000 revient s'atteler en tête.
Tout cela a pris une bonne 1/2 heure...
Il semble que la réversibilité des BB15000 ne soit toujours pas fiabilisée...
Donc mardi: 30mn de retard, mercredi 25mn, ce soir ce sera combien?

Stéphane a dit…

j'ai également vu des BB15000 en queue de train, avec ce fameux suffixe "R" et je me doutais bien du caractère "Réversible" de cette motrice. Ceci-dit je m'interroge quand même sur la réversibilité qui devrait théoriquement être acquise depuis des dizaines d'années avec ce matériel car si je ne me plante pas, les BB15000 viennent du réseau Paris-Est, et ils avaient les mêmes problèmes de réversibilité que nous, non ?

A moins que cela ne soit un problème au niveau du multiplexage des V2N avec les BB15000 comme au début de leur mise en service (que je n'ai pas eu le plaisir -- ou la chance -- de connaître) !

nicolas de vernon a dit…

Stéphane,
sur le réseau Est, les corails n'avaient pas de voiture pilote comme en Normandie. D'ailleurs il n'y a pas beaucoup de lignes avec des voitures pilotes.
Les BB15000 n'étaient donc pas, jusqu'à présent, équipées pour pousser un train...

Franck a dit…

Exactement Nicolas. Te voila bien renseigné.

Pour en revenir au BB15000 R ce sont des problèmes de mise en route. Comme l'a dit Nicolas, les BB15000 n'étant pas faite à l'origine pour la marche en réversibilité. Je pense que ces péché de jeunesse auront disparut d'ici quelques semaines.

Franck du comité

Stéphane a dit…

Donc si je comprends bien, sur le réseau Paris-Est, les BB15000 étaient toujours en tête et un locotracteur récupère les voitures au terminus pour laisser la BB15000 repartir seule du quai ? Que de complications parfois...